YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Warlord (T9 et 10)
Kim Byung Jin et Kim Sung Jae
Ki-oon

Moyonso et Maruhan ont réveillé la fureur de Daram. Ce dernier ne supporte pas la vue du batard de sa soeur, le seul amour de sa vie. En retrouvant ses pouvoirs, le démon devient quasiment invulnérable. Moyonso ne croit plus en leur chance, comme une bonne partie de l’armée du shogun, voyant les troupes ennemis prendre peu à peu le dessus sur leurs forces. Mais le shogun reste confiant, gardant encore en réserve une arme secrète. Car il suffit de briser les piliers souterrains de la forteresse pour que sa muraille s’effondre. Mondanbal devient méfiant : pourquoi ces maudits humains n’ont-ils pas abandonné tout espoir de franchir la gigantesque porte de la forteresse ? Mais au loin une nouvelle armée fait son apparition, un signe de mauvaise augure annonçant le retour de Cherab. Pendant ce temps, Maruhan s’apprête à lancer une ultime attaque contre Daram mais est-il de taille face à ce colosse dont le physique change à vue d’œil ?



Maruhan est parvenu à blesser Daram, lui tranchant une de ses cornes. Mais la conséquence de cette blessure est assez inattendue : le démon a repris sa forme originale mais surtout semble avoir perdu sa mémoire. Le roi démon semble revenu dans le passé, avant de subir l’influence de Modanbal. Le ryong tente de profiter de cette faiblesse pour reprendre la main sur Daram, afin de l’obliger à tuer Maruhan avant que Cherab ne fasse son apparition. Mais Daram est torturé par des flashs de son passé. Sa sœur venait de tomber sous l’emprise de cet humain, ce roi mercenaire. Daram ne pouvait accepter que sa bien-aimée sœur puisse ainsi l’abandonner. Son monde était alors la proie d’assaut de créatures mutantes, menaçant l’équilibre de leur royaume, et le prince Cherab avait pris le parti de lutter contre ces mutants en cherchant plutôt une alliance avec les humains, au grand dam de Daram. Mais un autre protagoniste ne souhaitait pas cette alliance, celui à l’origine de ces mutants, ce guerrier au masque de fer...

JPEG - 72.7 ko

Les combats entamés dans le tome 8 de “Warlord” se poursuivent avec une nouvelle intensité dans le tome 9. Toutefois, pour ne pas donner l’impression, loin d’être totalement fausse, de combats interminables à là “Dragon Ball Z”, les mangakas zappent entre les différents théâtres d’opérations. Celui qui semble le plus évolutif est celui impliquant les troupes du shogun. Ce dernier a un objectif bien précis, ce qui aide le lecteur à patienter. De plus, les adversaires évoluent et rompent ainsi la monotonie du combat. Le risque de lassitude était plus prégnant avec le combat contre Daram. Cette fois, pas vraiment de but hormis vaincre l’autre. Seulement le lecteur comprend bien que le duo de mangakas ne compte pas se débarrasser facilement de ce personnage dont le rôle s’avère majeur dans le conflit actuel. Alors les deux auteurs vont jouer sur une astuce souvent utilisée dans les shonen de baston : changer le design des combattants. C’est un grand classique chez Toriyama, avec par exemple les évolutions de Freezer ou encore Cell. Daram va donc subir différentes évolutions graphiques pour montrer une avancée dans le combat.

Le tome 10 va trancher avec les précédents car, après la part belle laissée aux combats tout azimut, les mangakas vont enfin se lancer dans de vraies révélations sur le passé des principaux personnage et Daram va enfin prendre la place qui est réellement la sienne dans le récit. C’est en fait l’origine de Maruhan qui nous sera contée à travers les flash-backs qui vont assaillir Daram. Près des trois quarts de ce tome seront dédiés à cette histoire dans l’histoire, entrecoupée par les tentatives de soudoiement de Modanbal, qui va prendre un côté plus secondaire avec l’apparition du mystérieux guerrier au masque de fer. De nouvelles interrogations vont donc venir créer un nouveau suspens afin de maintenir l’intérêt du lecteur. La mère de Maruhan va également revenir sur le devant de la scène pour nous générer un cliffhanger de bonne facture. Les guerres internes des ryongs s’ajoutent à celle contre les humains. Le shogun est un peu mis à l’écart dans ce volume pour permettre le retour du prince des démons, Cherab.

Le tome 11 s’annonce passionnant pour ceux qui sont restés fidèles à cette série qui s’étire dans le temps.


Warlord (T9 et 10)
- Scénario : Kim Sung Jae
- Dessin : Kim Byung Jin
- Traducteur  : Kette Amoruso
- Éditeur français : Ki-oon
- Format : 130 x 180, noir et blanc - sens de lecture original
- Pagination  : 192 pages
- Date de parution : 26 juin et 24 septembre 2015
- Numéro ISBN  : 978-2-35592-832-1 ; 978-2-35592-867-3
- Prix : 7,65 €


A lire sur la Yozone :
Warlord (T1 et 2)
Warlord (T3 et 4)
Warlord (T5 et 6)
Warlord (T7 et 8)


© KIM Byung Jin, KIM Sung Jae, Daewon C.I. Inc.
© Ki-oon - Tous droits réservés


Frédéric Leray
1er mai 2016






JPEG - 28 ko



JPEG - 33.7 ko



JPEG - 26.9 ko



JPEG - 32.6 ko



JPEG - 34.5 ko



WebAnalytics