YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Enquêtes de Philippine Lomar (Les) (T1) Scélérats qui rackettent
Zay, Blondin & Dawid
Éditions de la Gouttière

Du haut de ses treize ans et demi, Philippine Lomar ne doute de rien. Cette gamine mène une double vie : collégienne et détective privée. Et attention, elle est coriace !
Une jeune fille lui confie ses problèmes : une histoire d’extorsion d’argent. Voilà qui ne plaît guère à Philippine qui se fait fort de mettre un terme à cette triste affaire.
Rien ne la fera dévier de sa trajectoire et les ennuis, elle les écrabouille.



JPEG - 25.6 ko

Pour peu que l’on ait des enfants, à Angoulême, le stand des éditions de la Gouttière constitue un lieu de passage incontournable. Il s’en dégage une bonne humeur communicative. Des posters des différentes séries sont distribués à tour de bras, toujours avec le sourire. Les séances de dédicaces rencontrent un beau succès, les files d’attente bouchant souvent le passage.
Rien d’étonnant en regardant leur catalogue. Pour ne citer que ceux que je connais : “Enola et les animaux extraordinaires” (2 tomes à ce jour), “Supers” (le second tome est prévu en août) sont particulièrement appréciés des enfants et les parents ne se contentent pas de leur acheter mais les lisent aussi.

“Scélérats qui rackettent” est le premier tome de la nouvelle série “Les enquêtes de Philippine Lomar”, mettant en scène une jeune détective en herbe. La couverture montre bien les deux faces de cette collégienne : une en pleine lumière, respectable et une dans l’ombre pour démêler les affaires louches qui lui sont confiées. Elle a beau n’avoir que treize ans et demi, elle ne doute de rien et n’a pas peur du danger. Il fait partie intégrante de la voie qu’elle a choisie de commencer très tôt.

JPEG - 26.9 ko

Là, elle met les pieds dans quelque chose qui la dépasse, pourrait-on penser. Les deux individus peu recommandables qu’elle croise s’en fichent pas mal que ce ne soit qu’une enfant. Seul compte leur trafic. Heureusement qu’elle a des relations prêtes à l’aider. Par sa force de caractère, elle a su bien s’entourer, gagnant le respect de chacun.
Cette double vie s’avère amusante à bien des points de vue. D’un côté, il s’agit d’une jeune fille normale avec ses préoccupations et de l’autre d’une fouineuse hors pair, se jetant dans la gueule du loup sans sourciller. Elle défend le faible face au plus fort sans faillir, tout à sa mission. Elle force l’admiration devant cette confiance en elle, mais le lecteur ne peut s’empêcher de frissonner devant cette inconscience. Dominique Zay donne à Philippine une sacrée répartie, elle n’a pas sa langue dans la poche avec une façon de manier le français faisant penser aux dialogues d’Audiard. Elle se glisse dans la peau du personnage qu’elle s’est inventée.

Au dessin, Greg Blondin donne vie à cette héroïne. Une bouille toute ronde trompeuse. Sous des dehors enfantins se cache une petite terreur pour ceux qu’elle a dans son collimateur. Des cheveux roux, une petite queue de cheval, des moues impossibles, autant de traits la rendant sympathique. Pour les méchants, les visages sont taillés à la serpe, ce qui leur donne la gueule de l’emploi. Le dessinateur garde bien sûr une certaine distance par rapport à un trait réaliste, ce qui sonne un peu comme un avertissement : il faut éviter d’imiter Philippine.
Les couleurs vives de Dawid sont là pour attirer le regard, ce qui n’a rien d’étonnant dans une BD s’adressant à la jeunesse.

JPEG - 36.9 ko

Les enfants apprécieront cette jeune fille pleine de fraîcheur et animée d’une douce folie, la faisant grandir bien trop vite. Le dessin sans fioritures leur permet d’autant mieux de s’immerger dans “Scélérats qui rackettent”. Il n’y a pas besoin d’être un adulte pour vivre de grandes choses !
Les plus grands peuvent bien sûr aussi lire cette bande dessinée qu’ils ne verront pas du même œil. Ils y verront le certain manque de réalisme de cette double vie, le parti pris visuel parfois simpliste désignant d’emblée les méchants rien qu’à l’aspect. La vie s’avère plus compliquée, plus ambigüe. Mais ils passeront un moment agréable de lecture.

Les éditions de la Gouttière offrent de beaux albums avec souvent des héros à suivre sur le long cours et auxquels le jeune public peut facilement s’identifier.
Une belle porte d’entrée pour les enfants dans la BD !


(T1) Scélérats qui rackettent
- Série : Les enquêtes de Philippine Lomar
- Scénario : Dominique Zay
- Dessin : Greg Blondin
- Couleur : Dawid
- Éditeur : Éditions de la Gouttière
- Pagination : 48 pages couleurs
- Dimensions (en cm) : 21,5 x 28,5
- Dépôt légal : 24 juin 2016
- ISBN : 979-10-92111-36-1
- Prix public : 12,70 €


Illustrations © éditions de la Gouttière (2016)


François Schnebelen
26 juillet 2016






JPEG - 27.6 ko



JPEG - 30.4 ko



JPEG - 17.5 ko



JPEG - 32.8 ko



JPEG - 17.1 ko



JPEG - 32 ko



WebAnalytics