YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire


BD
Brèves
Albums
Comic-books
Mangas
Intégrales
Dossiers
Agenda
Archives
Cinéma
Annonces
Brèves
Critiques
Dossiers
Extraits
Interviews
Making of
Imagin'Arts
Brêves
Chronic'Arts
Archives
Littérature
Brèves
D&D
Critiques
Jeunesse
Dossiers
Télévision
Brèves
Séries TV
Dossiers
DVD
Cinéma
Séries TV
Japanimation
Game Zone
Brèves
Jeu vidéo
Jeu de Rôles
Figurines
Kiosque
Divers
Yo-Sphère
Rédaction
Liens
Partenaires

Contact
RSS - XML
Suivre yozoneFR sur Twitter



RSS XML
Add to Netvibes Add Google Add to Yahoo
Visiteurs

48 visiteurs en ce moment


YozoneBandes Dessinées Mangas

Sword Art Online Progressive (T2 et 3)
Reki Kawahara, Kiseki Himura et abec
Ototo

Le combat contre le boss ne se passe pas du tout comme l’espérait le groupe de joueurs. Non seulement, ils perdent leur leader, le chevalier Diavel, mais la méfiance naissante envers les beta-testeurs n’arrange rien aux affaires de Kirito. Et lorsqu’il tente de mener les troupes pour limiter la casse, des voix se lèvent pour remettre en cause son autorité. Asuna tente alors un énorme coup de bluff : elle essaie de convaincre le groupe que Kirito a tout simplement été choisi par Diavel pour devenir son successeur si jamais il devait périr au combat. Et Agil confirme ses dires au plus grand étonnement de la jeune femme. Mais même en ayant levé quelque peu la méfiance sur Kirito, les égos de certains guerriers remettent en péril l’assaut contre le boss, de quoi exaspérer Kirito qui choisit d’y aller en duo avec Asuna pour terrasser une bonne fois pour toute le monstre, et peu importe ce que l’on racontera sur son opportuniste pour récupérer le bonus du coup de grâce.


Le temps passe pour les joueurs coincés dans le monde d’Aincrad. Asuna et Kirito restent très proches, même si le jeune homme a décidé d’assumer son image de tricheur, de Beater. Mais pour pouvoir avancer dans cet univers, Asuna doit impérativement s’équiper d’une arme plus puissance que sa chère rapière. Sous la pression de Kirito, elle accepte de faire évoluer son arme grâce au nouveau joueur forgeron. Malheureusement, ce dernier brise la lame de l’épée. Un accident qui surprend au plus haut point Kirito. Que l’on rate l’évolution peut très bien arriver, mais que la lame se brise est exceptionnel. Doutant de l’honnêteté de l’artisan, Kirito décide de le suivre et en réfléchissant, le jeune homme comprend quelle technique le voleur a pu utiliser. Heureusement, Kirito connait un sort permettant de récupérer une arme perdue. Si Asuna peut être soulagée, cela ne résout pas le problème posé par ce forgeron, voleur d’armes. Surtout qu’une petite enquête leur apprend que de nombreux guerriers combattant en première ligne ont perdu de la même façon leur précieuse épée...

JPEG - 70.2 ko

Cette version “Progressive” de “SAO” annonçait la couleur avec son premier tome : nous allions avoir droit à une version développée des premières aventures de Asuna et Kirito. Mais les deux nouveaux tomes nous montrent bien plus. En fait, Reki Kawahara va détailler des événements qu’ils avaient éludés dans l’animé et encore plus dans la première adaptation du manga. Le deuxième tome entrera d’abord encore plus dans le détail des événements qui se sont déroulés dans l’antre du premier boss. Certes, le design de ce dernier peut laisser à désirer, surtout connaissant sa version animée. Mais ce n’est qu’un personnage secondaire, une excuse pour permettre au scénariste de mettre en avant les réactions des joueurs, qui vont cumuler paranoïa et exubérance des égos. L’analyse du comportement humain prend vite le dessus sur les combats à proprement parler. La conclusion est bien sûr connue de tous, mais alors que les versions précédentes s’achevaient sur la sortie en grand prince haï de tous de Kirito, ce tome 2 nous offre la véritable conclusion, qui montre surtout le lien de plus en plus fort entre Asuna et Kirito. Le tome 2 s’achève sur une histoire inédite impliquant une nouvelle fois les deux jeunes gens et qui permet également de mieux comprendre pourquoi ils apparaissent rapidement très proches dans l’animé et le manga.

Cette aventure est une forme d’enquête policière puisque nos deux héros vont s’attaquer à un voleur d’armes. Chose rare, Reki Kawahara propose un flash-back concernant l’enfance d’Asuna. En fait, la jeune femme est le véritable personnage centrale de ce tome. Il faut avouer que Kirito avait largement été mis en avant dans les deux animés et les mangas. Asuna apparaissait alors un peu comme une princesse Zelda, devant éternellement être secourue par un Link/Kirito. On sent également un Kiseki Himura plus sûr de lui car n’ayant plus de comparaison avec les versions originales. Le dessinateur se lâche enfin, s’attaquant également à sa petite informatrice qui devient plus qu’un personnage récurrent, plutôt un personnage envahissant. L’enquête que vont mener nos héros est ponctuée d’informations aussi bien sur les règles du jeu que sur le futur des personnages. Le tome en devient très complet mais également plein de bon sentiments, car nos héros vont tout faire pour sauver la tête du forgeron. La fin du tome nous ramène au grand classique du shonen, soit l’entrainement d’un héros pour devenir plus puissant.

“Sword Art Online Progressive” semble vouloir s’attaquer à chaque niveau de Aincrad... Bon le jeu ayant cent niveaux...


Sword Art Online Progressive (T2 et 3)
- Scénario : Reki Kawahara
- Dessin : Kiseki Himura
- Character design : Abec
- Traducteur  : Nicolas Pujol
- Éditeur français : Ototo
- Format : 128 x 179, noir et blanc - sens de lecture original
- Pagination  : 190 pages
- Date de parution : 24 septembre et 26 novembre 2015
- Numéro IBSN : 9782351809259 ; 9782351809532
- Prix : 6,99 €


A lire sur la Yozone :
Sword Art Online à l’honneur en 2014
Sword Art Online, intégrale arc 1 : Aincrad
Sword Art Online - Aincrad (T1 et 2)
Sword Art Online, intégrale arc 2 : Fairy Dance - Alfheim Online
Sword Art Online - Fairy Dance (T1)
Sword Art Online - Fairy Dance (T2)
Sword Art Online - Fairy Dance (T3)
Sword Art Online Progressive (T1)


© REKI KAWAHARA/KISEKI HIMURA KADOKAWA CORPORATION ASCII MEDIA WORKS
© Edition Ototo - Tous droits réservés



Frédéric Leray
18 décembre 2015







JPEG - 58.6 ko



JPEG - 20.2 ko



JPEG - 30.8 ko



JPEG - 57.6 ko



JPEG - 30.1 ko