YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Cagaster (T6)
Kachou Hashimoto
Glénat

Le chaos est total, rien ne se passe comme le voulait aussi bien les militaires que les rebelles. Dans le nid, Adham a finalement perdu, les insectes ont pris possession de la cité et bientôt, ils auront détruit tout ce qu’il a bâti. Il ne peut plus rien y faire. Son agonie ne lui permet pas de voir le duel opposant Acht à Kidow. Toutefois, le cœur n’y est pas d’un côté comme de l’autre. Pour Acht, c’est plus par abnégation et le refus de son humanité qui le pousse à se battre, cherchant à tout prix à voir sa partie insecte prendre le dessus. Mais le destin le veut autrement. Pour Kidow, ce combat n’a aucune raison d’être. Il est convaincu que Acht pourrait revenir à la raison mais il ne le laissera pas mettre en danger Ilie. La jeune fille a enfin retrouvé sa mère, devenue la reine du nid. Mais celle-ci ne peut vivre sans les tubes branchées à elle. Ilie ne veut pourtant qu’une chose : que sa mère l’entende enfin.



La cité 05 semble devoir revenir entre les mains de l’armée. Les résistants ne font finalement pas le poids face à des chars d’assaut. L’artillerie lourde ennemie semble bien devoir faire la différence. Et quand un nouveau char fait son apparition, les espoirs des rebelles sont bien tous envolés. Toutefois, le chef de char ne les menace aucunement, bien au contraire, il impose aux autres militaires de se rendre. En fait, les fameux renforts tant attendus sont bien arrivés. Les deux envoyés de la cité 05 ont réussi leur mission et convaincu les militaires stationnés dans la ville voisine de se ranger de leur côté. Il faut dire que Adham s’est fait beaucoup d’ennemis en cherchant à créer son monde parfait d’hommes ne pouvant se transformer en insecte, et l’état major a enfin décidé de l’abandonner ou plutôt de le poursuivre pour trahison. Cette fois, la force de frappe est du côté des rebelles et la pression des chars d’assaut ne tardent pas à donner des résultats. Mais la cité a énormément souffert.

JPEG - 72.3 ko

Il est temps de baisser le rideau sur “Cagaster”. Et le final sera épique. Kachou Hashimoto zappera entre les deux sites où le sort de l’humanité est en train de se jouer. Tout d’abord le nid. C’est certainement là où la tragédie atteint son optimum. Le couple de héros Ilie-Kidow est alors séparé et chacun vit son propre combat dont l’issue ne peut être dramatique. Kidow affronte Acht, un duel qui peut être qualifié de fratricide car en fait les deux personnages ne sont pas si éloignés l’un de l’autre. En réalité, les deux sont des tueurs : Kidow tue des humains se transformant en insectes alors que Acht tuait des humains pour que le monde parfait de Adham puisse s’établir. Et les deux vont trahir leur conviction car le doute va les envahir. Pour Acht, c’est une lutte incessante avec sa partie insecte, qu’il va laisser le dominer sans pourtant parfaire sa transformation. Acht restera imparfait que ce soit en tant qu’humain qu’en tant qu’insecte, Il sera dévoré par une haine qui est en réalité celle de lui-même et il voit en Kidow le moyen d’en finir avec sa malédiction. Kidow lui va devoir regarder les insectes d’une autre façon. Il est tombé amoureux d’une reine des insectes et il ne peut plus voir les Cagasters comme de simples monstres à abattre et affronter Acht est en réalité un crève-cœur pour lui.

Ilie n’a en fait qu’un but : retrouver sa mère. Mais celle qu’elle retrouve n’est plus que l’ombre d’elle-même. Sa confrontation avec sa mère en état végétatif sera très fort émotionnellement, mais comme le veut les shonen, les deux femmes auront leur moment pour faire leurs adieux. Ces retrouvailles ne pouvaient s’achever sans un échange, une passation de pouvoir car Ilie doit devenir la nouvelle reine, mais contrairement à sa mère, elle sera indépendante, sans la pression de l’armée sur les épaules. Une armée en bien mauvais état, scindée en deux clans comme le montrera la libération de la cité 05. Ce sera un vrai coup de Trafalgar car tout semblait donner la victoire aux troupes de Adham, mais là aussi, ce dernier sera rattrapé par ceux refusant la tyrannie de ceux ne pouvant se transformer en insecte. Quelque part, ils défendront l’humanité, même si leurs intentions ne sont pas aussi nobles que celles des rebelles de la cité 05. Ce tome 6 pose tranquillement sa conclusion, offrant le final tant attendu et ne lésant personne. Le lecteur ne sortira pas frustré, bien au contraire, il aura pu profiter d’une série complète, avec de bons personnages, parfaitement développés et qui partiront la tête haute.

“Cagaster” est une vraie réussite, certes imparfaite, mais la perfection n’est pas de ce monde. En tout cas, cette série possède tous les atouts qu’un fan de shonen fantastique peut rechercher.


Cagaster (T6)
- Auteur : Kachou Hashimoto
- Traduction : Anne-Sophie Thévenon
- Editeur : Glénat
- Format : 130 x 180 mm
- Pagination : 176 pages noir et blanc
- ISBN : 9782344001820
- Parution : 6 mai 2015
- Prix : 6,90 €


A lire sur la Yozone :
Cagaster (T1)
Cagaster (T2)
Cagaster (T3)
Cagaster (T4 et 5)


© Edition Glénat - Tous droits réservés


Frédéric Leray
8 février 2016






JPEG - 23 ko



JPEG - 30.9 ko



JPEG - 34.2 ko



JPEG - 27.1 ko



WebAnalytics