YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire


BD
Brèves
Albums
Comic-books
Mangas
Intégrales
Dossiers
Agenda
Archives
Cinéma
Annonces
Brèves
Critiques
Dossiers
Extraits
Interviews
Making of
Imagin'Arts
Brêves
Chronic'Arts
Archives
Littérature
Brèves
D&D
Critiques
Jeunesse
Dossiers
Télévision
Brèves
Séries TV
Dossiers
DVD
Cinéma
Séries TV
Japanimation
Game Zone
Brèves
Jeu vidéo
Jeu de Rôles
Figurines
Kiosque
Divers
Yo-Sphère
Rédaction
Liens
Partenaires

Contact
RSS - XML
Suivre yozoneFR sur Twitter



RSS XML
Add to Netvibes Add Google Add to Yahoo
Visiteurs

44 visiteurs en ce moment


YozoneBandes Dessinées Mangas

Fate/Zero (T10)
Gen Urobuchi, Type-Moon, Shinjirô
Ototo

Qui est vraiment Kiritsugu ? Comment est-il devenu ce tueur de mages sans la moindre pitié, sans le moindre sentiment ? Ou en tout cas, c’est ce qu’il souhaite faire croire. Car comme tout le monde, il fut avant tout un petit garçon joyeux. Il avait suivi son père sur cette île au nom bizarre : Alimago, l’île aux crabes. Son nom venait d’une étrange légende, une tragédie qui se serait passée près de la demeure de son père. Les habitants du village craignaient de se promener dans ce coin de la forêt où les dieux auraient maudit une pauvre jeune fille morte de faim. A cette époque, le père du jeune Kiritsugu était un scientifique qui cherchait à créer une fleur qui ne fane jamais, une fleur éternelle. Et s’il parvenait à trouver le bon dosage, il pourrait apporter l’immortalité aux humains. Pour ses recherches, il est aidé par Shirley, une jeune apprentie locale. Seulement, la jeune fille est fascinée par le talent du scientifique... un peu trop...


Le jour où Shirley ne vient pas travailler, Kiritsugu s’inquiète pour la jeune fille. Que lui est-il arrivé ? Sans hésitation, Kiritsugu part à sa recherche dans tout le village et chez elle. Mais en découvrant sur le sol un flacon appartenant à son père, le jeune garçon craint qu’il ne soit arrivé quelque chose de grave à la jeune femme, toutefois, il ne pouvait imaginer ce qu’était devenue Shirley : le produit qu’elle a absorbé ne lui a pas octroyé l’immortalité mais l’a transformée en une créature entre un zombie et un vampire. Et quand Shirley lui demande de la tuer pour qu’elle cesse de souffrir et surtout qu’elle n’attaque personne, Kiritsugu n’en a pas le courage et il abandonne la jeune femme et le village, qui se transforme rapidement en cauchemar peuplé par des zombies. Alors que le désespoir semble s’emparer de lui, le garçon rencontre Natalia Kaminski. Cette dernière est un assassin venu nettoyer les bêtises faites par son imbécile de mage de père. Ce dernier a joué avec des produits interdits et il a condamné tout un village. Natalia lui donne un pistolet pour ce défendre contre les monstres, mais quand le garçon retourne chez lui et qu’il découvre la vérité sur son père, il va instinctivement appuyer sur la détente...

JPEG - 41.3 ko

Ce tome 10 de “Fate/Zero” va vous raconter tout ce que vous vouliez savoir sur Kiritsugu sans jamais avoir osé le demander. Il est temps pour le lecteur de comprendre les raisons profondes qui ont poussé le jeune homme à devenir un tueur froid et sans pitié. La réalité est en fait tout autre et Gen Urobuchi va briser la carapace du tueur de mages. Son passé se révèle terrible, tragique, mais surtout parsemé de morts. Le début de ce tome se rapproche plus d’un épisode de “Resident Evil” que d’un “Fate/Zero” : un scientifique trop sûr de lui, un produit maudit et une contamination irrémédiable. Tout est fait pour montrer les mages sous le pire des jours : celui de créateurs de monstres. Mais est-ce vraiment une surprise quand on se rappelle les tortures devant endurer le maître du Berseker, même s’il s’agit d’une enfant ? Ce n’est en réalité que la confirmation du côté démoniaque, manipulateur de magie noire d’une bonne partie des mages. La présence de l’église pour arbitrer la quête du Graal est aussi vue différemment, surtout quand le lecteur apprend l’existence d’une section spéciale de l’Eglise, comprenant des tueurs devenus des fous de dieu.

Pour redonner un peu d’humanité à Kiritsugu, Gen Urobuchi introduit un personnage féminin qui va devenir une mère pour notre héros : Natalia. Elle sera toutefois un vrai mystère, sans passé et sans avenir. Elle pourrait n’être qu’un simple personnage secondaire faisant une courte apparition pour faire progresser l’histoire, mais son influence sur Kiritsugu sera bien plus importante que l’on pourrait le croire. Elle va en fait non seulement révéler la véritable nature du jeune homme mais surtout façonner son caractère et sa psychologie. Natalia est réellement l’image du père et de la mère, tout ce qui manquait au garçon. D’ailleurs, pour une tueuse, Natalia a un peu trop de conscience et l’épisode de l’avion en sera la preuve. Un moment encore digne d’un épisode de “Resident Evil”, à croire que le mangaka essaie de se placer... La mise en image de Shinjiro est un excellent mélange des vampires de 30 jours de nuits et de zombies, un design parfaitement adapté à la série, montrant surtout que le dessinateur est fait pour les séries horrifiques et j’avoue que j’adorerai le voir se lancer dans un manga d’horreur pur.

Cette pause s’achèvera sur des échanges entre Kiritsugu et Irisviel. Un éclairage très intéressant sur la relation ambiguë des deux amants. Irisviel se révèle impressionnante par son évolution rapide et sa perspicacité pour comprendre les sentiments humains et les attitudes de chacun. Mais elle nous montre également sa force de caractère en confrontant une meute de loups.

Décidément, ce “Fate/Zero” n’en finit pas de nous surprendre et dans le très bon sens du terme.


Fate/Zero (T10)
- d’après l’oeuvre originale de : Type-Moon
- Scénario : Gen Urobuchi
- Dessin : Shinjirô
- Traducteur  : Nicolas Pujol
- Éditeur français : Ototo
- Format : 125 x 180, noir et blanc - sens de lecture original
- Pagination  : 180 pages
- Date de parution : 26 novembre 2015
- Numéro IBSN : 9782351809600
- Prix : 7,99 €


A lire sur la Yozone :
Fate/Zero (T1)
Fate/Zero (T2)
Fate/Zero (T3)
Fate/Zero (T4 et 5)
Fate/Zero (T6)
Fate/Zero (T7)
Fate/Zero (T8)
Fate/Zero (T9)


Fate/zero © Shinjiro © Nitroplus / TYPE-MOON Edited by KADOKAWA SHOTEN First published in Japan in by KADOKAWA CORPORATION, Toky
© Edition Ototo - Tous droits réservés



Frédéric Leray
13 janvier 2016







JPEG - 42.3 ko



JPEG - 34.6 ko



JPEG - 30 ko



JPEG - 28.6 ko