YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire


BD
Brèves
Albums
Comic-books
Mangas
Intégrales
Dossiers
Agenda
Archives
Cinéma
Annonces
Brèves
Critiques
Dossiers
Extraits
Interviews
Making of
Imagin'Arts
Brêves
Chronic'Arts
Archives
Littérature
Brèves
D&D
Critiques
Jeunesse
Dossiers
Télévision
Brèves
Séries TV
Dossiers
DVD
Cinéma
Séries TV
Japanimation
Game Zone
Brèves
Jeu vidéo
Jeu de Rôles
Figurines
Kiosque
Divers
Yo-Sphère
Rédaction
Liens
Partenaires

Contact
RSS - XML
Suivre yozoneFR sur Twitter



RSS XML
Add to Netvibes Add Google Add to Yahoo
Visiteurs

35 visiteurs en ce moment


YozoneBandes Dessinées Mangas

Cagaster (T4 et 5)
Kachou Hashimoto
Glénat

L’armée a encerclé la ville E-05 afin d’en faire une cage pour la nouvelle reine des Cagasters. Le prévôt des marchands subit leur ultimatum, devant leur céder l’accès à la tour de contrôle de la cité. Et pour bien montrer leur puissance de feu, des chars se sont positionnés devant chaque porte. Seulement, c’est mal connaitre les habitants de ce village. Ils ont trop soufferts, affrontant les Cagasters qui terrorisaient les environs, pour se laisser traiter comme des cobayes par des militaires. Et le premier des résistants est Kidow. Mais son objectif est plus égoïste qu’il n’y parait. Même si ses actes aident les habitants pour tenter de prendre le dessus sur l’armée, Kidow ne désire qu’une chose : quitter E-05 afin de retrouver Ilie dans la cage 07 et la ramener avec lui. Toutefois, combattre des militaires est une partie de plaisir comparer au risque de traverser une des principales cages, où demeure la reine des Cagasters qui n’est autre que la mère de la jeune fille : Tania.


La révolte gronde au sein de la cage 07. Acht a choisi de se retourner contre ces hommes qui veulent utiliser les autres humains comme cobayes pour que ceux ne se transformant pas en Cagasters sous l’influence de la reine gouvernent le reste de l’humanité. Mais c’est surtout la vision de ses frères qui provoque sa colère, ces expériences ratées avant qu’il ne vienne au monde, lui le monstre mi-humain, mi-Casgasters. Alors que son père trahit l’armée et Harb Adham, Ilie est délivrée de sa captivité par Acht puis sauver par Kidow, qui est parvenu à infiltrer la cage, profitant du chaos que Acht a provoqué. Le jeune homme se laisse envahir par son côté Cagaster et tue ceux qui lui barrent la route. Ilie se dirige de son côté à la rencontre de sa mère pour la délivrer de l’influence de Adham. Mais la route est parsemée d’embûches et Kidow est malheureusement blessé en tentant de protéger Ilie. A la cité 05, la situation devient critique. La tentative d’obtenir de l’aide des cités voisines est un échec. En réalité, celles-ci sont déjà tombées sous le joug de l’armée et les messagers se retrouvent pris au piège.

JPEG - 47.4 ko

Les événements s’accélèrent dans ces deux tomes, préparant le lecteur à la conclusion du sixième et dernier volume. Le tome 4 zappe entre l’action des résistants de la cité 05 et la révolte de la cité 07. Les tomes précédents nous avaient révélé la vérité sur la nature d’Ilie et nous avions même eu droit à une démonstration de son pouvoir. Kachou Hashimoto avait largement pris son temps pour introduire sa longue conclusion qui prend tout de même la moitié des tomes. Mais il faut aussi signaler que la structure des tomes change totalement. Finie la succession d’histoires faisant tranquillement avancer le récit tout en distillant les informations. Nous pouvions passer enfin aux affaires sérieuses. Et nous serons gâtés, à commencer par l’assaut de la cité 05. Ce sera un véritable cas d’école d’une résistance à un oppresseur plus puissant, n’hésitant pas à risquer la vie de civils qui de toute façon sont condamnés dans leur projet de purge de l’humanité. Un mélange de la situation au Moyen-Orient et de fanatisme. Certes, ils ne seront pas religieux, mais ils se rapprochent des théories racistes des nazis. Mais Kachou Hashimoto n’est pas non plus pour les « happy end » faciles et les résistants de 05 vont devoir payer un lourd tribu pour pouvoir se libérer du joug de l’armée et malheureusement, tout s’annonce bien noir pour eux.

La situation de la cage 07 n’est guère meilleure, Ilie prend peu à peu conscience de sa nature et finalement l’accepte. L’évolution de la jeune fille est certainement la plus intéressante car, contrairement aux autres personnages qui ne font que révéler leur nature profonde, elle va devoir faire face à la sienne et accepter de vivre avec. Mais au préalable, elle a une mission : retrouver sa mère et la libérer. Qu’est donc devenue la belle Tania ? Etait-elle comme Acht, un monstre, ou comme sa fille, une humaine ne maîtrisant qu’artificiellement son pouvoir ? Le combat au cœur de la cage part un peu dans tous les sens et le lecteur a parfois du mal à comprendre comment les héros s’en tirent avec si peu de dégâts. Certes, Kachou Hashimoto ne va pas les épargner, en particulier Kidow qui subira encore une fois bien des blessures pour sauver celle qu’il aime. Leur petit jeu amoureux du chat et de la souris doit de toute façon prendre fin vu l’imminence de la fin de cette série. A noter que le tome 5 ne sera pas entièrement dédié à l’histoire principale, mais s’ouvrira également à une aventure inédite se déroulant avant la transformation de Qasim. Ce n’est qu’une illustration de la relation houleuse entre nos deux héros, amusante à lire mais qui finalement n’apportera pas grande chose de plus au lecteur qui s’est déjà fait depuis longtemps une idée précise sur le couple Ilie/Kidow.

Le sixième tome cloturera cette série qui aura su mener son jeu dans le peu de temps qui lui était imparti.


Cagaster (T4 et 5)
- Auteur : Kachou Hashimoto
- Traduction : Anne-Sophie Thévenon
- Editeur : Glénat
- Format : 130 x 180 mm
- Pagination : 224(T4) et 192(T5) pages noir et blanc
- ISBN : 9782344004630 ; 9782344001813
- Parution : 7 janvier et 4 mars 2015
- Prix : 6,90 €


A lire sur la Yozone :
Cagaster (T1)
Cagaster (T2)
Cagaster (T3)


© Edition Glénat - Tous droits réservés



Frédéric Leray
6 novembre 2015







JPEG - 25 ko



JPEG - 30.3 ko



JPEG - 22.6 ko



JPEG - 21.5 ko



JPEG - 27.7 ko