YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire


BD
Brèves
Albums
Comic-books
Mangas
Intégrales
Dossiers
Agenda
Archives
Cinéma
Annonces
Brèves
Critiques
Dossiers
Extraits
Interviews
Making of
Imagin'Arts
Brêves
Chronic'Arts
Archives
Littérature
Brèves
D&D
Critiques
Jeunesse
Dossiers
Télévision
Brèves
Séries TV
Dossiers
DVD
Cinéma
Séries TV
Japanimation
Game Zone
Brèves
Jeu vidéo
Jeu de Rôles
Figurines
Kiosque
Divers
Yo-Sphère
Rédaction
Liens
Partenaires

Contact
RSS - XML
Suivre yozoneFR sur Twitter



RSS XML
Add to Netvibes Add Google Add to Yahoo
Visiteurs

28 visiteurs en ce moment


YozoneCinéma Hors Zone

Le dernier Jour d’Yizthak Rabin
Film franco-israélien d’Amos Gitaï (2à15)
Le 16 décembre 2015

*****


Genre : Thriller Politique/Docu-Fiction
Durée : 2h30

Avec Yitzhak Hiskiya (Président de la Commission), Pini Mittelman (Membre de la Commission), Tomer Sisley (Chauffeur de Rabin), Michael Warshaviak (Membre de la Commission), Einat Weizman (Avocate de la Commission), Yogev Yefet (Assassin de Rabin), Ronen Keinan (Avocat de la Commission), Tomer Russo (Directeur de l’Hôpital), Uri Gottlieb (Conseiller juridique du gouvernement), Ruti Asarsai (Policière), Dalia Shimko (Psychiatre), Gdalya Besser (Officier de Police), Odelia More (Professeur), Eldad Prywes (Garde du corps de Rabin), Shalom Shmuelov (Agent de renseignement), Mali Levi (La journaliste), Liron Levo (Le soldat), Yona Rosenkier (Participant au rassemblement) et les témoignages de Shimon Peres et Yael Abecassis

JPEG - 17.8 ko

L’Histoire  :
4 novembre 1995. Yitzhak Rabin, Premier ministre israélien, l’homme des accords d’Oslo et Prix Nobel de la paix, est assassiné sur la place des Rois d’Israël à Tel Aviv après un long discours pour la réconciliation. Son assassin : un étudiant juif religieux d’extrême droite.
Vingt ans après, le cinéaste Amos Gitaï revient sur cet événement traumatisant avec un nouvel éclairage. Replaçant l’assassinat dans son contexte politique et sociétal,



Le dernier jour d’Yitzhak Rabin est l’autopsie d’un meurtre d’état. Comment le monde en est arrivé à la mort de cet homme, qui grâce au dialogue avait avec Shimon Peres et Yasser Arafat obtenu le Prix Nobel de la Paix ? Amos Gitai revient sur cette journée fatidique pour le Proche-Orient en s’appuyant sur les protagonistes de l’époque et les archives. Son « film est totalement factuel : il est entièrement basé sur des documents existant. Pour chaque dialogue, il existe un document attestant des mots véritablement prononcés. » Très documentés, Amos Gitai a mis deux ans a épluché les archives, les vidéos et a eu accès à la Commission Shamgar. La Commission était une commission étatique, qui a eu lieu après l’assassinat. Elle devait statuer sur les défaillances d’ordre opérationnel qui ont rendu possible les événements du 4 novembre 1995 sur la place des Rois d’Israël à Tel Aviv. Amos Gitai a conduit son film comme une nouvelle commission. Une enquête très dénonciatrice pour mettre en lumière la haine instrumentalisée qui a mené à la mort d’Yizthak Rabin. En avouant qu’Israël en 1948 avait créé de la souffrance auprès du peuple palestinien et en voulant reconnaitre Palestine comme un État, Yizthak Rabin s’est attiré les foudres des juifs orthodoxes. Ces derniers ont lancés un « Din Rodef », un appel au meurtre contre le premier ministre et son ministre des affaires étrangères, Shimon Peres.

JPEG - 13.8 ko

Entre images d’archives, témoignages et reconstitutions, Amos Gitai fait revivre la société israélienne de 1995 entre haine et espoir. Le pays était alors divisé entre la volonté d’Yizthak Rabin de mener le pays à la paix et Benjamin Netanyahu, qui attisait la haine contre le parti au pouvoir et continuait à favoriser la colonisation des territoires.

JPEG - 42.3 ko

Amos Gitai a été proche d’Yizthak Rabin, il a été témoin de la haine que ce dernier a subi. On perçoit à quel point Rabin a souffert de cette avalanche de violence.
Je vous invite à découvrir Le dernier jour d’Yitzhak Rabin. Ce film reste toujours terriblement d’actualité et nous rappelle à quel point nous sommes passés si proche de la paix entre Israël et Palestine.Il offre un vision sur la complexité de la société israélienne.

JPEG - 34.7 ko

FICHE TECHNIQUE

Réalisation : Amos Gitai
Scénario : Amos Gitai, Marie-José Sanselme
Chef opérateur  : Eric Gautier
Directeur de casting : Ilan Moscovitch
Monteur  : Yuval Orr, Tahel Sofer, Isabelle Ingold
Bande originale  : Amit Poznansky
Son : Nir Alon
Costumes : Dany Bar Shay
Coiffeur et maquilleur  : Ziv Katanov
Producteurs exécutifs  : Gadi Levy, Shuki Friedman, Benoît Quainon research, Rivka Markovitzky Gitai
Producteur  : Cyril Colbeau-Justin & Jean Baptiste DuPont, Sylvie Pialat, David Kessler, Laurent Truchot, Michael Tapuach, Francesco Di Silvio, Amos Gitai.


Images © SophieDulac Distribution




Ingrid Etienne







JPEG - 11.5 ko