YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire


BD
Brèves
Albums
Comic-books
Mangas
Intégrales
Dossiers
Agenda
Archives
Cinéma
Annonces
Brèves
Critiques
Dossiers
Extraits
Interviews
Making of
Imagin'Arts
Brêves
Chronic'Arts
Archives
Littérature
Brèves
D&D
Critiques
Jeunesse
Dossiers
Télévision
Brèves
Séries TV
Dossiers
DVD
Cinéma
Séries TV
Japanimation
Game Zone
Brèves
Jeu vidéo
Jeu de Rôles
Figurines
Kiosque
Divers
Yo-Sphère
Rédaction
Liens
Partenaires

Contact
RSS - XML
Suivre yozoneFR sur Twitter



RSS XML
Add to Netvibes Add Google Add to Yahoo
Visiteurs

45 visiteurs en ce moment


YozoneCinéma Sorties en salle

Divergente 3 : Au-delà du mur
Film américain de Robert Schwentke (2016)
9 mars 2016

**,5


Genre  : Science fiction
Durée  : 2h00

Avec Shailene Woodley, Miles Teller, Theo James, Zoë Kravitz, Naomi Watts, Maggie Q, Jeff Daniels, Ansel Elgort, ...

Sous le choc, Tris et Quatre doivent fuir et franchir le mur encerclant Chicago. Pour la première fois, ils quittent la seule ville et famille qu’ils aient connues. Mais au delà du mur se trouve un monde hostile qu’ils vont devoir affronter. Tris et Quatre doivent rapidement déterminer en qui ils peuvent avoir confiance alors qu’une bataille menaçant l’humanité toute entière est sur le point d’éclater...

JPEG - 23.7 ko

A l’inverse de Neil Burger, dont le premier film collait quasiment à la lettre au roman de Veronica Roth (trop peut-être), Robert Schwentke, qui a depuis hérité des destinés de la saga, s’était permis dès le second volet une légère relecture des écrits de l’auteure New-Yorkaise pour les dynamiser à la sauce blockbuster hollywoodien.
Alors forcément, avec l’expansion de l’univers divergente au-delà du mur, il se lâche et injecte, à l’instar du mur de camouflage, des véhicules volants, ou du QG du Bureau nombre de gadgets à volonté clairement spectaculaire, qui forcément vont avoir un impact sur les interactions entre les personnages et le déroulement de l’intrigue.

Une intrigue, donc, librement inspirée du 3ème roman, ou tout du moins de la première moitié du 3ème roman (la suite et fin de la saga déjà tournée est prévue pour 2017) , qui ne manque ni de rythme ni d’enjeux : Car si, au-delà du mur, après avoir traversé des terres de désolation, Tris, Quatre et leurs compagnons échouent dans la cité futuriste du « Bureau du Bien être Génétique », ils y sont rapidement confrontés à de nouvelles règles. La politique des gènes, en lieu et place de celles des factions, qui scinde la population entre “déficients” et “purs” va séparer le groupe et nos amoureux.
Pendant ce temps, à Chicago, la tension monte entre les partisans d’Evelyn, le nouveau leader de la ville qui réitère les erreurs du passé en instaurant la terreur, et ceux de Johanna ….

Un 3ème épisode, donc, qui ne manque pas de surprises, de rythme ni d’action mais qui en dépit de ses solides seconds rôles ; Naomi Watts, bien sur, dans celui d’Evelyn, Octavia Spencer, dans celui de Johanna, et, Jeff Daniels, le nouveau venu, en directeur retors du Bureau du Bien être Génétique, souffre d’une cruelle déficience (justement) de densité psychologique, en particulier au niveau de ses personnages principaux, qui donnent un peu l’impression d’être au service de l’action et des effets spéciaux plutôt que l’inverse. Shailene Woodley est en effet pas loin de la performance mono-expressive de Jennifer Lawrence dans « Hunger Games ».

C’est vrai qu’avec l’ouverture de l’univers de Divergente au-delà du mur, on espérait une prise de maturité de la saga. Malheureusement, Robert Schwentke ne livre qu’un blockbuster calibré pour ados sans génie et sans vraiment d’âme.


LIEN(S) YOZONE

=> La bande annonce (vost)

=> Divergente
=> Divergente 2 : Insurrection

Littérature
=> Divergente Tome 1
=> Divergente Tome 2
=> Divergente Tome 3


Images © SND




Bruno Paul







JPEG - 21.9 ko



JPEG - 10.8 ko



JPEG - 12.7 ko



JPEG - 26.4 ko



JPEG - 11.6 ko



JPEG - 32.8 ko



JPEG - 14.4 ko



JPEG - 6 ko



JPEG - 5.2 ko



JPEG - 7.1 ko