YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Météore (Le) n°20
Stellarque
Fanzine, n°20, articles-chroniques, science-fiction, juin 2016, 60 pages, 8€


Non content d’avoir signé dans « Galaxies » un important dossier sur la cosmanthropie, Jean-Pierre Laigle récidive ici avec un long article sur Vulcain, planète ainsi baptisée par Urbain Le Verrier (1811-1877) qui, se basant sur les anomalies de l’orbite elliptique de Mercure autour du soleil selon la loi de la gravitation de Newton, en a déduit l’existence d’une planète gravitant entre Mercure et le soleil. Par la suite, certains astronomes l’auraient même observée ! Einstein et la relativité ont démontré que l’orbite de Mercure était normale et que l’existence de Vulcain n’était donc qu’un mythe.
Toutefois, très peu comprenaient la théorie de la relativité et des auteurs ont continué à s’inspirer de cette idée d’une planète inframercurienne. Jean-Pierre Laigle explique très bien d’où provient cette idée de Vulcain et comment elle a nourri l’imaginaire, mais rarement pour le meilleur. Comme pour la cosmanthropie, ce thème a été finalement peu exploité et est tombé en désuétude au fil du temps, rattrapé par la réalité scientifique.
Très bel article !

La retranscription d’une table ronde à Sèvres en 2014 consacrée à Michel Jeury sent un peu le réchauffé, car elle date d’il y a deux ans. Pourtant, elle est toujours d’actualité, car Michel Jeury mérite d’être mis en avant avec son œuvre de science-fiction exigeante, plusieurs romans étant parus dans la collection Ailleurs et Demain. De tous ces hommages à l’écrivain ressort chaque fois la sympathie qu’il dégageait. Il était d’une disponibilité exemplaire, toujours prêt à accorder un entretien, aussi obscur soit le support, chacun était le bienvenu dans sa maison d’Issigeac dans le Périgord. Ce qui est intéressant aussi, c’est que sa partie romans de terroir n’est pas laissée de côté, d’autant que c’est elle qui lui a permis de vivre de l’écriture. Par contre, il est regrettable d’avoir égratigné le prénom d’Ugo (et non Hugo) Bellagamba.

Michel Vannereux parle de « Pack Animals », un petit livre consacré à la série « Torchwood » et du dernier Bob Morane dont il semble penser du bien cette fois-ci, même si la fin de la recension est abrupte. Les bonnes vieilles recettes n’ont pas fini de fonctionner. Remarque d’autant plus pertinente si elle s’adresse à la bande dessinée « Bob Morane - Renaissance », bien éloignée du personnage connu et qui a créé une certaine polémique. Pourtant, elle a le grand mérite de proposer du neuf, de bousculer les habitudes ancrées depuis des décennies, avec un Bob Morane et un contexte différents. Le rédacteur en chef du « Météore » a apprécié l’initiative, comme quoi il est possible d’être attaché au personnage et autoriser les transgressions qui ne peuvent qu’élargir le public.

De ce « Météore 20 » se dégagent nettement l’article sur Vulcain signé Jean-Pierre Laigle et la retranscription d’une table ronde consacrée à Michel Jeury. Un numéro tout à fait recommandable.


Titre : Le Météore
Numéro : 20
Rédacteur en chef : Michel Vannereux
Type : fanzine
Genre : articles, entretien, chroniques, nouvelle
Site Internet : Le Météore ; Le Météore 20
Parution : juin 2016
Périodicité : 2 numéros par an
ISSN : 1965-1392
Format : A5
Pages : 60
Prix : 8 € frais de port compris



Pour écrire à l’auteur de cet article :
[email protected]


François Schnebelen
22 juillet 2016






JPEG - 34.9 ko



WebAnalytics