YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Buck - La nuit des Trolls
Adrien Demont
Soleil

L’hiver est rude, la nuit supplante le jour, annonçant l’arrivée des Trolls et autres créatures. Il ne fait pas bon rester dehors et la vigilance est de mise, car les Trolls se plaisent à échanger les nourrissons non baptisés par leurs progénitures.
C’est à cette période que le chien Buck débarque en Norvège. Avec sa niche, il est pris pour un être de la nuit à éviter. Pourtant, un couple qui vient de vivre un drame voit en lui le fidèle ami de l’homme et lui confie une mission : retrouver leur bébé remplacé par un rejeton Troll.
Commence alors une quête en plein territoire de légendes...



JPEG - 48.3 ko

Buck n’est pas un chien comme un autre, il ne fait qu’un avec sa niche. Alors qu’il s’y abritait, la foudre a frappé et depuis il ne peut la quitter. À l’image d’une tortue, il se déplace avec sa maison sur le dos, ce qui donne d’emblée un récit décalé. De plus, impossible de ne pas se prendre tout de suite de sympathie pour ce chien livré à lui-même, abandonné à son sort, car différent des canons de la race.

Adrien Demont nous transporte ailleurs de plusieurs manières : par son imaginaire bien sûr, car il met à l’honneur le folklore norvégien avec, entre autre, la figure du Troll omniprésent dans la culture de ce pays, mais aussi par son dessin bien loin des standards auxquels la bande dessinée nous a habitués.
Ce livre est dédié au peintre, dessinateur et illustrateur norvégien Theodor Kittelsen (1857-1914). Ses représentations des Trolls ont grandement influencé la façon dont nous les voyons aujourd’hui. À regarder ses œuvres, certaines comme “Skogtroll” (1906), “Det rusler og tusler rasler og tasler” (1900), “Nøkken” (1887-92) et bien d’autres nous ramènent à “Buck - La nuit des Trolls”. Adrien Demont s’est imprégné de l’œuvre de Kittelsen pour le présent album.

JPEG - 44.2 ko

Tout au long des pages, l’auteur plante le décor, il nous plonge dans les croyances norvégiennes liées à ces nuits interminables où tout semble devenir possible. Il nous offre un bout de chemin en compagnie de Buck et d’une petite Troll qu’il est chargé de ramener chez elle et qu’il ne peut se résoudre à abandonner malgré toutes les misères qu’elle lui cause. Buck est un chien de devoir, un compagnon fidèle qui ne dévie pas de son chemin. Un animal qui mérite de trouver une famille aimante.
Et lui ne fait pas de distinction entre les êtres. La petite Troll qui lui est confiée est aussi importante que la petite fille enlevée. D’ailleurs, sa réaction en arrivant chez elle montre qu’elle n’est pas différente.

Lire “Buck” s’apparente un peu à déambuler dans le couloir d’une exposition de tableaux. Si une case est prise à part, il est difficile d’imaginer qu’il s’agit d’une partie d’une bande dessinée. C’est dire à quel point, le visuel se rapproche de la peinture sur toile que l’on accrocherait au mur. Les éditions du Soleil ne s’y trompent pas avec une couverture qui annonce bien le contenu et un objet d’excellente facture avec une bonne tenue en main. L’écrin s’avère à la hauteur du récit : en marge de la production habituelle, ce qui rend “La nuit des Trolls” d’autant plus attrayant.

JPEG - 41.5 ko

Quel crédit faut-il accorder à ces légendes ? Ancrées dans la tradition norvégienne, elles y puisent leur force, alimentées par la croyance populaire transmise au fil des générations. Le progrès ne vient-il pas mettre à mal cette passation ? Reléguant ainsi les Trolls au fond des forêts de l’oubli ?
Le graphisme s’accorde bien avec le sujet. Il installe tout du long une atmosphère étrange, irréelle comme si les personnages vivaient un rêve éveillé. Une part de mystère plane sur ces pages.

Après “Feu de paille”, Adrien Demont signe à nouveau une BD atypique, allant même plus loin dans l’expérimentation. En compagnie de Buck, un chien condamné à vivre avec sa niche sur le dos, il nous offre un voyage instructif et dépaysant dans le folklore norvégien. La balade s’avère agréable, même si inquiétante par moments, puissante et entourée d’une aura d’étrangeté.
Une belle découverte avec un personnage central attachant que j’imagine bien dans de futures aventures pour vivre d’autres émotions.
Quant à Adrien Demont, il n’a pas fini de surprendre...


Buck - La nuit des Trolls
- Scénario, dessin & couleurs : Adrien Demont
- Éditeur : Soleil
- Collection : Métamorphose
- Dépôt légal : avril 2016
- Format : 22,1 x 29,3 cm
- Pagination : 80 pages couleurs
- Numéro ISBN : 978-2-302-05060-0
- Prix public : 17,95 €


© Soleil / Demont - Tous droits réservés



François Schnebelen
6 août 2016






JPEG - 35.5 ko



JPEG - 23.3 ko



JPEG - 27.2 ko



JPEG - 19.2 ko



JPEG - 21.2 ko



JPEG - 25.9 ko



JPEG - 31.2 ko



WebAnalytics