YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire


BD
Brèves
Albums
Comic-books
Mangas
Intégrales
Dossiers
Agenda
Archives
Cinéma
Annonces
Brèves
Critiques
Dossiers
Extraits
Interviews
Making of
Imagin'Arts
Brêves
Chronic'Arts
Archives
Littérature
Brèves
D&D
Critiques
Jeunesse
Dossiers
Télévision
Brèves
Séries TV
Dossiers
DVD
Cinéma
Séries TV
Japanimation
Game Zone
Brèves
Jeu vidéo
Jeu de Rôles
Figurines
Kiosque
Divers
Yo-Sphère
Rédaction
Liens
Partenaires

Contact
RSS - XML
Suivre yozoneFR sur Twitter



RSS XML
Add to Netvibes Add Google Add to Yahoo
Visiteurs

55 visiteurs en ce moment


YozoneBandes Dessinées Albums

Grands Peintres (Les) - Toulouse-Lautrec
Olivier Bleys et Yomguy Dumont
Glénat

Alors que, comme chaque soir de cette année 1895, Henri de Toulouse-Lautrec s’enivre au champagne sur la piste du Moulin Rouge, une coupure d’électricité interrompt la soirée. Les convives découvrent alors avec stupeur qu’une jeune femme a disparu. Ce n’est d’ailleurs pas la première, ces derniers temps, elles sont de plus en plus nombreuses.

Cette fois cependant, les choses semblent un peu différentes car sous ses airs candides, la jeune femme n’était autre que la princesse Maud de Galles. Ainsi Scotland Yard et la police française se lancent dans l’enquête et Henri et ses amis se retrouvent impliqués dans cette sordide histoire.

Au milieu des bas-fond du Montmartre de la fin du XIXème siècle, là où les bourgeois viennent s’encanailler auprès des voyous et des filles de mauvaise vie, un sombre complot va être mis à jour.


Si Toulouse-Lautrec était toujours vivant, il serait probablement amusé de se voir classé, du haut de son mètre cinquante-deux, dans la collection “Les Grands Peintres”. Bien qu’effectivement peintre, Henri de Toulouse Lautrec est surtout connu du grand public, dont je fais partie, notamment pour ses lithographies dont la plus célèbre est sans nul doute celle du Moulin Rouge.

JPEG - 159.4 ko

Dans un précédent article, je mentionnais le caractère étrange de cette collection “Les Grands Peintres”, proposée par Glénat, qui mélange personnages et événements historiques avec la fiction. Cette hybridation entre réalité et invention convient pourtant parfaitement à Toulouse-Lautrec qui était en lui-même un personnage de roman. Aussi haut en couleur que petit en taille, il fréquenta le Paris des bas-fonds dans le quartier de Montmartre qui, à l’époque, était prolétaire au nord et bourgeois dans sa partie sud et croqua ainsi un portrait saisissant du quartier à la fin du XIXe siècle.

Ici, contrairement à certains ouvrages de la collection, nous avons affaire à un récit exclusivement fictif sans que le doute soit possible. Une vague histoire d’enlèvement de princesse anglaise au Moulin Rouge par l’Émir du Gattar, un pays imaginaire que même Wikipedia ne connait pas. Quant aux personnages du récit, bien qu’invraisemblables, ils ont bien existé. Le scénariste nous plonge dans ce qui pourrait être un rêve alcoolisé de Toulouse-Lautrec et nous dépeint l’ambiance du Montmartre de l’époque.

L’humour est omniprésent à travers des blagues parfois salaces, parfois raffinées, au gré des personnages et de leur état éthylique alors que l’humeur joyeuse de Toulouse-Lautrec et de sa bande nous gagne au fil des pages. Ces pages, elles sont belles, très belles et on les doit à Yomguy Dumont qui parvient très bien à retranscrire le côté onirique du récit ainsi que le côté burlesque de Toulouse-Lautrec. L’impression qui se dégage des planches doit également beaucoup à la colorisation de Drac qui leur confère une atmosphère rétro/sépia visuellement très réussie.


Toulouse-Lautrec
- Série : Les Grands Peintres
- Scénario : Olivier Bleys
- Dessins : Yomguy Dumont
- Couleurs : Drac
- Éditeur : Glénat
- Format : 24 x 32 cm
- Pagination : 56 pages couleur
- Dépôt légal : 4 mars 2015
- Numéro ISBN : 978-2-7234-9709-1
- Prix public : 14,50 €


A lire sur la Yozone :
Les Grands Peintres - Goya
Les Grands Peintres - Jan Van Eyck


Illustrations © Yomguy Dumont et Glénat (2015)



Gianni Zablot
14 octobre 2015







JPEG - 23.6 ko



JPEG - 24.3 ko



JPEG - 26.6 ko



JPEG - 115.3 ko



JPEG - 104.2 ko



JPEG - 88.8 ko