YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Kamen Teacher Black (T1)
Toru Fujisawa
Pika

Le lycée privé Hiragi se démarque des autres par le nombre impressionnant d’enfants de VIP qui fréquentent l’établissement. La direction, ne pouvant se passer de la générosité de leurs illustres parents, laisse passer beaucoup de choses à ces gosses de riches. Ils font partie du groupe privilégié des Spé-A, pour qui la direction ferme les yeux sur toutes les exactions pour ne surtout pas se mettre à dos leurs riches familles. Le conseil des élèves est composé de membres des Spé-A, garantissant leur totale impunité à l’intérieur de l’établissement. Mais quand vous êtes un bouc-émissaire comme le pauvre Riku Togoshi, vous n’êtes pas à l’abri de racket même à l’extérieur de l’établissement, en particulier quand votre tortionnaire est le fils d’un gros promoteur. Et ce soir-là, il est à deux doigts de se faire passer à tabac en voulant s’opposer à ce fils à papa. Mais quand la situation devientit critique, un mystérieux motard à l’étrange casque vient s’opposer à ses trois tortionnaires.



Il dit s’appeler Hayato Jumonji, surnommé le Kamen Teacher. Sa mission : remettre dans le droit chemin les élèves qui passent du mauvais côté de la barrière et pour cela, il a des leçons très particulières. Les racketteurs de Riku vont comprendre que le Kamen Teacher utilise ses poings sans la moindre hésitation, et encore, il les laisse partir mais s’ils s’avisent de recommencer la leçon sera plus sévère. Seulement, de retour au lycée, pendant une réunion des classes de 1ère, le trio d’enfer refait son apparition armé de battes de baseball. Bien évidemment, la direction du lycée n’ose intervenir et les laisserait tabasser Riku pour l’exemple. Seule Mlle Fujita tente de s’y opposer. Mais la leçon ne viendra pas d’elle car le Kamen Teacher ne met pas longtemps pour faire son retour et mette au clair en quoi consiste la deuxième phase de punition pour les fortes têtes comme ces trois Spé-A : un rasage du crane où il ne laisse que ses initiales : KT. Mais qui est ce Kamen Teacher ? Et est-ce un hasard si ce dernier apparaît au même moment où arrive un nouveau professeur principale en 1ère : Gota Araki ?

JPEG - 57.2 ko

Voici donc le grand retour du Kamen Teacher, qui fut créé en 2007 par Toru Fujisawa. “Kamen Teacher” est un peu le côté pile de GTO, sa face cachée où des professeurs utilisent les mêmes armes que les petites frappes qui terrorisent les cours d’école. Cette fois, Gota Araki et les Kamen Teachers vont s’attaquer à une école privée, fréquentée par la progéniture de la crème de la crème nippone. Plutôt que de nous ressortir les poncifs sur les racailles et autres petites frappes des lycées à hauts risques, Toru Fujisawa part à la chasse aux gosses de riches qui utilisent l’argent de leurs parents pour pouvoir réaliser tous les méfaits possibles et imaginables. L’image que le mangaka donne encore une fois des équipes pédagogiques est déplorable : le directeur de l’école juge les élèves aux nombres de zéros sur les chèques des parents, donnant une totale impunité aux plus riches de tous, qui ont même leur propre classification : Spé-A. Et ces racailles dorées vont très loin, bien au-delà du simple racket de début de tome puisqu’ils vont jusqu’à s’en prendre physiquement aux professeurs qui leur déplaisent.

C’est là qu’intervient Gota Araki. Il est le héros clownesque vu sous l’angle basique : il se prend une somme de gadins hallucinante, se relève tout le temps, mais souvent en sang. Et pourtant, il ne perd jamais son grand sourire. Par contre, il n’hésite pas à se défendre quand il sent que le risque physique devient trop important, quitte à subir les réprimandes de la hiérarchie de l’école. Son côté burlesque amène la légèreté nécessaire pour accepter les actes de violence à son égard. La question qui taraudera ceux qui ne connaissent pas la série Kamen Teacher est : est-il lui aussi un Kamen Teacher ? Il faut bien mettre des semblants de suspens dans cette histoire pour garder un maximum de lecteur, au-delà des inconditionnels de “GTO”. Des personnages secondaires graviteront autour de Gota, comme Riku, le gentil élève sans le sou qui cherchera à percer sa véritable identité, ou comme Fujita, la gentille professeur principale adjointe. Oui, vous l’avez compris, le monde selon Toru Fujisawa est très manichéen, même si les gentils ici utilisent des méthodes peu orthodoxes comme tondre les mauvais élèves.

Côté graphisme, Toru Fujusawa reste fidèle à lui-même, avec ses personnages facilement reconnaissables, ayant quasiment tous la même trame pour les traits des visages. Si le mangaka en a fait sa marque de fabrique, il sature aussi rapidement son lectorat car ses personnages ne changent pas d’une série à l’autre et il n’apporte pas vraiment de nouveauté. Même le design du Kamen Teacher n’évolue que très peu par rapport à son prédécesseur. Il faut vraiment être un nouveau lecteur de Fujisawa pour ne pas pousser un soupir en voyant les protagonistes de cette série. Par contre, il faut reconnaître sa capacité à donner corps aux scènes d’action qui sont assez efficaces. Bon, les proportions des corps des personnages sont parfois limites, mais Toru Fujisawa livre toujours un travail plus que correct, envahissant l’espace offert par les cases avec bon nombre d’éléments.

“Kamen Teacher Black” est donc dans la continuité des œuvres précédentes de Toru Fujisawa. Pas d’innovation pour ceux connaissant son travail, mais c’est toutefois une porte d’entrée intéressante pour les nouveaux lecteurs, donnant une bonne idée de l’univers de ce mangaka


Kamen Teacher Black (T1)
- Auteur : Toru Fujisawa
- Traducteur  : Anne-Sophie Thevenon
- Éditeur français : Pika
- Format : 130 x 180, noir et blanc - sens de lecture original
- Pagination  : 232 pages
- Date de parution : 18 novembre 2015
- Numéro IBSN : 9782811620028
- Prix : 7,20 €


KAMEN TEACHER © 2007 by Tôru Fujisawa / SHUEISHA Inc.
© Edition Pika - Tous droits réservés



Frédéric Leray
12 février 2016






JPEG - 66.7 ko



JPEG - 34.7 ko



JPEG - 32.4 ko



JPEG - 31.3 ko



WebAnalytics