YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Rhapsody (T2) Scaramouche ! Scaramouche !
Rutile, Kappou et Nephyla
Soleil

Le père de Cassandra Jones considérait sa fille comme une petite princesse. Elle était née sous une bonne étoile, celle de la chanson, et son père lui offrait tout ce qu’elle voulait. Bien qu’il soit à la tête d’un puissant royaume (celui de la mafia), son père trouvait toujours du temps à lui consacrer. Ainsi, la petite Cassandra était heureuse avec son père, sa mère et sa bonne étoile qui veillait sur elle. Mais lorsque sa mère partit et que le père de Cassandra se retrouva seul, il rencontra une magnifique femme qui lui fit bien vite oublier sa fille. La petite Cassandra se consola en se disant qu’elle avait toujours sa bonne étoile mais sa nouvelle belle-mère, jalouse de l’enfant, la lui déroba. Comment Cassandra allait-elle survivre alors ?



De nombreuses années plus tard, Cassandra débarque à Rhapsody et bouleverse le calme de cette ville. Désireuse de briller à nouveau, Cassandra n’hésite pas à chercher et à débusquer tous les secrets pour les transformer en scoops. Elle rencontre alors Adrien Malenkov, qui tente tant bien que mal de protéger sa véritable identité. Mais Cassandra l’entraîne contre son gré sous les feux des projecteurs, créant ainsi de nombreuses agitations au sein des habitants de la ville. De vieilles rumeurs réapparaissent, des complots sont fomentés... Quelles seront les conséquences de tout cela ? Cassandra pourra-t-elle à nouveau récupérer son étoile ? Adrien verra-t-il son secret dévoilé ?

JPEG - 100.5 ko

Ce volume m’a envoûtée dès la première image. En effet, les deux premières pages sont écrites avec beaucoup d’humour et de sarcasmes. L’histoire de Cassandra est racontée à la façon des contes de fées mais illustrée de manière très moderne et très drôle. Par exemple, pour illustrer la phrase « son père était à la tête d’un important royaume », le père de Cassandra est dessiné comme un parrain de la mafia. Les pages suivantes, en revanche, ne conservent pas ce même humour, ce qui est dommage. Mais le mystère et l’intrigue de l’histoire permettent de garder le lecteur suffisamment intéressé pour qu’il continue de lire.

JPEG - 84.9 ko

Graphiquement, les dessins sont bien réalisés. Les personnages sont expressifs et je me suis rapidement attachée à eux. J’aime beaucoup le début, relatant l’histoire de Cassandra car cela rappelle vraiment un conte de fées. La page de couverture est très belle, toute en vert, avec au centre Adrien/Adrienne, Cassandra Jones et le Fantôme de l’Opéra. Des projecteurs à l’arrière plan et le micro que Cassandra tient dans la main expliquent au lecteur qu’ils sont sur scène.

JPEG - 81.1 ko

En somme, cette BD est originale et intriguante. Racontée au départ à la manière d’un conte de fées revisité, l’histoire continue d’évoluer au sein d’un univers fantastique qui pourrait néanmoins paraître crédible. J’espère que dans le prochain volume, on aura droit à la vengeance de Cassandra envers sa belle-mère. Car, même si Cassandra peut exaspérer avec son comportement de diva, elle reste attachante : elle est née sous les projecteurs et fait tout pour y retourner, de par ses propres moyens. On ne peut pas lui reprocher cela.

A lire !


(T2) Scaramouche ! Scaramouche !
- Série : Rhapsody
- Scénario : Rutile
- Dessins : Kappou
- Couleurs : Nephyla
- Éditeur : Soleil
- Collection : Blackberry
- Format : 24 x 32 cm
- Pagination : 48 pages couleur
- Dépôt légal : 25 mars 2015
- Numéro ISBN : 978-2-302-04483-8
- Prix public : 14,50€


Illustrations © Soleil Blackberry (2015)


Florence B.
4 décembre 2016






JPEG - 92.8 ko



JPEG - 98.8 ko



JPEG - 86 ko



JPEG - 89.4 ko



WebAnalytics