YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Communardes ! (T2) L’Aristocrate Fantôme
Wilfrid Lupano et Anthony Jean
Vents d’Ouest

1871 à Paris.
Karl Marx envoie Elisabeth Dmitrieff à Paris pour obtenir des renseignements sur les communards. Cette belle jeune femme Russe et communiste n’a que vingt ans, mais révolutionnaire dans l’âme, elle devient très rapidement la présidente du premier mouvement officiellement féministe d’Europe : l’union des femmes pour la défense de Paris et l’aide aux blessés. Belle et surtout rebelle, elle est différente des autres féministes d’origine populaire. Elle suscite donc un vif intérêt auprès des hommes qui s’intéressent soudainement aux revendications des communardes.

Aussi paradoxal que cela puisse paraître, l’une des premières grandes figures du combat pour le droit des femmes en France était... une aristocrate russe !



PNG - 112.2 ko

Loin des Vieux Fourneaux, de “L’Homme qui n’aimait pas les armes à feu”, de Traquemage ou de Célestin Gobe-La-Lune, Wilfrid Lupano nous immerge dans une belle aventure historique qui se joue pendant la Commune, à la suite de la jeune et jolie Elisabeth qui va tout faire pour que les femmes prennent les armes pour défendre la Paris. Elle sait se servir de ses charmes pour influencer les hommes et possède un réseau impressionnant de femmes qui lui permet de mettre la main sur les stocks de tissus ou d’armes cachés dans la capitale !

PNG - 356.9 ko

Pour ce deuxième tome de “Communardes !”, Lucy Mazel a laissé sa place au dessinateur Anthony Jean qui s’est déjà magnifiquement illustré dans La Licorne).
Ses dessins sombres soutiennent bien l’histoire, même si certains visages ne sont pas bien dessinés et les proportions des corps pas toujours respectées. Malgré ces quelques erreurs, notamment au début de l’ouvrage, les dessins sont magnifiques. La couverture interpelle, donne envie d’ouvrir cet album et résume parfaitement toute l’histoire avec la belle Elisabeth maniant deux armes à feu.

Chaque album de “Communardes !” est une histoire indépendante et autonome qui raconte l’histoire d’une femme en particulier, une de ces communardes qui participe à cette période sombre. Elles étaient bourgeoises, ouvrières ou même prostituées, toutes avec un seul et même but : faire valoir les droits des femmes. Entre un contexte historique parfaitement retranscrit et le destin d’Elisabeth, on ne s’ennuie pas une seconde en lisant cette BD.

PNG - 177.3 ko

La Commune de Paris est une période qui n’a duré que trois mois et est souvent oubliée ou méconnue. Et pourtant, elle semble inspirer les scénaristes de BD : “Le Cri du Peuple” de Tardi ou plus récemment le tome 4 de “La Banque”, “Le Pactole de la Commune” de Boisserie. Mais Wilfrid Lupano est le premier à se concentrer sur le rôle prépondérant des femmes à cette époque.

Le troisième tome, “Nous ne dirons rien de leurs femelles”, est prometteur et traitera de la fin de la Commune et des procès qui ont été faits aux femmes.

Merci Wilfrid Lupano de mettre en lumière ces femmes courageuses qui se sont battues pour notre liberté. Une vraie leçon de vie !


(T2) L’Aristocrate Fantôme
- Série : Communardes !
- Scénario : Wilfrid Lupano
- Dessins et couleurs : Anthony Jean
- Éditeur : Vents d’Ouest
- Collection : Hors Collection
- Format : 24 x 32 cm
- Pagination : 56 pages couleur
- Dépôt légal : 30 septembre 2015
- Numéro ISBN : 978-2-7493-0753-4
- Prix public : 14,50 €


À lire sur la Yozone :
Les Vieux Fourneaux (T1) Ceux qui restent
Les Vieux Fourneaux : Bonny and Pierrot
Traquemage (T1) Le Serment des pécadous
L’Homme qui n’aimait pas les armes à feu
Célestin Gobe-La-Lune
La Licorne (T2) Ad Naturam
La Licorne (T3) Les eaux noires de Venise


Illustrations © Anthony Jean & Vents d’Ouest (2015)


Anne Schnebelen
12 mars 2016






PNG - 160.1 ko



PNG - 151.3 ko



PNG - 151.1 ko



PNG - 161.2 ko



PNG - 175.6 ko



JPEG - 34.9 ko



WebAnalytics