YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




The Rising of the Shield Hero (T1)
Aiya Kyu, Aneko Yusagi et Minami Seira
Doki-Doki

Naofumi est un étudiant à tendance geek, mais qui aime passer du temps dans les bibliothèques plus que devant les ordinateurs. En se baladant entre les rayons de livres, lui tombe étrangement sur la tête un curieux roman, avec un titre sentant bon l’heroic fantasy : la quête des quatre armes saintes. Seulement quand il ouvre le livre se sont des pages blanches qu’il découvre et soudain, Naofumi se retrouve téléporté dans la cour d’un roi, au milieu d’une foule regardant avec respect les quatre inconnus qui viennent d’apparaître devant leurs yeux ébahis. Avec respect ? En tout cas pour les trois autres, chacun portant une arme sacrée : une épée, une lance ou un arc. Naofumi porte quant à lui un bouclier. Très vite, le jeune homme comprend qu’il est considéré comme un sous-héros et pourtant les quatre porteurs d’armes saintes doivent protéger le royaume contre les calamités qui s’apprêtent à fondre sur lui.



Alors que les trois autres étrangers ont attiré sans difficulté nombre de disciples, il a fallu qu’une guerrière accepte de se dévouer pour accompagner Naofumi et lui permettre d’augmenter son niveau de combat en prévision de l’invasion des calamités. Naofumi reçoit une forte somme d’argent pour acheter un équipement et enrôler des coéquipiers, mais malheureusement, le porteur du bouclier ne peut se munir d’une autre arme et Naofumi doit s’appuyer sur Myne pour pouvoir progresser. Seulement, grand mal lui fait de se reposer sur la jeune femme car dès le lendemain, il se retrouve arrêté et accusé du viol de la jeune femme. Traité comme un criminel, personne ne croit en lui, surtout que Myne a offert les armures et autres tenues achetées avec son argent à un autre héros. Toutefois, les mages ont prévenu le roi qu’il lui est impossible de changer un héros tant que les trois autres sont en vie. Marqué par l’opprobe, Naofumi se voit jugé sans pouvoir se défendre, une sombre aura commence alors à envelopper le garçon : puisqu’ils le rejettent tous, il s’entraînera seul et trouvera un moyen de retourner dans son monde.

JPEG - 50.3 ko

“The Rising of the Shield Hero” est l’adaptation en manga de la nouvelle éponyme de Aneko Yusagi. Cette série fait partie de la mouvance très prolifique mélangeant histoire d’heroic fantasy avec des éléments de jeu vidéo type MMORPG. Vous le comprendrez rapidement, nous sommes dans la lignée d’un Sword Art Online. Et comme pour cette série phare, le héros va rapidement se retrouver considéré comme un paria. Toutefois, Naofumi n’est pas un grand amateur de MMORPG et notre jeune héros va subir, pendant la première partie de ce premier tome, tout ce qu’il lui arrive. Il dénote des trois autres héros qui ont été réunis pour sauver ce royaume de Melromarc.

Dès les premières pages, notre jeune héros est rejeté, moqué avant d’être non seulement trahi mais accusé d’un crime qu’il n’a pas commis. Naofumi est à deux doigts de passer du côté obscur de la force et c’est un personnage bien plus sombre, n’hésitant pas à être méchant si besoin. Il aurait certainement très mal tourné sans cette rencontre avec un marchand d’esclaves et l’achat d’une semi-humaine, moitié raton laveur. Les deux personnages vont alors trouver l’un dans l’autre une raison de vivre et surtout de rester du côté du bien. En devant s’occuper de cette créature peureuse mais au tragique passé, Naofumi va pouvoir laisser libre court à son humanité et sa véritable nature. Le personnage de Raphtalia n’a rien d’une guerrière, bien au contraire, elle est sujette à des crises de panique et est particulièrement craintive, mais son passé explique cette nature. Elle va pourtant trouver une nouvelle raison de se battre dans le héros au bouclier.

Cette évolution du héros permet à la série de sortir de l’ordinaire et génère un véritable intérêt pour le lecteur qui ne sait trop comment Naofumi va réellement progresser et surtout réagir quand il devra s’associer aux trois autres héros, qui sont peu ménagés dans leur présentation, apparaissant plus comme de sales petits morveux prétentieux, qui se croient invincibles car ils s’y connaissent en MMORPG. Ils sont d’ailleurs convaincus d’être dans un VRMMORPG, un jeu en réalité virtuelle. Le dessin est confié à Aiya Kyu, que nous avions découvert avec la mini-série Antimagia. Son travail sur “The Rising of the Shield Hero” est un cran en dessous, mais le scénario étant plus consistant, Aiya Kyu ne peut pas se lâcher sur des pleines pages certes bien réalisées, mais ne soutenant qu’un récit plutôt faible. Ici, son travail est plus consistant et demeure de bonne qualité, avec toujours un vrai souci des décors et des détails des tenues. La jeune Raphtalia est très réussie et la mangaka nous montre qu’elle adore toujours autant dessiner les monstres, même s’ils sont encore peu nombreux.

Ce premier tome est donc de bonne augure et laisse espérer une série qui pourrait nous surprendre.


The Rising of the Shield Hero (T1)
- Scénariste : Aneko Yusagi
- Dessin : Aiya Kyu
- Conception de personnages : Minami Seira
- Traducteur  : Jean-Benoit Sylvestre
- Éditeur français : Doki-Doki
- Format : 127 x 180 mm, noir et blanc - sens de lecture original
- Pagination : 192 pages
- Date de parution : 1er juin 2016
- Numéro ISBN : 978-2-81893-623-8
- Prix : 7,50 €


© Edition Doki-Doki - Tous droits réservés


Frédéric Leray
15 juillet 2016






JPEG - 53.2 ko



JPEG - 34.4 ko



JPEG - 32.2 ko



JPEG - 30.3 ko



WebAnalytics