YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Pandora Hearts (T23 et 24)
Jun Mochizuki
Ki-oon

Le Chapelier est arrivé au bout de ses forces. Il n’a pu arrêter Glenn mais il est parvenu à offrir une opportunité à Oz. Maintenant son corps inerte repose entre les bras de Miss Sharon. Reim, à ses côtés, prend alors un pari des plus risqués : convaincre les Baskerville de stopper ces combats qui ne peuvent que plonger le monde dans le chaos le plus complet une fois Glenn parvenu à ses fins. La partie n’est pas gagnée, surtout avec Zwei ayant pris la place de la pauvre Echo. Pendant ce temps, Oz est arrivé dans le Sablier du passé, alors que la catastrophe qui devait changer le monde est en cours. Mais ce ne sont pas les seuls à la poursuite de Glenn, Vince ne compte pas le laisser faire et le séparer une nouvelle fois de Gil. C’est le moment que choisit également le Chat de Cheshire pour faire son grand retour et cette fois, il ne laissera personne mettre en danger le Noyau de l’Abysse. Oz et ses alliés découvrent des événements alors inconnus de tous, le passé de ceux ayant survécu à la catastrophe de Sablier.



Alice parvient à entrer dans la tour où se trouve le Noyau de l’Abysse et surtout son double, cette autre Lacie que le Noyau refuse de voir partir. Cette tour au pied de laquelle la réincarnation de Glenn fait face au Jack Vasselius qui a tout engendré. Mais comprenant enfin les raisons des actes de ce dernier, il n’est plus capable de changer le passé. Les conséquences seraient pires que si Lacie n’avait jamais rejoint le Noyau de l’Abysse. Le destin du monde est maintenant entre les mains d’Alice et de Oz. Mais sont-ils capables de le stopper ? Et le Noyau de l’Abysse ne compte pas laisser Alice influencer son double, il ne veut surtout pas être seul à nouveau et pour cela, il est prêt à tout détruire sur son passage, en commençant par emprisonner Alice, devant un Oz impuissant. C’est à cet instant que la vérité sur Lacie est exposée à tous, elle l’enfant maudit qui fut condamnée à mort par Glenn Baskerville. Le passé de la jeune fille est révélé à Léo qui doit alors faire face à se terrible choix auquel il avait tenté d’échapper : doit-il tuer Lacie avant qu’elle ne rejoigne le Noyau de l’Abysse ?

JPEG - 40.9 ko

Il aura donc fallu attendre un an pour avoir enfin la conclusion de la série “Pandora Hearts”. Deux pavés viennent donc conclure cette série qui nous aura tout de même tenu en haleine juste qu’à la dernière page. Toutefois, il faut avouer que la lecture de ces deux derniers tomes méritent de relire au préalable les deux précédents afin de ne pas trop être perdu dans ces voyages temporels de nos héros. Car tous les protagonistes des deux époques vont se mélanger dans le Sablier du temps de la catastrophe et de la mort de Glenn Baskerville. Les Chains deviennent incontrôlables et des personnages comme Vince se retrouvent dominés par leur Chain. Les combats sont alors des plus indécis, car chacun croit dur comme fer dans sa destinée, même si celle-ci ne peut mener qu’au chaos. Après la mort de Break, Jun Mochizuki va toutefois éviter une hécatombe grâce à un Reim qui ne cherche qu’à rétablir la paix entre les Baskerville et la fondation Pandora pour se focaliser sur Glenn.

Chacun des deux tomes va ponctuer l’aventure principale par des flash-backs nous révélant tous les secrets des protagonistes que nous suivions depuis bien des mois. Entre Echo, Vince et évidemment la douce Lacie, le lecteur aura tous les éléments pour comprendre les enjeux de chacun dans cette guerre du Noyau de l’Abysse. Car le cœur de ce final sera évidemment la lutte contre le Noyau mais surtout la réunion des deux émanations de Lacie. Attention, la conclusion de cette série ne sera pas un simple « happy end », car Jun Mochizuki revient également à la tragédie du début de tome, bouclant son histoire en évoquant un autre sacrifice comparable à celui de Oz : celui de Lacie. Difficile d’en dire plus sans risquer de gâcher la surprise de ce final qui devrait toutefois en surprendre plus d’un. Jun Mochizuki joue énormément sur l’émotion, mélangeant réalité et rêve, parfois cauchemar, mais surtout il prépare les adieux de ses personnages. Nous aurons évidemment droit à un résumé de l’après, nous présentant ce que sont devenus nos héros, mais Jun Mochizuki ne voulait pas finir sur un simple résumé et va encore au-delà, bouclant définitivement la boucle de son histoire, jouant sur le « déjà vu » comme une madeleine de Proust. Le spleen des personnages sera à son comble mais surtout Jun Mochizuki laisse le lecteur seul juge de l’interprétation de la scène finale, qui peut être vue comme tragique ou joyeuse, un peu comme la scène finale du “Seigneur des Anneaux”, “Le retour du roi” avec le départ des Elfes.

Même si je n’ai pas toujours été tendre avec cette série, “Pandora Hearts” nous offre un sublime final qui ravira les fans de la première heure.


Pandora Hearts (T23 et 24)
- Auteur : Jun Mochizuki
- Traducteur  : Ryoko Akiyama
- Éditeur français : Ki-oon
- Format : 130 x 180, noir et blanc - sens de lecture original
- Pagination  : 242(T23) et 330(T24) pages
- Date de parution : 19 novembre 2015 et 14 avril 2016
- Numéro ISBN  : 978-2-35592-802-4 ; 978-2-35592-930-4
- Prix : 7,65 €


A lire sur la Yozone :
Pandora Hearts, la bande annonce
Pandora Hearts (T1 et 2)
Pandora Hearts (T3)
Pandora Hearts (T4 et 5)
Pandora Hearts (T6 et 7)
Pandora Hearts (T8 et 9)
Pandora Hearts (T8.5)
Pandora Hearts (T10 et 11)
Pandora Hearts (T12)
Pandora Hearts (T13 et 14)
Pandora Hearts (T15 et 16)
Pandora Hearts (T17 et 18)
Pandora Hearts (T19 et 20)
Pandora Hearts (T21 et 22)

Pandora Hearts, box 1
Pandora Hearts, box 2
Pandora Hearts, box 3


© Jun Mochizuki / SQUARE ENIX CO., LTD.
© Edition Ki-oon - Tous droits réservés


Frédéric Leray
30 mai 2016






JPEG - 29.3 ko



JPEG - 30.4 ko



JPEG - 28.4 ko



JPEG - 27.6 ko



JPEG - 28.5 ko



JPEG - 25.9 ko



WebAnalytics