YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Jabberwocky (T2 et 3)
Masato Hisa
Glénat

Galilée, quel mystère se cache derrière le célèbre scientifique ? Pourquoi a-t-il été harcelé par l’Eglise ? Et si tout simplement, Galilée était un dinosaure ? C’est ce que croit un groupe de terroristes dinosaures qui prépare une action d’envergure, mais laquelle ? L’enquête menée par Lily et Sabata les emmène chez un autre scientifique mais contemporain cette fois : Nikola Tesla. Marginal, mais véritable génie, il posséderait l’explication à cette énigme, seulement le laboratoire de Tesla est rempli de post-it rappelant divers inventions ou tentatives d’invention de ce dernier. Tesla est le seul capable de s’y retrouver et selon lui, le seul manquant permettrait de construire un générateur à haute fréquence capable de provoquer la combustion d’un corps humain. Mais quelle sera la cible des dinosaures ? Heureusement, l’équipe d’assassins aux trousses de Lily et de son acolyte n’est guère efficace et a en sa possession la réponse à toutes leurs questions. Il ne reste plus au duo d’enfer qu’à intervenir avant qu’un massacre n’ait lieu.



La cité de Troie. La légende raconte qu’elle chuta par la faute d’une femme qui avait séduit un de ses princes. Heinrich Schlemann est un expert sur tout ce qui concerne la cité de Troie, c’est lui qui organisa les fouilles qui permirent de confirmer la fameuse légende. Toutefois, sa vie est menacée par les services secrets américains et Lily et Sabata se retrouvent à devoir servir de garde du corps de l’archéologue. Ce dernier est loin d’être un professeur Jones, cherchant plutôt à arnaquer des gogos avec de fausses reliques. Mais sa dernières transactions est violemment interrompue par une équipe de tueurs et Schlemann n’aura la vie sauve que par l’intervention de Sabata et Lily. Mais quel secret rend l’archéologue auss dangereux pour les américains ? En fait, ce dernier a fait une terrible découverte en fouillant le site de la ville de Troie, il trouva un os de dinosaure, mais au-delà du fait que la légende de la prise de Troie était fortement remise en cause, cette cote de dinosaure impliquait une autre conséquence qui pouvait ébranler l’Eglise catholique et c’est cela qui inquiétait au plus haut point les Etats-Unis.

JPEG - 54.4 ko

“Jabberwocky” s’amuse dans ces deux tomes à réécrire l’histoire de l’humanité. La première histoire était introduite dans le premier tome et s’attaque que très légèrement à l’Histoire en faisant de Galilée un dinosaure. Toutefois, cette aventure sera l’occasion de mettre en avant Nikola Tesla qui est particulièrement à la mode dans les mangas japonais mais aussi français (rappelez-vous celui de City Hall). Cette aventure a surtout le mérite de montrer une certaine connivence entre Lily et Sabata, ce qui n’était pas gagné vu les relations houleuses en début de volume. Masato Hiso nous offre des scènes d’actions vraiment efficaces, percutantes, mettant en valeur les qualités athlétiques de la demoiselle sans oublier ses formes généreuses.

Ce tome 2 s’achèvera en Chine avec une tentative d’assassinat sur un bébé. Cette fois, les dinosaures ne sont pas les meneurs de l’histoire mais le bras armée de l’impératrice Cixi. Le mangaka revient plutôt ici sur le mythe du dragon en l’associant évidemment avec celui des dinosaures. Et pour une fois, il n’y a rien d’aberrant à faire cette relation car certains dinosaures ressembleraient fortement au dragon chinois. Le mangaka va aussi montrer les dérives de la science, certes des dinosaures, mais la science tout de même. Toutefois il prouvera également que la nature reprend souvent ses droits et qu’il faut se méfier de chacune de ses actions. Nos héros seront soumis à un dilemme concernant le petit Mao. Peuvent-ils laisser en vie un enfant dont le destin provoquerait la mort de millions d’être humains ? Rappelons que le chiffre de 80 millions de morts donné par le manga n’est pas loin de certaines estimations d’historiens.

La troisième histoire qui débute dans le tome 3 est bien plus radical dans l’influence sur l’Histoire des dinosaures puisqu’elle remet en cause les bases de la chrétienté mais aussi des autres religions puisqu’elle touche à l’ancien testament. La réécriture de la guerre de Troie par le mangaka en devient même anecdotique. L’idée est pourtant intéressant voire même amusante : et si les textes sacrés reposaient sur un mensonge ? Bon, évidemment la question même de la véracité des textes sacrés porte à discussion, mais le mangaka, lui, part d’une idée qui sort de l’ordinaire et qui va provoquer une chasse à mort. Mais surtout, nous allons découvrir qui est à l’origine de la perte du bras droit de Sabata. Le dinosaure va faire face à sa Némésis. Leur affrontement va prendre le dessus sur la théorie uchronique de Masato Hisa. Le passé de Sabata est, il faut bien l’avouer, plus intéressante car le lecteur aime toujours en savoir plus sur les héros de sa série. Ici, il en aura pour son argent, il aura même eu, dans l’histoire précédente, un retour dans le passé de Lily. Les deux personnages prennent de plus en plus d’épaisseur et le lecteur s’y attache aussi de plus en plus.

“Jabberwocky” a trouvé son rythme de croisière et son style à base d’uchronie préhistorique.


Jabberwocky (T2 et 3)
- Auteur : Masato Hisa
- Traduction : Akiko Indei et Pierre Fernande
- Editeur : Glénat
- Format : 130 x 180 mm
- Pagination : 208(T2) et 176(T3) pages noir et blanc
- ISBN : 9782723498821 ; 9782723498838
- Parution : 4 mars et 27 mai 2015
- Prix : 9,15 €


A lire sur la Yozone :
Jabberwocky (T1)


© Edition Glénat - Tous droits réservés


Frédéric Leray
5 octobre 2015






JPEG - 27.2 ko



JPEG - 26.7 ko



JPEG - 28.9 ko



JPEG - 28.2 ko



JPEG - 25.5 ko



WebAnalytics