YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire


BD
Brèves
Albums
Comic-books
Mangas
Intégrales
Dossiers
Agenda
Archives
Cinéma
Annonces
Brèves
Critiques
Dossiers
Extraits
Interviews
Making of
Imagin'Arts
Brêves
Chronic'Arts
Archives
Littérature
Brèves
D&D
Critiques
Jeunesse
Dossiers
Télévision
Brèves
Séries TV
Dossiers
DVD
Cinéma
Séries TV
Japanimation
Game Zone
Brèves
Jeu vidéo
Jeu de Rôles
Figurines
Kiosque
Divers
Yo-Sphère
Rédaction
Liens
Partenaires

Contact
RSS - XML
Suivre yozoneFR sur Twitter



RSS XML
Add to Netvibes Add Google Add to Yahoo
Visiteurs

52 visiteurs en ce moment


YozoneBandes Dessinées Albums

Chemins de Compostelle (Les) (T2) L’Ankou, le diable et la novice
Servais
Dupuis

Pour différentes raisons, deux hommes et deux femmes ont choisi de faire le pèlerinage de Compostelle. Les chemins de deux d’entre eux, Céline et Dominique, se croisent en Bretagne.
Le titre et la couvertures résument très bien le sujet de cet album : l’Ankou omniprésent dans les légendes bretonnes, Dominique, le diable tentateur et dangereux semble-t-il, et Céline, la novice qui a choisi de prononcer ses vœux définitifs après ce périple initiatique.
Entre séduction et magie de ces terres, tout est possible...


JPEG - 11.7 ko

À travers sept tomes, Jean-Claude Servais nous entraîne en direction de Compostelle en compagnie de quatre pèlerins. Blanche partie de Bruxelles figurait au centre du premier volet de cette série. “L’Ankou, le diable et la novice” s’attache davantage aux pas de Céline et Dominique appelés à se rencontrer.
“Les chemins de Compostelle” invite clairement au voyage. Comme ils partent quasiment tous de coins différents - choix compréhensible ! - de nombreuses régions fascinantes et chargées d’histoire seront traversées et enrichiront le carnet de voyages.
Par exemple, les premières pages suivent Blanche qui passe par le village de la Ferté, l’occasion de parler du fort de la ligne Maginot, tombé le 19 mai 1940. Servais se plaît à entrer dans les détails des lieux et avec la Bretagne, il a de quoi se faire plaisir. L’Ankou y est omniprésent, la forêt de Brocéliande abrite bien des mystères, les menhirs fascinent...
Victime d’un drame, Céline se cherche et se donne le temps de la réflexion offert par le pèlerinage. Dominique apparaît bien plus trouble, sa route est jonchée de jeunes femmes assassinées, sans que l’auteur ne l’accuse directement. Aux lecteurs de se faire leurs idées et de voir sûrement en lui une personne non recommandable à éviter à tout prix. Céline ne peut le savoir et apprécie sa compagnie.

JPEG - 56.4 ko

Le dessin de Servais nous transporte dans les lieux traversés, il est précis et addictif. Par contre, les couleurs de cheveux assez similaires de Blanche et Céline laissent parfois le temps de quelques cases planer le doute sur l’identité de la personne suivie, ce qui ne manque pas de charme entre la page 14 et 15 où l’on saute des Ardennes à la Bretagne. Choix délibéré ? C’est là qu’un bon éclairage s’avère indispensable pour profiter pleinement de cette bande dessinée.

De plus, cette série s’adresse en premier lieu aux amateurs de ballade qui prennent le temps et ne seront pas échaudés par de nombreux passages didactiques. En effet, à l’image Jean-Claude Servais ajoute souvent des explications, permettant une meilleure découverte des richesses locales. Le rythme du récit se révèle donc lent, approprié à la marche des pèlerins. “Les chemins de Compostelle” se prête parfaitement à la réflexion et à la contemplation. Avec justesse, l’histoire de chacun sert de moteur à l’ensemble, abreuvant l’intérêt des lecteurs.

Invitation au voyage, “L’Ankou, le diable et la novice” nous lance à la découverte de terres chargées d’histoires. Servais illustre aussi très bien ce qui pousse des gens à se lancer dans un tel périple, qu’il nous permet de partager avec “Les chemins de Compostelle”. La magie des lieux comme celle des dessins fonctionne à plein, alimentant intelligemment l’imaginaire des lecteurs.

Rendez-vous pour le tome 3 qui nous permettra peut-être de mieux connaître le quatrième pèlerin, Alexandre, parti de Suisse.


(T2) L’Ankou, le diable et la novice
- Série : Les chemins de Compostelle
- Scénario et dessin : Jean-Claude Servais
- Couleurs : Raives
- Éditeur : Dupuis
- Dépôt légal : 9 octobre 2015
- Format : 24 x 32 cm
- Pagination : 74 pages couleurs + dossier de 6 pages
- Numéro ISBN : 978-2-8001-6359-8
- Prix public : 16,50 €


A lire sur la Yozone :
Les chemins de Compostelle (T1) Petite licorne


© Dupuis & Servais - Tous droits réservés



François Schnebelen
2 avril 2016







JPEG - 31.7 ko



JPEG - 18 ko



JPEG - 17.1 ko



JPEG - 24 ko



JPEG - 34.3 ko