YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire


BD
Brèves
Albums
Comic-books
Mangas
Intégrales
Dossiers
Agenda
Archives
Cinéma
Annonces
Brèves
Critiques
Dossiers
Extraits
Interviews
Making of
Imagin'Arts
Brêves
Chronic'Arts
Archives
Littérature
Brèves
D&D
Critiques
Jeunesse
Dossiers
Télévision
Brèves
Séries TV
Dossiers
DVD
Cinéma
Séries TV
Japanimation
Game Zone
Brèves
Jeu vidéo
Jeu de Rôles
Figurines
Kiosque
Divers
Yo-Sphère
Rédaction
Liens
Partenaires

Contact
RSS - XML
Suivre yozoneFR sur Twitter



RSS XML
Add to Netvibes Add Google Add to Yahoo
Visiteurs

35 visiteurs en ce moment


YozoneBandes Dessinées Albums

Violette autour du monde (T3) En route pour l’Himalaya
Teresa Radice et Stefano Turconi
Dargaud

Violette est une très jeune fille qui vit avec ses parents au Cirque de la Lune et anime une série jeunesse parmi les plus séduisantes de la BD italienne, les duettistes Teresa Radice et Stefano Turconi y intervenant l’une et l’autre tant sur les dessins que sur les scénarios.


Dans le premier tome, “Ma tête dans les nuages”, Violette s’était liée d’amitié avec le peintre Toulouse-Lautrec, dont les tableaux lui reflétaient le tumulte de la vie parisienne. Dans le deuxième, “La Symphonie du Nouveau Monde”, le compositeur Anton Dvorak et l’indien Hyawatha l’avaient aidée à dompter le fougueux étalon qui ferait d’elle une parfaite écuyère. Sans pédagogie aucune, Violette y vivait allègrement des fictions dont de grands noms de l’Histoire artistique étaient les moteurs.

Dans ce troisième épisode, toutefois, on laisse de côté l’Histoire avec majuscule au profit de la petite et tendre histoire de la famille de Violette, à commencer par la première rencontre de ses parents, au temps où Amélie de la Lune était déjà une femme-canon et où Konrad Vermeer, entomologiste de son état, allait devenir dompteur d’insectes par amour de sa belle et de la vie du voyage.

JPEG - 29 ko

L’occasion de ce retour aux sources familiales est un long périple menant la troupe de Venise au Tibet afin d’accompagner le retour de Papi Tenzin au pays natal. Un voyage qui se fait sans représentations locales et laisse donc tout loisir à chacun des forains de la Lune d’épancher ses souvenirs lors des repas du soir. Ainsi se familiarise-t-on avec les coups de gueule de l’oncle Arsène, frère d’Amélie et directeur du Cirque, de même qu’avec les trapézistes Samir et Fatima, venus de Damas en compagnie de leur gibbon Sindbad.

Dès lors, “En route pour l’Himalaya” s’avère aussi varié, aussi prodigieux que la vie de ses protagonistes : tout en délicatesse et traversé de rêves dont beaucoup se réalisent. Et même si la succession de flash-backs risque d’embrouiller les repères temporels et géographiques du jeune lectorat, même aussi si les textes pourraient être moins verbeux et bénéficier de plus grands caractères, la magie de couleurs, la finesse des traits et de l’imaginaire sont bien au rendez-vous, une fois de plus, pour inviter Violette et ses amis lecteurs à vivre mille existences d’un bout à l’autre d’un monde où Phileas Fogg et la merveilleuse Alice de Lewis Carroll sont aussi du voyage.


(T3) En route pour l’Himalaya
- Série : Violette autour du monde
- Scénario : Teresa Radice, Stefano Turconi
- Dessins : Teresa Radice, Stefano Turconi
- Éditeur : Dargaud
- Format : 21 x 27,8 cm
- Pagination : 48 pages couleur
- Dépôt légal : 29 octobre 2015
- Numéro ISBN : 978-2-205-07444-4
- Prix public : 9,99 €


Illustrations © Teresa Radice, Stefano Turconi et Éditions Dargaud



Alain Dartevelle
1er décembre 2015







JPEG - 17.5 ko



JPEG - 13 ko



JPEG - 26.3 ko



JPEG - 25.5 ko