YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire


BD
Brèves
Albums
Comic-books
Mangas
Intégrales
Dossiers
Agenda
Archives
Cinéma
Annonces
Brèves
Critiques
Dossiers
Extraits
Interviews
Making of
Imagin'Arts
Brêves
Chronic'Arts
Archives
Littérature
Brèves
D&D
Critiques
Jeunesse
Dossiers
Télévision
Brèves
Séries TV
Dossiers
DVD
Cinéma
Séries TV
Japanimation
Game Zone
Brèves
Jeu vidéo
Jeu de Rôles
Figurines
Kiosque
Divers
Yo-Sphère
Rédaction
Liens
Partenaires

Contact
RSS - XML
Suivre yozoneFR sur Twitter



RSS XML
Add to Netvibes Add Google Add to Yahoo
Visiteurs

32 visiteurs en ce moment


YozoneBandes Dessinées Mangas

Sun-Ken Rock (T21 et 22)
Boichi
Doki-Doki

Ken a accepté de quitter le fauteuil de boss de la Sun-Ken Rock, laissant sa place à Park Tae-Soo. Six mois ce sont passés et Kotani ne lâche pas sa prise. Seulement, alors qu’il traque Ken, il n’obtient aucune information sur ce dernier. Toutes ses recherches le mènent vers Park. Il ne peut plus attendre et en bon journaliste, il décide de passer à la vitesse supérieure et part obtenir de force un rendez-vous avec celui qui est officiellement le boss de la Sun-Ken Rock Team. Après un accueil plutôt froid, il finit par rencontrer Park, amené par un Marin à l’air des plus mélancoliques. Contre tout attente, Park ne nie aucune accusation que lance Kotani, sans toutefois les confirmer. En fait, Park souhaite que quelqu’un puisse témoigner sur quel homme était Ken, et ce journaliste japonais pourrait parfaitement faire l’affaire. Car le vent tourne et il amène avec lui la fureur du Hakuryu-Kai. Le grand patron du clan nippon a décidé d’en finir avec le Sun-Ken Rock et pour cela, il utilisera tout simplement la justice et la police coréenne pour faire tomber Park.


La Sun-Ken Rock Team n’est plus. Park s’est laissé arrêter par les autorités et n’a même pas essayé de nier sa position au sein de la compagnie. Mais c’est mal connaitre Ken que de penser qu’il abonnerait son fidèle lieutenant. Car Ken a parfaitement compris le plan de Park, plan qui a malheureusement a échoué laissant la place libre au Hakuryu-Kai pour prendre le pouvoir en Corée. D’ailleurs, le grand patron et père de Yumin est en chemin pour Séoul. Alors que Ken prépare son retour fracassant, Yumin vient lui proposer une petit virée à deux sur l’île de Jeju, connue comme l’île des amoureux. Ken n’en croit pas ses oreilles, mais surtout, il est convaincu que le moment est enfin venu de concrétiser avec la jeune femme. Mais leur première nuit dans le ferry les amenant sur l’île est des plus sages. Et pourtant, Yumin tient vraiment à lui faire une déclaration, celle de son amour pour lui mais surtout qu’il n’est désormais plus seul à combattre.

JPEG - 56.5 ko

Le tome 20 nous l’avait annoncé : la fin de la Sun-Ken Rock était programmée. Et surtout, la fin de la série phare de Boichi approche à grand pas, le mangaka devant s’occuper d’un autre projet sous peu. La chute sera donc rapide et bien moins violente que l’on aurait pu le penser. Le tome 21 sera au contraire plus proche d’un testament, celui de Park. Un testament pour que personne n’oublie et surtout n’ignore qui est vraiment Ken. La chute de la Sun-Ken Rock se fera par les voies légales. Nos héros sont rattrapés par la justice, bon certes avec un petit coup de pouce du Hakuryu-Kai et de son terrible parrain, que Boichi illustre avec son talent habituel. Il faut avouer que le look du père de Yumin et à la limite d’un Lucifer ou d’un seigneur des enfers de n’importe quelle religion. La fin de la Sun-Ken Rock Team se fera là où l’amitié de ce groupe s’est scellée : dans la montagne. Boichi finit de boucler sa saga, mais cette fois, ce ne sera pas un « happy end », plutôt une tragédie grecque, les deux frères devant se séparer, Park acceptant de tout assumer au nom de leur amitié.

Difficile de faire plus intense côté émotion que dans ce tome 21, pourtant Boichi nous réserve une sacrée surprise dans le tome 22. Allez, je ne vais pas vous faire languir. S’il y a un tome qui mérite son interdiction au moins de 15 ans est bien celui-là. Oui, nos deux héros vont enfin passer à l’acte. Bon, il était vraiment temps mais Boichi a décidé de ralentir son rythme et la nuit d’amour entre Ken et Yumin va durer nombre de planches au point... qu’il n’y a pas vraiment beaucoup plus à dire sur ce tome car finalement, il ne se passera pas grand chose d’autre. Ce volume est l’ultime transition avant le passage aux choses sérieuses, avant le combat final contre le Hakuryu-Kai. Bien sûr, le couple ne sera pas seul pour affronter le plus puissant clan de yakuzas du Japon. Si Park est en taule, ce n’est pas le cas du reste de la Sun-Ken Rock Team. Un tome 22 plus léger, avec un mélange bien proportionné d’humour, de sexe, de tension et de dramatique.

Après l’émotion, ce sera le retour de la violence pur et dur pour un tome 23 qui paraîtra en janvier prochain.


Déconseillé au - de 15 ans
Sun-Ken Rock (T21 et 22)
- Auteur : Boichi
- Traducteur  : Arnaud Delage
- Éditeur français : Doki-Doki
- Format : 127 x 182, noir et blanc - sens de lecture original
- Pagination  : 192 pages
- Date de parution : 5 novembre 2014 et 3 juin 2015
- Numéro ISBN  : 978-2-81893-220-9 ; 978-2-81893-299-5
- Prix : 7,50 €


A lire sur la Yozone :
Sun-Ken Rock (T3)
Sun-Ken Rock (T4)
Sun-Ken Rock (T5)
Sun-Ken Rock (T6)
Sun-Ken Rock (T7)
Sun-Ken Rock (T8)
Sun-Ken Rock (T9)
Sun-Ken Rock (T10)
Sun-Ken Rock (T11)
Sun-Ken Rock (T12)
Sun-Ken Rock (T13)
Sun-Ken Rock (T14)
Sun-Ken Rock (T15)
Sun-Ken Rock (T16)
Sun-Ken Rock (T17)
Sun-Ken Rock (T18 et 19)
Sun-Ken Rock (T20)


© Edition Doki-Doki - Tous droits réservés



Frédéric Leray
24 décembre 2015







JPEG - 52.4 ko



JPEG - 20 ko



JPEG - 24.4 ko



JPEG - 49.1 ko



JPEG - 28 ko