YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire


BD
Brèves
Albums
Comic-books
Mangas
Intégrales
Dossiers
Agenda
Archives
Cinéma
Annonces
Brèves
Critiques
Dossiers
Extraits
Interviews
Making of
Imagin'Arts
Brêves
Chronic'Arts
Archives
Littérature
Brèves
D&D
Critiques
Jeunesse
Dossiers
Télévision
Brèves
Séries TV
Dossiers
DVD
Cinéma
Séries TV
Japanimation
Game Zone
Brèves
Jeu vidéo
Jeu de Rôles
Figurines
Kiosque
Divers
Yo-Sphère
Rédaction
Liens
Partenaires

Contact
RSS - XML
Suivre yozoneFR sur Twitter



RSS XML
Add to Netvibes Add Google Add to Yahoo
Visiteurs

71 visiteurs en ce moment


YozoneBandes Dessinées Mangas

Darker than Black (T3 et 4)
Bones, Tensai Okamura, Yuji Iwahara
Ki-oon

Suite au fiasco de l’arrestation ratée de Harvest, la quatrième section travaillant sur les contractants sera dissoute et Misaki se retrouve promue pour être rapidement mutée. De quoi laisser un gout amer à la cheffe de la section. Mais elle se reproche également la blessure de Matsumoto, même si ce dernier est tiré d’affaire. Misaki comprend qu’elle va devoir agir seule, à l’encontre des ordres de ses supérieurs pour mettre fin aux agissements de Harvest et de sa terrible fleur de jais. Mais pendant ce temps, un groupe de soldats, boostés par les travaux du labo dirigé par Nishijima sur la fleur de jais, s’approche de l’antre de Parcel. Cette dernière semble bien sûre de sa cachette secrète, mais c’est sans compter les nouveaux pouvoirs du caporal Bailey, capable de prévoir les actes de ses adversaires, et la cache de Parcel ne peut échapper à ses sens affûtés par la fleur de jais. Nos héros doivent fuir, poursuivis par l’équipe de Bailey pendant que Hei s’occupe du caporal. Mais les réflexes de ce dernier pourraient bien surpasser la rapidité de Hei.


Maxray a finalement retrouvé tous les fugitifs de Pandora, mais aucun n’acceptant de se rallier à sa cause, ce dernier décide de résoudre le problème le plus simplement du monde en les éliminant. Et le destin semble avoir fini de pencher de son côté car c’est un BK 201 très affaibli qui se retrouve devant lui, devant de plus protéger sa chère Doll. Mais Parcel ne peut laisser Maxray s’en tirer à si bon compte après avoir froidement assassiné ses amis et provoquer le décès de Champ. Avec la faculté de se téléporter n’importe où en emportant avec elle qui elle veut, Parcel réserve une mauvaise surprise à ce fou de militaire. Pour Hei, cette victoire n’est qu’une première étape car le véritable danger est encore bien vivant : Harvest. Ce dernier s’est occupé sans trop de problèmes de la troupe de militaires venue s’occuper de lui. N’est-il pas le véritable maître de la fleur de jais ? Il est temps de mettre fin à cette partie de cache-cache. Surtout que les scientifiques sous les ordres de Nishjima se sont laissés dépasser par leurs expériences sur la fleur récupérée sur le corps de la jeune Azusa. La plante ne s’est pas seulement développée contre toute attente, elle est même parvenue à prendre forme humaine, celle de la meilleure amie de Azusa. D’un autre côté, n’était-elle pas un contractant au début de tout...

JPEG - 48.1 ko

“Darker than Black” est une série qui aime l’action menée tambour battant, et pour conclure cette première saison du manga, Yuji Iwahara se devait de respecter l’image de marque de la série. Et on peut dire sans problème que le manga a rempli sa mission d’une bien belle manière. Le lecteur ne va pas avoir le temps de souffler durant ces deux tomes. Le premier volume est efficace mais surtout apporte de la nouveauté avec une troupe de soldats boostés par la fleur de jais. Le suspens de chaque combat est porté à son maximum, mais surtout, Yuji Iwahara ne va pas hésiter à sacrifier des personnages ayant survécu à la première saison de l’animé. C’est un point important qui rend le manga incontournable pour les fans de l’animé. Mais surtout l’action est parfaitement mise en images, les combats étant bien lisibles, avec des personnages très expressifs qui portent tout l’intérêt de l’histoire les épaules. Et ce qui peut paraître paradoxale, c’est la capacité du mangaka à rendre expressif les Dolls qui, par définition, n’expriment aucun sentiment. Décidément, Yuji Iwahara a définitivement décidé de rompre une bonne fois pour toute la malédiction des adaptations d’animés, loin de toujours tenir la dragée haute à la version originale.

Il faut aussi avouer que le quatrième et dernier tome va un peu s’essouffler dans les derniers chapitres. Il faut dire que Yuji Iwahara se retrouvait avec le complexe du méchant invincible et il fallait trouver une astuce pour vaincre la réincarnation du contractant à la fleur de jais sans que cela devienne risible, genre l’amour sauve toujours l’humanité. Bon dans un shonen, ce sera plutôt l’amitié. Heureusement, rien ne sera aussi simple et le suspens durera jusqu’aux dernières pages pour savoir le prix à payer pour sauver Yokohama et même toute l’humanité. La petite déception, et encore parce qu’il faut bien trouver un bémol à cette série, viendrait de la relation Hei / Misaki, totalement éludée par la poursuite de Harvest. Bon, il faut avouer que ces quatre tomes sont très riches et font tout de même avancer certains éléments clés comme la vision des Dolls qui sont loin d’avoir perdu tout sentiments, la relation entre Hei et Yin ou encore la disparition programmée de la section de la police traquant les contractants. Bien des questions demeurent à la fin de cette mini-série, mais elle apporte aussi un lot inattendu de réponses comme sur ce qu’il s’est passé en Amérique du Sud et sur la destruction de l’une des portes.

“Darker than Black” est le manga que pouvait attendre les fans de la série animée car non seulement ce dernier est la parfaite continuité de l’animé, mais il va réellement faire avancer la série, faisant évoluer les personnages et s’avérant plus qu’un simple complément, un élément indispensable pour ceux voulant prolonger l’expérience de l’animé.


Darker than Black (T3 et 4)
- Auteur : Yuji Iwahara
- D’après l’oeuvre originale de : Bones, Tensai Okamura
- Traducteur  : Géraldine Oudin
- Éditeur français : Ki-oon
- Format : 130 x 180, noir et blanc - sens de lecture original
- Pagination  : 212(T3) et 244(T4) pages
- Date de parution : 13 août et 26 novembre 2015
- Numéro ISBN  : 978-2-35592-850-5 ; 978-2-35592-892-5
- Prix : 7,90 €


A lire sur la Yozone :
Darker than Black, l’intégrale
Darker than Black, la bande annonce du manga
Darker than Black (T1)
Darker than Black (T2)


© 2009 Yuji Iwahara / SQUARE ENIX © BONES, Tensai Okamura / DTBG Committee, MBS
© Ki-oon - Tous droits réservés



Frédéric Leray
8 décembre 2015







JPEG - 26.1 ko



JPEG - 32.5 ko



JPEG - 35.9 ko



JPEG - 28.6 ko



JPEG - 29.1 ko