YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Improbables Aventures de Mabel Jones (Les), tome 1
Will Mabbitt
Nathan, roman (Grande-Bretagne), aventures de pirates, 295 pages, avril 2016, 12,95€

Parce qu’elle a osé commettre l’Acte ! (manger sa crotte de nez), la jeune Mabel Jones est enlevée par une bande de pirates d’un autre monde, dirigés d’une patte de fer par le capitaine Split, un loup cruel à la jambe de bois. L’équipage est composé d’animaux : un croco chirurgien, une taupe vigie... bref une belle brochette de bras moins cassés qu’il n’y paraît.

JPEG - 45.9 ko

Pour son crime odieux, Mabel devrait devenir pirate, mais c’est une fille, alors Split préfère la jeter à la mer. La gamine ne doit la vie qu’à une capacité qui fait cruellement défaut à l’équipage : elle sait lire !
Split va alors l’associer à sa quête : retrouver les mutins qui ont renverser son père (capitaine aussi) et voler chacun une partie du X en fer qui indique le chemin d’un fabuleux trésor... En échange de son aide, il accepte de renvoyer Mabel dans son monde. Mais le temps leur est compté, la porte va bientôt se refermer !
Le navire, « l’Asticot Férosse » (authentique), fait voile à la poursuite des mutins. Sur le pont, Mabel doit se méfier de Chuchotis Chut, le loris silencieux qui l’a kidnappée et qui a perdu sa main dans l’histoire, par sa faute (oui, la morsure d’enfant est hautement infectieuse, le croco a dû lui couper). La bestiole est revancharde et compte bien se venger...



C’est une véritable odyssée qui attend Mabel. Outre les mutins qui s’avèrent de dangereuses fripouilles, il lui faut donc conserver des yeux dans le dos (surtout qu’on entend pas arriver un loris silencieux).

JPEG - 67.4 ko


Will Mabbitt tisse ici une formidable aventure pleine d’humour mais aussi de frissons, que j’ai dévorée avec grand plaisir malgré mon grand âge (pour de la littérature dès 9-10 ans). L’histoire est intelligente, bourrée de références (Moby Dick, Pinocchio... pour n’en citer que deux) et sa conclusion bougrement bien trouvée, donnant un accent SF à cette affaire de pirates.

Le texte fait la part belle aux effets typographiques, véritablement bien employés, donnant visuellement le ton. L’emploi d’un narrateur omniscient qui s’implique parfois dans le récit permet de jouer avec tous les trucs de conteurs de veillée pour capter l’attention et faire monter le suspense.

JPEG - 116.1 ko
JPEG - 84.7 ko


Enfin, les illustrations de Ross Collins, au crayonné très travaillé, sont tantôt drôles, illustrant parfaitement le texte, tantôt presque effrayantes.
Car notre équipage n’est pas joli-joli, même si au fond ils ne sont pas méchants, sauf le capitaine, pour le coup un véritable psychopathe totalement obnubilé par sa quête. A l’inverse, l’un des mutins, au minois charmant, ne vaudra pas mieux, et l’ambiguïté du personnage est agréable, tout comme le revirement de Chuchotis Chut, qui... chut ! Vous verrez bien.

Bref, je ne me suis pas ennuyé un seul instant, tant on est ébloui visuellement par le texte et les illustrations, et pas pris pour un idiot par l’histoire. On est ébloui par l’inventivité dont l’auteur fait preuve et la précision avec laquelle il dose référence, humour et frisson.
Bref, comme un pré-ado, je réclame la suite !


Titre : Les Improbables Aventures de Mabel Jones (the unlikely adventures of Mabel Jones, 2015)
Auteur : Will Mabbitt
Traduction : Valérie Le Plouhinec
Couverture et nombreuses illustrations : Ross Collins
Éditeur : Nathan
Site Internet : fiche du roman
Collection : Premiers grands formats
Pages : 295
Format (en cm) : 21 x 14 x 2,2
Dépôt légal : avril 2016
ISBN : 9782092564967
Prix : 12,95 €



Nicolas Soffray
26 juillet 2016






JPEG - 41.8 ko



WebAnalytics