YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire


BD
Brèves
Albums
Comic-books
Mangas
Intégrales
Dossiers
Agenda
Archives
Cinéma
Annonces
Brèves
Critiques
Dossiers
Extraits
Interviews
Making of
Imagin'Arts
Brêves
Chronic'Arts
Archives
Littérature
Brèves
D&D
Critiques
Jeunesse
Dossiers
Télévision
Brèves
Séries TV
Dossiers
DVD
Cinéma
Séries TV
Japanimation
Game Zone
Brèves
Jeu vidéo
Jeu de Rôles
Figurines
Kiosque
Divers
Yo-Sphère
Rédaction
Liens
Partenaires

Contact
RSS - XML
Suivre yozoneFR sur Twitter



RSS XML
Add to Netvibes Add Google Add to Yahoo
Visiteurs

45 visiteurs en ce moment


YozoneMusique Articles

Odezenne : Rappeurs malgré eux
En tournée dans toute la France
Dolziger Str. 2, sorti le 13 novembre 2015

Rappeurs malgré eux, artistes indépendants et auteurs de talent, Odezenne est un groupe qui a su renouveler son genre et donner naissance à un style musical qui lui est propre. La fine équipe composée d’Al, de Jaco et de Merlin ne cesse d’évoluer, touchant au fil des années et des albums un public de plus en plus large. Actuellement en tournée dans toute la France à l’occasion de la sortie de leur nouvel album « Dolziger Str. 2 », le trio enchaîne les dates de concert. Nous avons eu la chance d’assister à l’un de leurs shows à Rennes, à l’Antipode, le jour même de la sortie de l’album.



JPEG - 199 ko

Les premières esquisses du groupe apparaissent au collège, alors qu’Alix et Mattia, deux amis d’enfance, décident de former O2 Zen. Mais c’est bien des années après, en 2004, quand Jaques (dit Jaco) les rejoint à la voix, que la formation commence son ascension dans le rap, sous leur nouveau nom de Odezenne.
Ils se produisent avec leur propre maison de disques, « Universeul », dès leur premier album. Paru en 2008, « Sans Chantilly » attire déjà l’attention du public et de la presse grâce à des textes recherchés et une originalité peu courante dans le rap actuel. Ils enchaînent ensuite les productions de disques. Arrivent successivement trois albums, meilleurs les uns que les autres, qui explorent tour à tour ce qui fait l’univers si particulier de Odezenne.

Rappeurs malgré eux

Mais qu’est-ce qui rend cet univers musical si spécial ?
Tout d’abord, la diversité des horizons musicaux et des inspirations nous transporte entre des sonorités électro assez légères et des samples hip-hop plus agressifs. Ceci contribue à créer une ambiance changeante : parfois flottante, parfois très rythmée.



Le charme de Odezenne, ce sont aussi des paroles recherchées, portées par un flow travaillé. Pourtant, ses interprètes ne se revendiquent pas comme rappeurs, loin de là, et préféreraient que l’on ne leur attribue aucune étiquette. Cela justifie cette ambiance quelque peu éclectique, ponctuée par des textes porteurs de messages, ou tout simplement fruits de leur imagination déjantée.

C’est certain, Odezenne aime faire polémique, avec des textes ou des images à caractère érotique comme dans les titres Je Veux Te Baiser ou encore Bouche à Lèvres. Mais parfois, le groupe peut rester dans la provocation sur des thèmes plus critiques quand à notre société. Cela donne Dedans. Des éléments qui ont grandement participé au succès grandissant du trio : Odezenne sait décidément comment faire parler de lui, par un savant mélange entre paroles remarquables et univers délirant qui ne laissent pas indifférents.


JPEG - 134.9 ko

Sur scène

Nous avons parlé de leurs prestations studio, mais qu’en est il de la scène ?
Après s’être imprégnés de leur style à travers leurs différents albums, nous avons assisté à leur concert à Rennes, dans la petite salle de l’Antipode.
Surprise totale : les trois membres du groupe s’avèrent être de véritables showmen, survoltés du début à la fin, tout en interprétant toutes les facettes de leur musique. Pas une seconde d’ennui, nous avons pu apprécier des artistes proches du public, amoureux de leur art, sachant mettre une ambiance folle : cette prestation nous a impressionnés, c’est également le cas du public, littéralement en feu ce soir là. Nous en sommes ressortis le sourire aux lèvres, encore bouillants après avoir dansé, sauté et crié tout le long de ce concert qui restera pour nous un excellent souvenir.





Tom Cohuet Yann Hardy
7 décembre 2015