YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Voyage des enfants perdus (Le)
Patrice Dupuis
La Clef d’Argent, Khotekth, nouvelles (France), fantastique, 65 pages, mars 2016, 7€

Patrice Dupuis nous revient avec quatre nouvelles encore une fois bien particulières.



Le Voyage des enfants perdus”, qui sert de prologue, conte l’étrange rencontre du narrateur (l’auteur ?) avec un groupe d’enfants, dans les Andes, lors d’un non moins étrange rituel, voyage initiatique comme on lui expliquera plus tard, en lui détaillant sa chance. Troublant, comme à l’habitude de l’auteur.

Le Jugement de Dieu (un conte de Noël)” nous plonge en plein Moyen-Âge pour suivre l’inique procès d’une fillette qui a volé une bûche lors d’un hiver particulièrement froid. S’ensuit la lie de l’humanité et des hommes, la torture que la gamine, déjà à demi morte subit sans moufter tant être gardée au chaud l’emplit d’aise, et les extrémités détruites par les engelures ne ressentent pas les brûlures. La fin semble, à défaut d’une grâce, avoir le bon ton de punir les affreux. Mais c’est plus terrible que du Dickens.

La vie très exacte et très édifiante d’Alibert de Thuringe ou Victor le bienheureux” voit le récit du narrateur à sa compagne, à l’occasion d’une balade au Père-Lachaise et l’arrêt devant une tombe au gisant gâté par le fondeur, de la vie de Victor de Thuringe, jeune noble devenu brigand, qui rentra dans le droit chemin après avoir été frappé par la foudre. Prenant l’habit de l’Église, il attise la foi des fidèles, et notamment les femmes, puisque le coup de jus l’a laissé priapique... et qu’il s’est bien gardé de faire vœu de chasteté !

On reste dans le domaine avec “La fée électricité”, conte macabre autour de la chaise électrique, où l’on croise capitalisme, racisme et humanité. Là aussi, tel est pris qui croyait prendre. Rien n’est laissé au hasard d’un bout à l’autre, comme si la vie avait un goût prononcé pour l’ironie.

Je serai tenté de dire que c’est moins glauque que ce à quoi Patrice Dupuis nous avait habitués dans « Dans le désert et sous la lune », « Le guetteur de sémaphore » et « Murmure de soupirail ». On aimerait peut-être en avoir un peu plus sous la dent à chaque livraison (sans forcément aller jusqu’aux 330 pages du recueil de Romain Billot, numéro suivant de la collection KholekTh).


Titre : Le Voyage des enfants perdus (nouvelles)
Auteur : Patrice Dupuis
Couverture : photo de l’auteur
Éditeur : La Clef d’Argent
Collection : KholekTh
Site Internet : page roman (site éditeur)
Numéro : 29
Pages : 65
Format (en cm) : 17,5 x 11 x 0,7
Dépôt légal : mars 2016
ISBN : 9791090662292
Prix : 7 €



Nicolas Soffray
23 avril 2016






JPEG - 30.2 ko



WebAnalytics