YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Garçon et la Bête (Le) (T2)
Mamoru Hosoda, Renji Asai
Kaze

Ren a fini par accepter de devenir Kyuta, le disciple de Kumatetsu. Mais encore faudrait-il que ce dernier se montre digne d’être considéré comme un maître. Seulement, le moins que l’on puisse dire, c’est que Kumatestsu n’a aucun don pour enseigner et ses ridicules tentatives de cours ne servent pas à grand chose. En fait, le disciple et le maître passent leur temps à se crier dessus et se balancer de sympathiques petites piques. Toutefois, Kyuta s’organise pour vivre dans cette étrange cité habitée uniquement par des bêtes, et un frêle petit humain attire parfois une certaine animosité comme avec le fils de l’adversaire de son maître. Heureusement, le frère de Jiromaru, Ichirohiko, est plus raisonnable et empêche son cadet de faire une bêtise en s’attaquant au disciple de Kumatetsu. Pour Kyuta, cette humiliation n’est qu’une nouvelle motivation pour devenir plus fort.



Pris à son propre piège, Kumatetsu se voit confier par le vieux maître des invitations pour rendre visite aux plus grands experts en arts martiaux à travers le monde. Ne pouvant faire marche arrière, Kumatetsu part donc avec Kyuta et ses deux amis pour un tour du monde afin de devenir plus fort. Seulement, les grands sages qu’ils rencontrent s’avèrent des plus abscons pour expliquer en quoi consiste leur force et souvent, déclarent humblement ne pas posséder la fameuse force recherchée. Pourtant, Kyuta prend des notes et à forces de ressasser les dires de tous ces grands maîtres, le garçon parvient à trouver une idée fondamentale pour la suite de son entrainement : il est doué pour reproduire ce qu’il voit. Et plutôt que d’attendre sans succès que Kumatetsu devienne un meilleur enseignant, Kyuta décide de copier ce que la bête réalise lors de ses propres entraînements. C’est ainsi que tout allait changer car pour Kumatetsu, l’imitation de Kyuta est comme l’admiration d’un fils pour son père.

JPEG - 54.1 ko

Ce deuxième tome se déroule du début de l’entrainement de Kyuta jusqu’à son retour dans le monde réel. Notre jeune héros va grandir et surtout apprendre à vivre dans ce monde peuplé de bêtes. Il va surtout comprendre comment fonctionne Kumatetsu et parvenir à amadouer son maître et rompre un peu cette carapace auto-protectrice que s’était créée la Bête. Les rapports entre les deux personnages vont rester conflictuels mais cela va tourner peu à peu à un jeu entre le maître et le disciple. Bon, les premiers entraînements avaient de quoi décourager nombres de disciples, ce qui étaient d’ailleurs jusqu’alors le cas. En fait, Kumatetsu est un combattant autodidacte qui, ayant appris par lui-même, ne sait pas vraiment comment transmettre ses connaissances. Et finalement, ce n’est pas lui qui trouvera la solution mais bien Kyuta, en écoutant les enseignements des autres maîtres. Le voyage initiatique semble alors surtout positif pour le garçon alors qu’il aurait dû l’être pour la bête. Cette inversement des rôles montre surtout que les statuts de maître et de disciple vont tourner entre les deux personnages, apprenant chacun quelque chose à l’autre.

En devenant un pré-adulte, Kyuta va soudainement pouvoir retourner dans le monde des humains. C’est alors un nouveau passage initiatique. Le jeune homme va devoir apprendre cette fois la vie des humains et surtout découvrir l’amour. Le personnage de la jeune Kaede est évidemment crucial puisqu’elle servira de passerelle pour Kyuta vers le monde des adultes mais surtout vers le monde des humains. Et ce sera encore une fois à travers l’enseignement que s’effectuera ce passage, l’enseignement de la lecture à travers un roman : “Moby Dick”. Le choix de ce livre n’est pas du tout un hasard car Kumatetsu est comparable au capitaine Achab et son « Moby Dick » n’est autre que son désir de devenir le meilleur. Kyuta est comme un étranger dans son propre pays en revenant à Shibuya, mais malgré les années passées dans la cité des bêtes, le jeune homme va rapidement s’acclimater et commencer à partager sa vie entre les deux mondes. Le manga est très fidèle au film d’animation dont il est tiré et la qualité du dessin de Renji Asai n’a rien à envier à l’animation du dessin animé. L’avantage du manga est de laisser le temps au lecteur de décortiquer l’évolution de Kyuta et surtout pouvoir mieux comprendre le passage d"un monde à l’autre, moins flagrant dans l’animé.

Ceux qui connaissent le dessin animé savent que l’on se rapproche du grand final mais un autre événement majeur attend notre jeune héros, un événement qu’il n’avait plus espéré depuis des années...


Le Garçon et la Bête (T2)
- Auteur : Renji Asai
- D’après l’oeuvre originale de :Mamoru Hosoda
- Traducteur  : Thibaud Desbief
- Éditeur français : Kaze Manga
- Format : 127 x 182, noir et blanc - sens de lecture original
- Pagination  : 194 pages
- Date de parution : 25 mai 2016
- Numéro ISBN  : 9782820324559
- Prix : 8,29€


A lire sur la Yozone :
Le Garçon et la Bête (T1)
Le Garçon et la Bête, édition prestige DVD


©Renji ASAI 2015 ©2015 THE BOY AND THE BEAST FILM PARTNERS
© Edition Kaze Manga- Tous droits réservés


Frédéric Leray
29 juin 2016






JPEG - 30.3 ko



JPEG - 26.4 ko



JPEG - 24.1 ko



JPEG - 27.6 ko



WebAnalytics