YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire


BD
Brèves
Albums
Comic-books
Mangas
Intégrales
Dossiers
Agenda
Archives
Cinéma
Annonces
Brèves
Critiques
Dossiers
Extraits
Interviews
Making of
Imagin'Arts
Brêves
Chronic'Arts
Archives
Littérature
Brèves
D&D
Critiques
Jeunesse
Dossiers
Télévision
Brèves
Séries TV
Dossiers
DVD
Cinéma
Séries TV
Japanimation
Game Zone
Brèves
Jeu vidéo
Jeu de Rôles
Figurines
Kiosque
Divers
Yo-Sphère
Rédaction
Liens
Partenaires

Contact
RSS - XML
Suivre yozoneFR sur Twitter



RSS XML
Add to Netvibes Add Google Add to Yahoo
Visiteurs

38 visiteurs en ce moment


YozoneBandes Dessinées Albums

Mystery (T2) La Relève
Ced et Stivo
Makaka Editions

Chicago, 1939, Jerry Jingle y est journaliste météo pour le journal le New Daily. Mais derrière cet homme, quelque peu effacé, se cache un super-héros... Euh non, c’est une expression, ne regardez pas derrière lui voyons ! Bon reprenons, donc il suffit à Jerry de porter un masque pour devenir Mystery, le mystérieux super-héros protégeant la ville de Chicago contre les malfrats et autres vilains de tous genre. Pourquoi ne le reconnectons pas alors qu’il ne porte qu’un simple masque ? Lui-même n’en sait rien et peu importe, il a prouvé à tous que le monde pouvait compter sur lui, comme cette fois où il repoussa une invasion de robots venus du futur. Toutefois, l’actualité dépasse la fiction, la terrible nouvelle est tombée ! L’Europe est en guerre ! Grace à l’ordinateur récupéré avec les robots futuristes, Jerry parvient à retracer l’histoire de la Seconde Guerre mondiale, mais surtout, il reçoit un message de lui-même, ou plutôt le lui du futur qui l’avertit du risque que pourrait provoquer son intervention dans ce conflit.


Pourquoi Mystery se sent-il surveiller ? Et surtout comment cet espion peut-il réussir à le semer en plein vol ? Car Mystery est bien le seul super-héros de Chicago ? Ou presque. Les services secrets américains commencent à s’intéresser sérieusement à son cas et ce n’est pas moins que J. Edgar Hoover qui vient le recruter... Hoover... Mais si, le directeur de ce service qui deviendra grand : le FBI ! Ce dernier souhaite bien convaincre Mystery de s’engager dans les forces armées américaines devant partir pour le front européen. Hoover a nombre de cartes en sa possession pour faire pression sur le héros masqué, et la première n’est autre que son identité secrète. Ce serait dommage de la révéler au monde entier... Mais le chantage n’est pas le meilleur moyen pour obtenir la confiance de Mystery. Alors devant le refus de ce dernier, Hoover laisse la place à Howard Hugues et son armure volante. Basée sur la structure des robots du futur récupérés par les services secrets, Hugues est devenu un véritable homme d’acier et surtout, ce dernier est bien plus diplomate que Hoover. Parviendra-t-il à convaincre Mystery de partir pour le front et au pire, le faire participer au plan B ?

JPEG - 45.1 ko

Le monde du comic revient au bon gros délires. Alors que vous pouvez prendre une bonne dose de poilade au ciné avec Deadpool, les éditions Makaka nous propose une bonne vieille parodie franco-française du mode des super-héros avec “Mystery”. La couverture nous donne tout le suite le ton : Marvel va en prendre pour son grade avec un pseudo Iron Man et un mixte entre Captain America et Super-Patriot. Mais le véritable héros est une parodie de Superman, il faut bien que DC s’en prenne un peu. Un œcuménisme de comic book. Ced va en fait nous révéler tous les secrets du monde des super-héros, en particulier le véritable mystère qui traumatise depuis des générations les fans de comics : comment peut-on ne pas reconnaître Superman quand il est Clark Kent, idem pour Wonder-Man ou encore Green Lantern ? Un simple cache-œil transformerait le visage ? Ced nous dira tout ! Ce jeune scénariste est tout de même à treize albums chez Makaka ! Ced nous emmène à l’origine du monde du comics, à l’aube de la Seconde Guerre Mondiale, ce qui est vraiment la période d’origine de Capitaine América. Superman est en fait un peu plus âgé, sortant de la crise de 1929.

Nous partons donc pour le Chicago de l’avant guerre afin de retrouver Mystery, le seul vértiable super-héros. Pour mener les alliés à la victoire, il sera débauché par non moins que J. Edgar Hoover. Plutôt que de parodier des vrais héros de papier, Ced a choisi de transformer de véritables personnages historique pour en faire des héros. Ainsi, Hoover remplace Nick Fury, tout en gardant son côté ambigu sur bien des aspects, et Howard Hugues remplace Tony Stark. Toutefois ces choix ne sont pas anodins, Ced a très intelligemment pris des personnages historiques qui se rapprochent finalement fortement des pères des Avengers. Pour comprendre d’où vient l’armure de Hugues, avoir lu le premier tome n’est pas vraiment nécessaire, les résumés fournis sont bien suffisants pour que ce tome 2 se lise indépendamment. La parodie de Captain America nous réserve bien des surprises mais je vous laisse découvrir ce mixte de bien des héros patriotiques de l’univers Marvel. Si Ced se veut parodique, il ne sombre pas dans le burlesque ou la caricature à l’extrême, bien au contraire. Le scénario se tient parfaitement et ne ferait nullement honte à l’univers Marvel ou DC, bien au contraire. Si Ced ironise sur les clichés du monde du comics, il montre également un vrai respect pour ce style de BD.

Le dessin de cette série est confié à Stivo, qui commença comme Ced sur le web. Il s’attaque au monde des super-héros dès son premier album, “Jean-Kader, super-héros en carton”. Son style graphique pour ses personnages n’est pas s’en rappeler “Les indestructible”, et autres personnages Disney avec un corps bodybuildé à l’extrême et des jambes de crevettes. Mais il va aussi tenter une vraie caricature de Hoover et Hugues, au sens noble de terme, même si son Hoover a des faux airs de Richard Nixon. Il convient tout de même de noter l’excellent travail de ce jeune artiste. Chaque planche respecte la même exigence dans la qualité des traits des personnages. Comme tout bon comics, les décors ne sont là que pour mettre en valeurs les personnages toujours en premier plan, ce qui ne signifie pas que les décors sont laissés de côté, bien au contraire. La colorisation est très réussie, mettant en valeur le crayonné avec des couleurs flashy, dosée pour ne jamais noyer le dessin.

“Mystery” nous offre une bonne transition entre Deadpool et les “Avengers”, une parodie qui ne tombe jamais dans la vulgarité et qui saura ravir les vrais fans de comics. Vivement un prochain tome !


(T2) La Relève
- Série : Mystery
- Scénario  : Ced
- Dessin et couleurs : Stivo
- Éditeur : Makaka Editions
- Format : 190 x 270 mm
- Pagination : 96 pages
- Numéro ISBN  : 978-2-917-371-770
- Dépôt légal : 11 février 2016
- Prix public : 17 €


© Makaka Editions - Tous droits réservés



Frédéric Leray
20 février 2016







JPEG - 18.7 ko



JPEG - 29.1 ko



JPEG - 22.6 ko



JPEG - 29.2 ko