YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire


BD
Brèves
Albums
Comic-books
Mangas
Intégrales
Dossiers
Agenda
Archives
Cinéma
Annonces
Brèves
Critiques
Dossiers
Extraits
Interviews
Making of
Imagin'Arts
Brêves
Chronic'Arts
Archives
Littérature
Brèves
D&D
Critiques
Jeunesse
Dossiers
Télévision
Brèves
Séries TV
Dossiers
DVD
Cinéma
Séries TV
Japanimation
Game Zone
Brèves
Jeu vidéo
Jeu de Rôles
Figurines
Kiosque
Divers
Yo-Sphère
Rédaction
Liens
Partenaires

Contact
RSS - XML
Suivre yozoneFR sur Twitter



RSS XML
Add to Netvibes Add Google Add to Yahoo
Visiteurs

35 visiteurs en ce moment


YozoneBandes Dessinées Mangas

Freezing Zero (T4)
Lim Dall Young et Jung Soo Chul
Doki-Doki

Dans sa folie meurtrière, Aneth est à deux doigts de décapiter son adversaire, mais elle ne la voit que comme une sale petite fille riche qui ne mérite pas de vivre. Seulement, Elisabeth Mayburry ne l’entend pas comme cela et cette dernière tente de la dissuader d’un tel acte pour plutôt venir l’affronter. Elisabeth ne semble pas avoir participé au moindre combat. D’ailleurs, elle s’enorgueillit sans la moindre honte de n’affronter que des adversaires pouvant lui apporter un maximum de points. Tout est fait pour énerver un peu plus Aneth qui finalement va s’occuper de cette pimbêche blonde. Malheureusement, Elisabeth n’est pas qu’une oratrice, elle va prouver à Aneth que son volt weapon est d’une efficacité sans égal. Et c’est ainsi qu’Aneth perdit son premier combat en prenant une véritable dérouillée.


Miyabi a le don pour se faire détester par les autres Pandoras. Elle joue la princesse et malgré son classement à la troisième place du Carnaval, elle se flatte d’être la meilleure des premières années, aucune des deux premières ne l’ayant affrontée. Mais Miyabi a surtout des capacités hors normes. Elle possède cinq stigmates et en profite pour baptiser plusieurs limitateurs. C’est cette attitude irresponsable, dans la plus grande impunité, qui exaspère au plus haut point Ingrid. Toutefois, le prochain Carnaval risque d’être particulièrement compliqué pour toutes les participantes avec l’arrivée de Shiffon Fairchild. Pour Ingrid, la frustration augmente à chacun de ses entraînements car la jeune femme a l’impression de ne pas progresser à l’inverse de ses consœurs Pandoras, mais surtout il va être témoin de la puissance de Miyabi. Cette dernière l’autorise à regarder son entrainement après l’avoir copieusement humiliée. Et Ingrid découvre la différence de potentiel entre une 5 stigmates et une 4 stigmates comme elle. Dégoûtée, elle repart se plaindre auprès de Marine, qui partage sa chambre. Seulement, alors qu’elle attendait du soutien, Marine lui reproche de s’apitoyer sur elle-même.

JPEG - 48.2 ko

“Freezing Zero” continue sur sa lancée avec Aneth McMillan. Ce tome 4 est la suite du précédent, revenant sur le combat qui allait créer le lien entre Aneth et Elisabeth. Le moins que l’on puisse dire est qu’Aneth aime l’amour vache car il va lui falloir se prendre une impressionnante raclée par l’héritière des Mayburry pour que Aneth commence un peu à se calmer... Bon pas vraiment, il lui en faudra en réalité une seconde dérouillée pour qu’elle finisse par rentrer dans les rangs. Lim Dall Young finit par montrer que chez les Pandoras, le rang social est anecdotique. En fait, deux éléments de poids font la différence entre les élèves : le nombre de leurs stigmates et leur ancienneté. Le mangaka met un point d’honneur à montrer que le respect de ses aînés est primordial pour que chacun puisse tenir son rang. Certes, cette règle implicite est parfois bafouée mais comme l’explique Elisabeth, ce n’est pas parce qu’une règle est détournée qu’elle est mauvaise. Il suffit de trouver le temps et les moyens pour en rappeler le sens et l’importance.

La seconde histoire est aussi très moralisatrice. Cette fois, sous prétexte de nous présenter Miyabi, une sérieuse prétendante au titre de meilleur première année de cette promotion, Lim Dall Young nous montre les dégâts que cause la jalousie, au point d’aveugler celle qui se laisse envahir par ce sentiment. Le mangaka devient un peu donneur de leçon et il va quelque part punir son personnage et même l’obliger à respect celle qu’elle déteste le plus. Bon, on comprend évidemment ce besoin de prouver que la jalousie est un bien vilain défaut mais je suis toujours très sceptique quand, pour cela, un mangaka oblige à voir différemment un personnage qui reste antipathique quoi qu’elle fasse. Mais bon, le shonen doit mettre en avant certaines valeurs comme le travail, la persévérance et même l’abnégation.

Ce tome 4 de “Freezing Zero” est loin d’être le plus intéressant et son côté moralisateur l’affaiblit finalement.


Freezing Zero (T4)
- Scénario : Lim Dall Young
- Dessin : Jung Soo Chul
- Traducteur  : Julien Pouly
- Éditeur français : Doki-Doki
- Format : 127 x 180 mm, noir et blanc - sens de lecture original
- Pagination  : 192 pages
- Date de parution : 4 novembre 2014
- Numéro ISBN : 978-2-81893-218-6
- Prix : 7,50 €


A lire sur la Yozone :
Freezing (T1)
Freezing (T2)
Freezing (T3)
Freezing (T4)
Freezing (T5)
Freezing (T6)
Freezing (T7)
Freezing (T8)
Freezing (T9)
Freezing (T10)
Freezing (T11)
Freezing (T12)
Freezing (T13)
Freezing (T14)
Freezing, First Chronicle
Freezing (T15)
Freezing (T16)
Freezing (T17 et 18)
Freezing (T19 et 20)
Freezing (T21 et 22)
Freezing (T23 et 24)

Freezing Zero (T1)
Freezing Zero (T2)
Freezing Zero (T3)


© Edition Doki-Doki - Tous droits réservés



Frédéric Leray
7 octobre 2015







JPEG - 61 ko



JPEG - 28.3 ko



JPEG - 33.9 ko



JPEG - 31.8 ko