YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Renaissances
Edition simple DVD - M6 Vidéo
9 décembre 2015

Si, comme nous, vous l’aviez raté lors de sa sortie en salle, « Renaissances », le nouveau film de Tarsem Singh est désormais disponible en DVD et BRD chez M6 Vidéo.



L’HISTOIRE

Damian Hale, un richissime homme d’affaire new yorkais atteint d’une maladie incurable, se voit proposer une opération révolutionnaire par le mystérieux groupe Phénix : transférer son esprit dans un corps de substitution, « une enveloppe vide », un nouveau corps jeune et athlétique pour prolonger sa vie. Comment résister à une telle proposition ? Damian Hale procède au transfert et redécouvre les joies de la jeunesse, du luxe et des femmes dans son nouveau corps. Jusqu’au jour où Damian découvre un terrible secret sur l’opération. Un secret pour lequel Phénix est prêt à tuer.

CE QUE L’ON EN A PENSE

Exit les circonvolutions esthétisantes de ses mises en scène, le réalisateur de « The Cell », « Immortels » ou « Blanche Neige » livre avec « Renaissances » un thriller de science fiction à la réalisation plus classique, dans le sens moins fastueuse et onirique, mais néanmoins très réussie.
Repéré sur la « Blacklist », où sont recensés les meilleurs scénarios de science-fiction non encore exploité, le script en 4 actes des frères Pastor, Alex et Davis, à qui l’on doit les très bons « Infectés » et « Les derniers jours », n’est pas sans rappeler celui de « Seconds :L’opération diabolique » (1956) de John Frankenheimer.
Si ce n’est qu’ici, le transfert de conscience d’un corps à un autre s’est substitué à la chirurgie esthétique ouvrant par la même non plus seulement la porte à une seconde jeunesse mais à l’immortalité.
C’est en tout cas vers cette réflexion que semble nous mener la toute première partie du film. Celle avec Ben Kingsley dans le rôle de Damian Hale en fin de vie. Le second acte se consacre à la rééducation, la prise en main par Damian de son nouveau corps, celui donc de Ryan Reynolds.
Un deuxième acte dans lequel Tarsem Singh va mettre à contribution son expérience dans le domaine de la musique et du vidéo clip pour insuffler subtilement du rythme à une partie forcément un peu répétitive et préparer le spectateur à l’emballement du 3ème acte. Car en oubliant un jour de prendre son traitement quotidien, Damian découvre que le Dr Albright (Matthew Goode) ne lui pas dit toute la vérité au sujet de son opération, sur ce qu’il est vraiment devenu.
Rebondissement .qui plonge notre héros dans un univers paranoïaque digne d’un roman de Philip K.Dick, ses investigations pour découvrir la vérité tournant rapidement à la chasse à l’homme, ou plus exactement à la chasse à l’homme, à la femme et à l’enfant. Damian se retrouvant, après les avoir impliquées, obligé d”emmener dans sa fuite une jeune veuve et sa petite fille….
Difficile de vous en dire plus sans vous déflorer l’intrigue. Sinon que ce 3ème acte confronte Damian Hale a un terrible dilemme : accepter les coûts de cette seconde vie ou disparaître…Réponse dans le dernier acte.

Si Ben Kingsley et Ryan Reynolds se partagent l’affiche, la prestation du premier se révèle assez courte et c’est principalement le second qui incarne Damian Hale. Une performance qui confirme après des films comme « Buried », « Sécurité Rapprochée » ou encore « The Voices » que le cinéma de genre ou d’action lui vont bien (celui de super-héros un peu moins).
On retrouve également Matthew Goode (« Watchmen ») dans le rôle du vilain, tendance savant fou, ce qui lui va également à merveille, la ravissante Natalie Martinez, dans le rôle de Madeline, la femme qui fuit avec Damian, et la formidable petite Jaynee-Lynne Kinchen, dans son tout premier rôle, celui d’Anna, la petite fille.

JPEG - 25.4 ko

.
Côté mise en scène, pas grand chose à redire. C’est carré, Les images sont belles (le contraire aurait été étonnant de la part de Tarsem Singh). Le rythme, en dépit de jolis moments intimistes, soutenu. Joli travail de Robert Duffy au montage, comme pour les séquences d’actions, d’ailleurs, qui se révèlent parfaitement lisibles.
Une réussite.

L’EDITIION DVD

Elle comprend le film en version originale et française 5.1 et 2.0, avec option pour sous-titre français et sous-titres pour sourds et malentendants. Côté suppléments, on trouve la bande annonce en version originale sous titrée, un making of scènes d’action 6’30’’), un sujet sur “La mue” (Le transfert de conscience) (2’20’’), un making of Les secrets de rennaissances (6’20’)

RENNAISSANCES
EDITION SIMPLE DVD

Rennaissances
Film américain de Tarsem Singh
Scénario : David Pastor, Alex Pastor
Avec Ryan Reynolds, Natalie Martinez, Matthew Goode, Ben Kingsley, Victor Garber, Derek Luke, Jaynee-Lynne Kinchen, Melora Hardin, Michelle Dockery…
Producteurs  : Ram Bergman, Peter Schlessel, James D. Stern
Coproducteurs  : Cameron Jewell, Nikos Karamigios
Musique originale :Dudu Aram, Antonio Pinto
Images : Brendan Galvin
Montage  : Robert Duffy
Casting  : Venus Kanani, Mary Vernieu
Création des décors : Tom Foden
Direction artitique  : Tim Beach
Décorateur de plateau : Cindy Carr, Debra Schutt
Costumes  : Shay Cunliffe
Maquillages  : Vivian Baker
Coiffures  : Voni Hinkle
Production : Endgame Entertainment, Ram Bergman Productions
Distribution  : SND Films

DVD
Couleur, PAL
Audio  : Anglais (Dolby Digital 2.0), Anglais (Dolby Digital 5.1), Français (Dolby Digital 2.0), Français (Dolby Digital 5.1)
Sous-titres : Français, pour sourds et malentendants
Région  : Région 2
Rapport de forme : 2.35:1
Nombre de disques  : 1
Studio : M6 Vidéo
Date de sortie : 9 décembre 2015
Durée  : 114 minutes

LIEN(S) YOZONE

=> La bande annonce (vost)


Images © M6 Vidéo



Bruno Paul
19 décembre 2015






JPEG - 21.4 ko



JPEG - 9.4 ko



JPEG - 9.3 ko



JPEG - 6.3 ko



JPEG - 7 ko



JPEG - 10.1 ko



JPEG - 11.2 ko



JPEG - 11.1 ko



JPEG - 10.9 ko



JPEG - 8.6 ko



WebAnalytics