YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire


BD
Brèves
Albums
Comic-books
Mangas
Intégrales
Dossiers
Agenda
Archives
Cinéma
Annonces
Brèves
Critiques
Dossiers
Extraits
Interviews
Making of
Imagin'Arts
Brêves
Chronic'Arts
Archives
Littérature
Brèves
D&D
Critiques
Jeunesse
Dossiers
Télévision
Brèves
Séries TV
Dossiers
DVD
Cinéma
Séries TV
Japanimation
Game Zone
Brèves
Jeu vidéo
Jeu de Rôles
Figurines
Kiosque
Divers
Yo-Sphère
Rédaction
Liens
Partenaires

Contact
RSS - XML
Suivre yozoneFR sur Twitter



RSS XML
Add to Netvibes Add Google Add to Yahoo
Visiteurs

55 visiteurs en ce moment


YozoneBandes Dessinées Mangas

Soloman (T2)
Sakakibara Sôsô
Doki-Doki

Ryo s’est réveillé avec de nouveaux pouvoirs, lui donnant non seulement une force surnaturelle mais surtout le rendant quasiment immortel. Son corps semble pouvoir se régénérer à une vitesse incroyable, lui permettant de soigner rapidement n’importe quelle sorte de blessure. Il est temps pour lui de rendre la monnaie de leur pièce à ses tortionnaires, mais surtout, il faut impérativement qu’il retrouve la petite Nino. Après s’être débarrassé sans grande difficulté des gardiens du laboratoire où il était détenu, Ryo découvre avec effroi les autres expérimentations : des clones de la petite Nino, toutes avec ces antennes blanches les différenciant des autres créatures lunaires aux antennes noires. Seulement celles-ci sont déjà endoctrinées pour le tuer, ce qui est évidemment impossible, en tout cas à mains nues. Toutefois, son ancienne tortionnaire a trouvé un autre subterfuge : utiliser Nino comme otage.


Seulement Ryo n’est pas dupe : la jeune fille n’est pas sa Nino mais un autre clone aux antennes blanches. Sa tortionnaire va payer de sa vie son erreur. Il leur faut fuir maintenant, loin des antennes noires et de leurs expériences. Mais Ryo leur a aussi prouvé qu’ils avaient enfin trouvé l’être parfait, celui qui leur permettra de sauver leur race dominante de l’extinction, et il n’est donc pas question qu’il le laisse s’échapper si facilement. Mais pour Ryo, il faut savoir apprécier l’instant présent, ces précieux moments qu’il peut passer avec Nino. Mais alors qu’il s’endort paisiblement dans les bras de la jeune fille aux antennes blanches, cette dernière sait qu’elle n’en a plus pour longtemps, n’ayant pas été créée pour vivre une vie humaine. Une autre personne les observe alors, ou plutôt un esprit car Nishizono n’est plus qu’une âme errante, un être désincarné qui refuse de trouver le repos éternel. D’un autre côté, être conscient d’être mort n’est pas non plus banal. Mais surtout voir ce demi-frère tant honni continuer à vivre a de quoi vous dégoûter... En tout cas c’est qu’elle aurait dû penser...

JPEG - 60.1 ko

Suite et fin de ce diptyque apocalyptique sur fond d’invasion extra-terrestre. Après un premier tome prenant et posant le contexte de l’histoire, Sakakibara Sôsô va très fort dans la création de son surhomme. Ce sera tout bonnement un être invincible, qui partira en quête de vengeance aveugle, prêt à décimer tous les extra-terrestres sur son passage. On ne peut pas vraiment dire que le mangaka fait dans la finesse dans la première partie de ce second tome, bien au contraire. Son héros va affronter tout ce qui se mettra sur son chemin, finira à moitié mort dans la plupart des cas, mais se régénéra à l’infini tel un Wolverine sans les griffes. Cette première partie ressemble plus à un défouloir, ne faisant pas vraiment avancer le scénario mais nous offrant de bonnes bastons, bien sanguinolentes comme on aime aussi en voir. La petite Nino fera une brève mais intense intervention, permettant de ramener au devant de la scène Nishizono, qui avait quelque peu disparu car n’apportant rien à l’histoire.

En fait, il faudra attendre la seconde partie du tome pour avoir de véritables explications sur les pouvoirs de Ryo et sa raison d’être. Toutefois, ses informations sont aussi un amuse-bouche qui frustrera quelque peu le lecteur à la fin du tome. Car évidemment, il n’y aura pas vraiment de conclusion, mais juste de quoi laisser espérer que le mangaka ait envie de poursuivre cette aventure sur un format plus long. Car beaucoup de questions restent sans réponse et nous laissons notre héros dans une situation qui ne peut qu’ouvrir sur une suite. Certes, il y a peu de chance pour que Sakakibara Sôsô revienne sur le sujet, mais qui sait, tout peut arriver. En tout cas le mangaka aura su nous donner envie d’en savoir plus sur Ryo et ce qu’il est vraiment capable de faire, comme on aimerait savoir comment se finira la guerre civile entre habitants de la lune.

Mini-série courte mais qui s’avère au finalement vraiment sympathique à lire. Dommage que ce ne soit qu’un diptyque.


Soloman (T2)
- Auteur : Sakakibara Sôsô
- Traducteur  : Arnaud Delage
- Éditeur français : Doki-Doki
- Format : 127 x 180 mm, noir et blanc - sens de lecture original
- Pagination : 192 pages
- Date de parution : 13 janvier 2016
- Numéro ISBN : 978-2-81893-464-7
- Prix : 7,50 €


A lire sur la Yozone :
Soloman (T1)


© Edition Doki-Doki - Tous droits réservés



Frédéric Leray
9 mai 2016







JPEG - 43.1 ko



JPEG - 31.1 ko



JPEG - 23.9 ko



JPEG - 30.1 ko