YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire


BD
Brèves
Albums
Comic-books
Mangas
Intégrales
Dossiers
Agenda
Archives
Cinéma
Annonces
Brèves
Critiques
Dossiers
Extraits
Interviews
Making of
Imagin'Arts
Brêves
Chronic'Arts
Archives
Littérature
Brèves
D&D
Critiques
Jeunesse
Dossiers
Télévision
Brèves
Séries TV
Dossiers
DVD
Cinéma
Séries TV
Japanimation
Game Zone
Brèves
Jeu vidéo
Jeu de Rôles
Figurines
Kiosque
Divers
Yo-Sphère
Rédaction
Liens
Partenaires

Contact
RSS - XML
Suivre yozoneFR sur Twitter



RSS XML
Add to Netvibes Add Google Add to Yahoo
Visiteurs

55 visiteurs en ce moment


YozoneBandes Dessinées Albums

Loterie (La)
Miles Hyman d’après Shirley Jackson
Casterman

Au village, on prépare la loterie annuelle. Un travail minutieux : on sort l’urne, on plie les bulletins, un seul est noirci. Le lendemain, tout le village vibre entre tension et fièvre. On se rassemble, ça murmure, on dit que dans des communes voisines certains ont abandonné la tradition, que c’est folie. Les visages sont fermés.
Puis vient le tirage. Chaque chef de famille tire pour les siens, avant un second tirage entre les membres de la maisonnée. Tessie Hutchinson, qu’on a suivie, réticente, tire le bulletin noirci. Conteste. Mais c’est la règle de la loterie...


JPEG - 41.6 ko

Shirley Jackson, la grand-mère de Miles Hyman, a écrit sa nouvelle en 1948, et l’a publiée au New Yorker Magazine. Les réactions ont été immédiates et cinglantes, ainsi que nous le détaille la postface. Les lecteurs furent partagés entre l’effroi et le dégoût, la majorité prenant cette fiction pour la réalité, accusant l’autrice de faire passer les communautés rurales de leur fière Amérique pour des arriérés.

La nouvelle est parue en français en 1980. La dernière édition en poche date de 20 ans et est hélas introuvable. On aurait apprécié de la retrouver en annexe de son adaptation, mais cela n’aura sans doute pas été possible pour des questions de droits.

La version qu’en donne le petit-fils de l’autrice est glaçante. Le récit est taiseux, l’ambiance n’est guère aux bavardages, sévèrement réprimés d’un regard noir par les hommes, surtout les anciens. Les bulles sont donc rares, les paroles sont formelles (l’appel des familles, des gens requis pour piocher), une chape d’immobilité pèse, les gestes sont saccadés, brutaux. Loin de la noirceur des images de son adaptation du “Dahlia noir” de James Ellroy (chez Casterman également), le soleil de juin illumine les personnages. Ce serait une belle journée si les visages n’étaient pas fermés, si c’était un jour de fête, si on ne finissait pas par lapider l’un d’entre nous pour assurer la prospérité du village pour l’année à venir.

Après le choc des images, la lecture de la postface est, je me répète, indispensable, pour comprendre le contexte et les suites de la publication de cette histoire. Pour réaliser, au-delà de notre propre ressenti, le raz-de-marée qu’elle a provoqué chez les lecteurs, questionnant leur morale et leur humanité.

Retrouvez aussi une interview de Miles Hyman sur le site de Casterman.


La Loterie
- Scénario : Miles Hyman, d’après la nouvelle de Shirley Jackson
- Dessins : Miles Hyman
- Couleurs : Miles Hyman
- Éditeur : Casterman
- Format : 24 x 32 cm
- Pagination : 140 pages couleur
- Dépôt légal : 14 septembre 2016
- Numéro ISBN : 9782203097506
- Prix public : 23€


© Casterman - Tous droits réservés



Nicolas Soffray
17 septembre 2016







JPEG - 27.8 ko



JPEG - 22.5 ko



JPEG - 23.5 ko



JPEG - 27.4 ko