YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Outlaw Players (T1)
Shonen
Ki-oon Shonen

Velda fait partie des heureux joueurs testant un jeu révolutionnaire, en réalité virtuelle : Thera. Le concept de base est un MMORPG classique, se déroulant dans un univers d’heroic fantasy. Mais la réalité virtuelle permet une immersion totale. Le premier chapitre se déroule sur une île où le joueur se réveille après le naufrage du navire où il se trouvait. Ce niveau de base est fait pour que le joueur s’habitue à l’univers de Thera et aux interfaces de jeux. Velda a les caractéristiques d’une voleuse et elle n’hésite donc pas une seconde à s’entraîner au vol. C’est ainsi qu’elle rencontre Sakuu, alors que ce dernier lui demande de lui apprendre ses techniques. Le garçon est un peu bizarre, il semble complètement décontenancé et à peine conscient qu’il se trouve dans un jeu vidéo. Plus bizarre encore, il ne semble pas capable d’accéder à son interface de jeu et encore moins au menu principal. Mais d’un autre côté, il faut récupérer 500 pièces d’or pour quitter l’île et avoir un partenaire peut être un atout.



Qu’est-il donc arrivé à Sakuu ? Il ne se rappelle rien d’avant son arrivée sur cette île il y a quelques semaines, alors trouver enfin un joueur capable de lui donner des bribes d’informations est un énorme plus, même s’il découvre qu’il lui manque les principales données pour progresser dans ce jeu qu’est Thera. Par contre, il apprend très vite la technique de vol de Velda, mais celle-ci ne lui permet pas de ramener grand chose de valeur. Ce qui n’arrange pas leurs affaires et à ce rythme, ils mettront une éternité pour récupérer les 500 pièces d’or nécessaires pour quitter l’île. Toutefois, une quête annexe pourrait leur apporter une solution : battre une créature de niveau supérieur et gagner une belle récompense. A deux, cette quête semble faisable, mais avec son équipement à deux balles, Sakuu fait pitié au point que Velda lui donne un bracelet qui faisait partie de son équipement de base. Les voici donc partis pour le mont où se terre le monstre. Seulement, une rencontre surprise avec un groupe de gobelins va mettre en péril le plan imaginé par Velda et même leur propre vie.

JPEG - 75.3 ko

En lisant le synopsis de “Outlaw Player”, ma réaction première fut : encore un manga sur les jeux vidéos et la réalité virtuelle !!! Il faut dire qu’on les accumule depuis quelque temps. A croire que les mangakas ne savent plus comment faire une série d’heroic fantasy sans passer par le biais du MMORPG. Mais un énorme détail m’a également sauté au visage, le nom de l’auteur : Shonen ! Est-il encore besoin de présenter notre génie français du manga, ce dessinateur de grand talent capable d’écrire sur tous les sujets, de la pure baston avec BB Project à l’uchronie avec Omega Complex. C’est donc avec une curiosité aiguisée à l’extrême que je découvrais comment Shonen avait décliné le thème du VRMMORPG.

Nous voici donc entrainés dans l’univers de Thera, le nouveau jeu de VRMMORPG où s’est réveillé le pauvre Sakuu, incapable de se souvenir comment il a atterri dans le jeu, mais surtout incapable d’avoir accès au moindre menu. Qui est-il réellement, cela reste un mystère et pourquoi ne se souvient-il de rien ? Impossible à savoir, mais ce bug n’est pas généralisé comme dans Sword Art Online, puisque la joueuse qu’il rencontre au commencement a accès à toutes les fonctionnalités qu’offre Thera. Il va, grâce à elle, apprendre les règles de base de ce jeu, et nous de même. Mais qui dit jeu, dit une morale très approximative des participants qui cherchent d’abord à gagner avant tout, acceptant des alliances que le temps d’en récolter les bénéfices. Si sa rencontre avec Velda s’achèvera plutôt mal pour le pauvre Sakuu, elle aura le mérite de lui donner une importante relique, une arme à la puissance considérable. Nous en saurons un peu plus sur le problème de Sakuu dans la seconde partie du tome, découvrant qu’il n’est pas la seule irrégularité piégée dans le jeu. Comme dans un vrai jeu vidéo, Sakuu progresse au fur et à mesure de ses rencontres avec des monstres comme de nouveaux alliés. Le scénario possède assez de mystère pour intriguer même s’il n’est pas très original.

Mais la vraie différence, l’atout majeur des oeuvres de Shonen, ce sont évidemment les dessins : des chefs-d’oeuvre je vous dis ! Et comble de bonheur, cette édition nous offre quatre pages couleurs sublimes. Mais comment Shonen se démarque-t-il ? Tout simplement par un travail d’une minutie poussée à l’extrême, peu importe ce qu’il dessine, la planche d’un album ou une dédicace pour un fan. Une planche de Shonen se savoure. Bien sûr, tous ses décors n’ont pas le niveau de détail de sa double page couleur, mais le mangaka nous immerge d’abord dans l’ambiance avant de revenir à des cases plus classiques, plus épurées. La qualité de ses personnage, hyper-réalistes, est toujours impressionnante. On retrouve les traits maintenant très caractéristiques de ses héros ou de ses héroïnes, mais il brise les codes des shonen car il ne les assujettit pas à une tenue ou une coiffure pour rendre reconnaissables les protagonistes de ses séries, ils sont identifiables rapidement, au premier coup d’œil par le niveau de détail de leurs traits.

Bon, je ne suis peut-être pas toujours très objectif avec un manga de Shonen, mais même si pour le moment son scénario n’a pas la complexité d’autres de ses séries, son univers est déjà marqué et on attend avec impatience de voir comment il imagine un monde d’heroic fantasy en mode jeu vidéo.


Outlaw Players (T1)
- Auteur : Shonen
- Éditeur français : Ki-oon
- Format : 130 x 180, noir et blanc - sens de lecture original
- Pagination  : 176 pages couleur
- Date de parution : 7 juillet 2016
- Numéro ISBN  : 978-2-35592-971-7
- Prix : 7,90 €


© Shonen / Ki-oon
© Edition Ki-oon - Tous droits réservés


Frédéric Leray
19 juillet 2016






JPEG - 31 ko



JPEG - 33.9 ko



JPEG - 29.9 ko



JPEG - 30.8 ko



JPEG - 29.6 ko



WebAnalytics