YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire


BD
Brèves
Albums
Comic-books
Mangas
Intégrales
Dossiers
Agenda
Archives
Cinéma
Annonces
Brèves
Critiques
Dossiers
Extraits
Interviews
Making of
Imagin'Arts
Brêves
Chronic'Arts
Archives
Littérature
Brèves
D&D
Critiques
Jeunesse
Dossiers
Télévision
Brèves
Séries TV
Dossiers
DVD
Cinéma
Séries TV
Japanimation
Game Zone
Brèves
Jeu vidéo
Jeu de Rôles
Figurines
Kiosque
Divers
Yo-Sphère
Rédaction
Liens
Partenaires

Contact
RSS - XML
Suivre yozoneFR sur Twitter



RSS XML
Add to Netvibes Add Google Add to Yahoo
Visiteurs

40 visiteurs en ce moment


YozoneBandes Dessinées Albums

Julio Popper, le dernier roi de Terre de Feu
Matz et Chemineau
Rue de Sèvres

Il est des personnages qui marquent les esprits par leur intelligence, leur goût de l’aventure, leurs talents d’explorateurs, leur sens des affaires, leur esprit visionnaire. Ils entrent alors dans l’Histoire et y créent leur légende. Julio Popper est de tous ces bois, personnage étonnant qui a parcouru le monde et a édifié des ponts, des ports, des quartiers entiers ou donné des noms aux sites qu’il fût le premier à cartographier.


Né en Roumanie, en 1857, il étudie en Europe, entre Autriche et France, notamment à l’école nationale des Ponts et Chaussées. Bourlingueur effréné, il trimballe sa soif de découvertes sur le globe, arpente l’Inde, la Chine, la Sibérie, le Japon, traverse le détroit de Béring, l’Alaska et vit aux Etats-Unis, à Cuba, au Mexique, au Brésil et, enfin, en Argentine, le pays qu’il adopte.

JPEG - 116 ko

Ses rêves le poussent alors en Terre de Feu, qu’il cartographie et où il imagine comment y exploiter l’or de Patagonie...
C’est là que Matz commence son récit, parmi les centaines d’aventuriers qui convergent vers les rives glacées et désertiques des terres du Sud.
Nous sommes en 1886, la légende de Julio Popper va se graver dans l’or de cette région au climat hostile, y amenant malheureusement tous les méfaits des pays « civilisés ».

JPEG - 94.1 ko

En trois solides chapitres, Matz raconte ce personnage étrange et complexe, « à moitié conquistador, à moitié cow-boy, à moitié Don Quichotte, à moitié homme du monde, à moitié scientifique, à moitié explorateur, à moitié poète, à moitié inventeur... », si intriguant jusque dans cet épilogue mystérieux d’une mort subite alors que l’homme envisageait de partir à la conquête de l’Alaska, au profit de l’Argentine.

Étrange, mystérieux, passionnant, tous ces adjectifs accompagnent parfaitement cet ouvrage que le dessin et les couleurs de Chemineau servent avec beaucoup de force et d’ambition. Car le graphisme est formidable, puissant, détaillé, magnifiant les paysages et les constructions de superbes plans panoramiques, dans une mise en couleurs magistrale. Si l’histoire est forte, le graphisme est d’exception, formidable réalisation de cet ouvrage.

JPEG - 140 ko

Par ce livre, Matz rend un bel hommage à ce drôle de voyageur, injustement oublié de l’Histoire.
La vie, les actes, la légende, les mystères liés à sa mort, font de ce “Julio Popper, le dernier roi de Terre de Feu” un roman graphique aussi intéressant que réussi.


Julio Popper, le dernier roi de Terre de Feu
- Scénario : Matz
- Dessin et couleurs : Chemineau
- Éditeur : Rue de Sèvres
- Pagination : 104 pages couleurs
- Format : 21x27,5 cm
- Dépôt légal : 16 Septembre 2015
- Numéro ISBN : 9782369810698
- Prix public : 18 €


Illustrations © Chemineau et Éditions Rue de Sèvres (2015)



Fabrice Leduc
17 décembre 2015







JPEG - 76.7 ko



JPEG - 70.9 ko



JPEG - 76.8 ko



JPEG - 76.2 ko



JPEG - 80.3 ko



JPEG - 69.9 ko