YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire


BD
Brèves
Albums
Comic-books
Mangas
Intégrales
Dossiers
Agenda
Archives
Cinéma
Annonces
Brèves
Critiques
Dossiers
Extraits
Interviews
Making of
Imagin'Arts
Brêves
Chronic'Arts
Archives
Littérature
Brèves
D&D
Critiques
Jeunesse
Dossiers
Télévision
Brèves
Séries TV
Dossiers
DVD
Cinéma
Séries TV
Japanimation
Game Zone
Brèves
Jeu vidéo
Jeu de Rôles
Figurines
Kiosque
Divers
Yo-Sphère
Rédaction
Liens
Partenaires

Contact
RSS - XML
Suivre yozoneFR sur Twitter



RSS XML
Add to Netvibes Add Google Add to Yahoo
Visiteurs

49 visiteurs en ce moment


YozoneBandes Dessinées Albums

Autoroute Sauvage (L’) (T2/3) Kilomètre sang
Mathieu Masmondet er Zhang Xiaoyu d’après Julia Verlanger
Les Humanoïdes Associés

Deuxième volet de l’adaptation du roman de Julia Verlanger, “L’Autoroute Sauvage”, “Kilomètre sang” nous transporte avec ses héros dans cet univers post apocalyptique magnifiquement révélé sous le pinceau de Zhang Xiaoyu, jusqu’à l’orée de Paris, en remontant le long ruban d’une autoroute du soleil dont le moins que l’on puisse dire est qu’elle n’est plus synonyme de départs en vacances.


Bien que Mathieu Masmondet, le scénariste, ait pris des libertés avec le texte original de Julia Verlanger, l’ambiance générale de sauvagerie ponctuée de lueurs d’humanité est bien rendue. Les actions s’enchaînent au même rythme que pour le premier tome et leur succession conduit très vite le lecteur (trop vite ?) à la fin de l’album, le rendant impatient d’en découvrir l’ultime volet.

Cette partie de l’histoire est centrée sur le personnage de Jin (Thomas dans le livre de Julia), s’attarde sur son caractère et l’amitié qui va le lier à Mo et Hélène à l’issue de quelques sanglantes péripéties. Jin ressemble plus ici à son modèle original que Mo, dont j’avais souligné le comportement réservé et taciturne. Cependant, ces personnages incarnent bien l’image de solitaires lancés dans une migration au gré des saisons et du gibier, farouchement adaptés à la survie dans un milieu barbare où l’on tue d’abord et où l’on parle ensuite.

JPEG - 53.5 ko

Je suis assez curieux de découvrir le traitement qui sera fait de l’exploration de Paris et des raisons qui poussent Hélène à s’y rendre à tout prix. Le livre y mettait en scène les rats, les gaz hallucinogènes et surtout les billes vivantes et mortelles qui font l’objet du deuxième ouvrage de la trilogie. Enfin, le motif de la quête tenait en un remède contre la peste bleue… Ici, le jeu est ouvert puisque la dernière image de l’album nous donne à contempler un Paris dévoré par la sylve, alors qu’il est décrit comme quasiment intact par Julia Verlanger.

Il me faut à nouveau exprimer mon admiration pour les dessins de Zhang Xiaoyu, dont le pouvoir d’attraction est si évocateur qu’il emporte comme par magie le lecteur dans ce monde crépusculaire, à la fois inhumain et tendre, où s’exprime une palette de sentiments qui vont de la haine à l’amour, de la folie meurtrière à la compassion.
Cet album s’inscrit donc dans la continuité du premier tome tant en terme de qualité du dessin que de tension dans l’action.

Si le dernier album à venir est aussi réussi que les deux premiers, nul doute que nous tiendrons là une œuvre majeure de la BD.


(T2/3) Kilomètre sang
- Série : L’Autoroute Sauvage
- Scénario : Mathieu Masmondet
- D’après l’oeuvre de : Julia Verlanger
- Dessin et couleurs : Zhang Xiaoyu
- Editeur : Les Humanoïdes Associés
- Format : 24 x 32 cm
- Pagination : 56 pages couleur
- Dépot légal : 21 octobre 2015
- ISBN : 9 782731 668100
- Prix public : 14,20 €


A lire sur la Yozone :
L’Autoroute Sauvage (T1/3) Kilomètre 666


Illustrations © Zhang Xiaoyu et Éditions Les Humanoides Associés (2015)



Didier Reboussin
4 janvier 2016







JPEG - 19.6 ko



JPEG - 25.8 ko



JPEG - 29.4 ko



JPEG - 29.3 ko