YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Wendigo n°3
Richard D. Nolane (anthologiste)
Œil du Sphinx, revue, n°3, fantastique, 174 pages, janvier 2016, 15€

Tranquillement, obstinément, Richard Nolane poursuit l’aventure que constitue « Wendigo », un OVNI dans le paysage de la SFFF française.



La ligne éditoriale de « Wendigo » n’est certes pas fédératrice puisqu’il s’agit d’exhumer des textes anciens, anglo-saxons pour leur grande majorité, qui parurent à l’époque glorieuse et lointaine des pulps. Amateurs de fantasy, d’uchronie, de bit lit et autres steampunk, veuillez donc passer votre chemin !

Cette revue qui prend la forme d’une anthologie est d’abord un bel objet, servi par une couverture délicieusement rétro de H W Wesso – un des grands illustrateurs de pulps - mon petit Richard, souviens-toi que Finlay a aussi donné des couvertures merveilleuses à « Weird Tales », alors tu sais ce qu’il te reste à faire – et offrant une palette de textes d’auteurs la plupart du temps bien oubliés.
Les nouvelles offertes ici font toutes l’objet d’une présentation fouillée où abondent les informations sur leurs auteurs, leurs œuvres, et comportent à la fin une bibliographie exhaustive des traductions qui ont pu être établies dans notre belle langue. Autant dire qu’il s’agit vraiment d’un travail de spécialiste érudit et passionné.
Les textes eux-mêmes sont plutôt des curiosités. Il convient de les lire en gardant à l’esprit le contexte sociétal de l’époque de leur rédaction. Certains sont indubitablement datés, les relations sentimentales entre les personnages louchant parfois du côté du 19e siècle sous la forme d’un romantisme archaïque. “Le troisième œil” de R W Chambers illustre bien ce maniérisme. Néanmoins des découvertes surprenantes nous attendent au fil des pages. “La chose venue d’ailleurs” de George Allan England qui date de 1923 a des aspects très lovecraftiens, dignes de « La couleur tombée du ciel ». Autre surprise, “Un professeur d’égyptologie” de Guy Boothby, datant de 1904 est une histoire où s’entremêlent amour et malédiction passés et qui n’a pas pris une ride. Même constat avec “Le bassin du dieu de pierre” d’Abraham Merrit, texte court mais convaincant.

On l’aura compris, Nolane se fait plaisir avec « Wendigo » en se livrant sans retenue à un voyage nostalgique dans le monde disparu des pulps. C’est, pour le profane qui l’ignorerait, un univers foisonnant et magique d’où jaillissent les délires colorés d’un Frank R Paul, d’une Margaret Brundage ou encore d’un Léo Morey. Vivement le prochain opus.


Titre : Wendigo
Numérotation : 3
Éditeur : Éditions de l’Oeil du Sphinx
Rédacteur en chef : Richard D. Nolane
Format (en mm) : 226 x 172
Pagination : 174 pages
Dépôt légal : janvier 2016
N° ISBN : 979-10-91506-40-3
Prix public : 15 €


À lire sur la Yozone :
Wendigo

JPEG - 75.7 ko

Lien utile :
Le Site du de la revue « Wendigo »



Didier Reboussin
24 mars 2016






JPEG - 97.1 ko
Couverture du n°3



JPEG - 24.3 ko
Sommaire du numéro



JPEG - 102.2 ko
Wendigo n°1



WebAnalytics