Chargement...
YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Poussière du Plomb (La)
Henri Labbé, Dominique Heinry et Alexis Robin
Delcourt

Début des années 70 en Italie, alors que le pays s’extirpe du fascisme.
C’est l’histoire de 6 jeunes révolutionnaires, insouciants du haut de leurs 17 à 25 ans, et totalement révoltés. Ils s’appellent Michel, Cesare, Alberto, Marcello, Marco, Anna et ont rendez-vous avec leur destin. Devant la radicalisation de la droite, les ouvriers et les étudiants trouvent refuge dans le parti communiste. Les Brigades Rouges naissent avec des groupuscules extrémistes et incontrôlables qui vont semer le chaos au nom de la dictature du prolétariat. Dans un amphithéâtre à la faculté de Rome, des militants occupent les lieux et constituent un groupe de contestataires. Michel fait partie des organisateurs et propose d’imprimer des tracts dans une imprimerie squattée. La police réagi vite en faisant irruption dans le restaurant où ils ont l’habitude de se retrouver. C’est le début d’une succession de coups d’état violents.



De Rome, en 1964, à Paris, en 2014, “La Poussière du Plomb” nous fait vivre une adaptation libre de cette affaire Battisti qui fait encore parler à l’heure actuelle. Construite sur plusieurs périodes, l’histoire commence par un casse qui tourne mal pendant le Giro.

PNG - 567.2 ko

“La Poussière du Plomb” était initialement un projet de film, mais le manque de financement a conduit Henri Labbé et Dominique Heinry à s’associer à Alexis Robin pour en faire une BD de plus de 200 pages. Le récit est très dense (trop à mon goût), je me suis perdue dans l’histoire. Je m’y suis reprise à plusieurs fois, mais rien à faire, je n’ai pas accroché. La première moitié de “La Poussière du Plomb” est complexe, surtout pour les néophytes comme moi qui n’ont pas connu cette partie de l’Histoire. La seconde partie est plus digeste, mais je n’ai pas réussi à rassembler les pièces du puzzle. Page après page, le contexte social et politique devient compliqué à suivre avec une mafia omniprésente.

PNG - 138 ko

Quoi qu’il en soit, “La Poussière du Plomb” est un album fort et pour des lecteurs connaisseurs de cette période mouvementée. Le graphisme d’Alexis Robin avec des tons quasi monochromes, en changeant les couleurs selon l’époque, est plutôt audacieux. Les couleurs jaune-ocre symbolisent le passé et les dégradés de bleu le présent. Son trait colle parfaitement à l’histoire avec des détails vintage que j’ai beaucoup apprécié.

“La Poussière du Plomb” est un récit réaliste et violent qui plaira aux amateurs des histoires politiques des années 70.


La Poussière du Plomb
- Scénario : Henri Labbé, Dominique Heinry
- Dessins et Couleurs : Alexis Robin
- Éditeur : Delcourt
- Collection : Encrages
- Format : 198 x 263 mm
- Pagination : 224 pages couleur
- Dépôt légal : 16 mars 2016
- Numéro ISBN : 978-2-7560-4135-3
- Prix public : 24,95 €


A lire sur la Yozone :
Zodiaque (T4) L’Héritage du Cancer
Zodiaque (T10) Le Pouvoir du Capricorne
Traffic (T1)


Illustrations © Alexis Robin et Delcourt (2016)


Anne Schnebelen
10 décembre 2017






PNG - 120.2 ko



PNG - 55.4 ko



PNG - 95.4 ko



PNG - 181.1 ko



WebAnalytics