YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Suicide Squad
Film américian de David Ayer (2016)
3 août 2016

***



Genre : Fantastique
Durée : 2h10

Avec Will Smith ( Floyd Lawton / Deadshot), Jared Leto ( Le Joker), Margot Robbie
(Dr. Harleen Quinzel / Harley Quinn), Joel Kinnaman (Rick Flag), Viola Davis (Amanda Waller), Jai Courtney ( Capitaine Boomerang), Jay Hernandez ( Chato Santana / El Diablo), Karen Fukuhara (Tatsu Yamashiro / Katana), Adewale Akinnuoye-Agbaje (Killer Croc), Cara Delevingne (Dr. June Moone / Enchantress),...

Synopsis :
C’est tellement jouissif d’être un salopard ! Face à une menace aussi énigmatique qu’invincible, l’agent secret Amanda Waller réunit une armada de crapules de la pire espèce. Armés jusqu’aux dents par le gouvernement, ces Super-Méchants s’embarquent alors pour une mission-suicide. Jusqu’au moment où ils comprennent qu’ils ont été sacrifiés. Vont-ils accepter leur sort ou se rebeller ?

JPEG - 29.4 ko

... et j’entendis cette voix qui me disait : « Fred, tu dois partir combattre et défendre les films de DC Comics envers et contre tous, pour les siècles des siècles... ». Bon, après avoir été l’avocat de la défense de Batman v Superman, je partis ce samedi matin affronter la “Suicide Squad” de David Ayer. D’un autre côté, se retrouver face à Harley Quinn, aussi séduisante que psychopathe de base, cela ne devait pas être trop désagréable. Mais pour éviter toute déception, je fis fi des trailers multiples et variés ainsi que du lynchage en règle de la presse bien pensante ou exaspérante de pompitude (oui, elle me pompe pour être poli). Rapidement, une douce odeur de Zack Snyder sembla imprégner le début du film par sa structure et surtout une bande originale à faire saliver les amateurs de rock ou de musiques bien senties pour mettre l’ambiance au film. Ce cher Zack est-il vraiment resté dans un simple rôle de producteur délégué ? Le début surtout basé sur l’action et les crimes des membres de la Suicide Squad tourne plutôt bien, il faut dire que David Ayer est un habitué du style cambriolage et grand banditisme, avec à son actif des films comme “SWAT” ou encore “Bad times”. Mais le côté vidéo clip à certains moments peut exaspérer ceux qui n’aiment pas le style... bah Zack Snyder justement.

Si le personnage de Will Smith, Deadshot, est mis en avant, acteur hyper bankable oblige, comment ne pas être impressionné par le jeu de Margot Robbie en Harley Quinn ! Impossible de ne pas regretter que son joker ne puisse être Heath Ledger et non Jared Leto, ce duo aurait alors été magique. Mais Ledger nous a malheureusement fait la très mauvaise blague de disparaître en 2008, emportant avec lui sa magistrale interprétation du Joker. Will Smith n’arrive vraiment pas à jouer les mauvais garçon. On n’y croit pas une seule seconde, contrairement à son rôle de père qui est prêt à tout pour revoir sa fille. Erreur de casting ou choix plus par obligation que de raison ? Je laisse ceux qui n’ont rien d’autre à faire s’en occuper.

Si le début tient plutôt bien la route, même les affrontements avec les troupes de l’Enchanteresse, le spectateur se demande rapidement pourquoi ne pas simplement s’être attaché au personnage de Harley Quinn plutôt que Deadshot. Bon, je l’avoue, Jared Leto ne m’a pas totalement convaincu dans son interprétation du Joker. Est-ce son maquillage et son design que je n’apprécie pas ? C’est bien possible. L’acteur tente de lui insuffler toute la folie nécessaire, mais le fantôme de Heath Ledger est malheureusement bien ancré au-dessus de lui et il n’arrive décidément pas à s’en défaire en le surpassant. Pourtant, ce sont bien les scènes l’impliquant avec Harley Quinn qui sortent le film d’un certain ronronnement car lui apportant la folie que le public attendait et qu’un Will Smith ou un Joel Kinnaman s’avère incapable de lui donner. Attention, il ne faut surtout pas le comparer au génial grand n’importe quoi d’un Deadpool, un des chef-d’oeuvres de la maison Marvel, car “Suicide Squad” ne pourra pas tenir le choc. En voulant trop mixer les genres, David Ayer et DC Comic ont trop aseptisé cette bande de psychopathes notoires.

J’ai découvert pour la première fois le mannequin star Cara Delevingne dans un rôle d’actrice. Si elle est un peu fade en June, elle parvient à tirer son épingle du jeu, grâce à de très bons effets spéciaux, en endossant l’habit de l’Enchanteresse, ou plutôt le peu d’habit, que son physique de rêve lui autorise. Le grand final cassera un peu l’ambiance où la violence extrême des personnages retombe dans le classique combat face à une super-force nécessitant le sacrifice et l’association de toute l’équipe. Un happy end qui sortira encore une fois de la mièvrerie Will Smithienne uniquement grâce à Harley Quinn.

DC, cette fois, joue sans la moindre ambiguïté la carte de la concurrence directe des films Marvel en reprenant les éléments qui ont marqué la saga des Avengers : un grand nombre de guest star pour montrer la cohérence entre tous les films et la petite scène post-générique annonçant le film suivant... Personnellement ce n’est pas la Justice League que j’attends avec impatience, mais Wonder Woman... Quoi c’est uniquement pour Gal Gadot ? Mais que vous êtes mauvaises langues !

Bon si “Suicide Squad” n’est pas un chef-d’oeuvre, DC partant de tellement bas, ce film nous prouve surtout que la franchise a tout intérêt à se focaliser sur un seul groupe de héros et ensuite plutôt jouer la carte de héros isolés, comme la belle folle à lier Harley Quinn.


FICHE TECHNIQUE

Réalisation : David Ayer
Scénario : Justin Marks, David Ayer
Décors : Oliver Schol
Costumes : Kate Hawley
Photographie : Roman Vasyanov
Montage : John Gilroy
Musique  : Steven Price
Production  : Richard Suckle, Charles Roven
Producteurs délégués : Zack Snyder, Deborah Snyder, Colin Wilson, Geoff Johns
Sociétés de production : Warner Bros., Atlas Entertainment, DC Entertainment, Dune Entertainment et Lin Pictures

LIENS YOZONE

=> Bande Annonce
=> Bande Annonce #2


Images © WarnerBros France



Ingrid Etienne
6 août 2016






JPEG - 22.8 ko



JPEG - 23.5 ko



JPEG - 25.1 ko



JPEG - 24.9 ko



JPEG - 24.2 ko



JPEG - 11.9 ko



JPEG - 14.6 ko



JPEG - 16.3 ko



JPEG - 13.9 ko



JPEG - 35.8 ko



WebAnalytics