YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire


BD
Brèves
Albums
Comic-books
Mangas
Intégrales
Dossiers
Agenda
Archives
Cinéma
Annonces
Brèves
Critiques
Dossiers
Extraits
Interviews
Making of
Imagin'Arts
Brêves
Chronic'Arts
Archives
Littérature
Brèves
D&D
Critiques
Jeunesse
Dossiers
Télévision
Brèves
Séries TV
Dossiers
DVD
Cinéma
Séries TV
Japanimation
Game Zone
Brèves
Jeu vidéo
Jeu de Rôles
Figurines
Kiosque
Divers
Yo-Sphère
Rédaction
Liens
Partenaires

Contact
RSS - XML
Suivre yozoneFR sur Twitter



RSS XML
Add to Netvibes Add Google Add to Yahoo
Visiteurs

33 visiteurs en ce moment


YozoneBandes Dessinées Mangas

Evolution Six (T1)
Kaga Mitsuru
Doki-Doki

Tasuku a perdu l’envie de vivre. En fait, le jeune homme n’est plus le même depuis qu’il a vu son père subir les ravages du cancer, passer d’un homme fort à un cadavre qui ne pouvait plus marcher par ses propres moyens. Pourtant il peut compter sur le soutien de Keito, son meilleur ami. Sous des airs de Don Juan un peu brut de décoffrage, se cache un garçon au grand cœur qui essaie par tous les moyens de remonter le moral de Tasuku. Malheureusement, toute la bonne volonté du monde ne sert plus à rien maintenant que les médecins ont diagnostiqué également un cancer chez Tasuku. Pendant ce temps, les scientifiques du monde entier se sont réunis pour trouver une solution au danger qui menace peu à peu la terre : l’arrivée d’une nouvelle ère glaciaire. Et parmi eux, un japonais a choisi une voie peu banale pour sauver l’humanité. Seulement, c’est sa fille qui le représente car le professeur Wood semble bien trop occupé à créer une nouvelle race d’hommes : le Project Plan 6.


Le cancer s’est peu à peu généralisé et Tasuku a préféré couper les ponts avec ses amis. De toute façon, il y avait peu de chance qu’ils comprennent son geste. Par une nuit pluvieuse, le jeune homme décida d’en finir avant que la maladie ne le transforme en cadavre incapable de vivre sans aide. Mais une étrange expérience allait totalement changer sa vie. Pourtant, la chute aurait dû lui être fatale, mais quand un gardien s’approcha du cadavre réduit en bouillie par le choc, le corps de Tasuku se nourrit de celui du gardien pour se reconstituer. Comment cela était-ce possible ? Tasuku est-il devenu un monstre absorbant l’essence même du corps humain pour devenir immortel ? En tout cas, la première conséquence de ce phénomène fut la disparition de son cancer. Si Tasuku ne savait ce qu’il lui arrivait, Miho Wood aurait pu lui apporter la réponse. Car en découvrant le laboratoire de son père saccagé, la jeune femme commença à s’inquiéter, surtout que tout laissait penser que le professeur avait choisi de passer à un test sur cobaye humain du PP6.

JPEG - 50.3 ko

“Evolution Six” est la nouvelle série de Kara Mitsuru. Le mangaka change radicalement de style après “Gamble” sur le monde du jeu, et “Sushi Chef Tsubasa”. Cette fois, il s’attaque à l’univers de l’horreur. Toutefois, le contexte de base est plutôt écologiste : le monde s’apprête à affronter une nouvelle ère glaciaire et tous les scientifiques du monde entier recherchent le moyen de sauver l’humanité d’une destruction programmée. Mais si certains recherchent un nouvel endroit où pourrait survivre l’homme, d’autres pensent plutôt à modifier l’être humain. C’est toute la notion du PP6, un projet d’évolution génétique de l’homme pour qu’il s’adapte à son milieu. C’est en tout cas la première idée que le lecteur peut se faire des travaux du professeur Wood. Mais très vite, les mutations génétiques provoquées par la découverte du professeur s’avèrent non seulement très dangereuses mais incontrôlables. Nous allons alors suivre deux personnages : Miho, la fille du professeur, qui tente de le retrouver et surtout stopper sa folie, et Tasuku, une des victimes des recherches de Wood. La personnalité de ce dernier sera développé un minimum pour le rendre sympathique mais également taciturne.

Après une première partie posant les bases de la série, Kaga Mitsuru se lâche franchement dans l’horreur pure. Car les victimes du PP6 deviennent des créatures se nourrissant de chair et de sang humains pour rester en vie. Leurs réactions sont hyperviolentes et dévastatrices. Nous aurons pour ce premier tome l’illustration de deux contaminés. Il faut avouer que que l’interdiction aux moins de 15 ans se justifie parfaitement par des images assez gores quand les mutants se nourrissent mais aussi un côté très sexy de la jeune Kyoko. Le sujet autour de la jeune fille est très sérieux puisqu’il s’agit d’une relation élève-professeur qui finit par une décision d’avortement. Mais les conséquences prennent une tournure inattendue quand les pouvoirs mutants se révèlent chez la jeune fille. Attention, on est plus proche du film “La Mutante” que des “X-Men”. Le design des nouveaux humains est plutôt intéressant et Kaga Mitsuru n’hésite pas à passer au gore en montrant la reconstruction de Tasuku après l’assaut de Kyoko. Le duel de ces deux monstres mérite vraiment le détour mais son incroyable violence limite la série à un public averti, prêt pour ce genre de scène sanguinolente. Ce sera évidemment le cheval de bataille de Kaga Mitsuru qui base sa série sur ce genre fantastique horreur avec une douce odeur d’apocalypse génétique à la “Resident Evil”.

“Evolution Six” a assez d’originalité pour attirer les amateurs d’horreur, avec également un visuel percutant qui ne pourra que ravir les fans du genre. A voir si le scénario tiendra toutes ses promesses dans la durée.


Evolution Six (T1)
- Auteur : Kaga Mitsuru
- Traducteur  : Thibaud Desbief
- Éditeur français : Doki-Doki
- Format : 127 x 180 mm, noir et blanc - sens de lecture original
- Pagination : 192 pages
- Date de parution : 11 mai 2016
- Numéro ISBN : 978-2-81893-608-5
- Prix : 7,50 €


© Edition Doki-Doki - Tous droits réservés



Frédéric Leray
27 mai 2016







JPEG - 103.5 ko



JPEG - 28 ko



JPEG - 32.8 ko



JPEG - 30.2 ko