YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire


BD
Brèves
Albums
Comic-books
Mangas
Intégrales
Dossiers
Agenda
Archives
Cinéma
Annonces
Brèves
Critiques
Dossiers
Extraits
Interviews
Making of
Imagin'Arts
Brêves
Chronic'Arts
Archives
Littérature
Brèves
D&D
Critiques
Jeunesse
Dossiers
Télévision
Brèves
Séries TV
Dossiers
DVD
Cinéma
Séries TV
Japanimation
Game Zone
Brèves
Jeu vidéo
Jeu de Rôles
Figurines
Kiosque
Divers
Yo-Sphère
Rédaction
Liens
Partenaires

Contact
RSS - XML
Suivre yozoneFR sur Twitter



RSS XML
Add to Netvibes Add Google Add to Yahoo
Visiteurs

54 visiteurs en ce moment


YozoneLittérature Critiques

Sept Foudres d’Allah (Les)
Nicolas Cluzeau
Griffe d’encre, novella (France), fantasy-SF ?, 107 pages, 2012, 9€

XVIe siècle à Istanbul. Un vieux capitaine et sa petite-fille enquêtent sur le meurtre d’un architecte qu’on a tenté de faire passer pour un suicide. Mais tant pour le vieux renard que son observatrice petite-fille, il n’y a aucun doute. Enquêtant sur la victime, il découvre un homme prêt à braver les interdits religieux au nom de la science. Il faut croire que ses recherches avaient abouti, puisqu’un géant bardé de métal, d’engrenages et de courants électriques fait violemment le ménage derrière lui. L’affaire prend un tour nouveau : le califat pourrait être en danger !


Nicolas Cluzeau est installé en Turquie depuis plusieurs années, et il a fait sienne l’histoire ottomane, qui teinte d’originalité la plupart de ses romans (comme « Les Cavaliers du Taurus » ou « Rouges ténèbres »).
Cette novella est une nouvelle incursion dans la société turque, et l’occasion d’en décrire l’islam très modéré. Au travers d’Aliyé, la jeune enquêtrice, l’auteur montre la grande liberté des femmes turques, qui peuvent être érudites, relativement indépendantes, et surtout pas voilées. De manière générale, nous serons de nombreux lecteurs à découvrir dans « Les Sept Foudres d’Allah » une société qui n’a rien à envier à la Renaissance qui fleurit simultanément un peu plus à l’Ouest. Ceux qui pointeront l’omniprésence de la religion dans la vie politique et sociale, je les renvoie au « Nom de la Rose » et à la mainmise des ordres chrétiens sur l’administration dans l’Occident post-médiéval.

Mais cette novella n’est pas (qu’)une leçon d’histoire : c’est une véritable aventure qui mélange les genres. On part d’une enquête policière pour enchaîner sur de la fantasy avant que les choses ne prennent un tour très SF lorsque l’origine de l’assassin sera révélée. La façon dont les héros prennent cette révélation est aussi représentative de la mentalité orientale, bien loin de l’étroitesse d’esprit chrétienne.

Un petit bouquin aussi bien dedans qu’il est beau dehors, avec une couverture accrocheuse signée Zariel. Un bouquin dont j’ai retardé la lecture, qu’à juste titre j’anticipais savoureuse. Une histoire que je vous invite à découvrir avant qu’il ne soit trop tard, car c’est désormais officiel, les éditions Griffe d’encre s’arrêtent, et soldent pour l’occasion une partie de leur catalogue.
Hâtez-vous donc, après il sera trop tard.


Titre : Les Sept Foudres d’Allah
Auteur : Nicolas Cluzeau
Couverture : Zariel
Éditeur : Griffe d’encre
Collection : Novella
Site Internet : page roman (site éditeur)
Pages : 107
Format (en cm) :
Dépôt légal : 2012
ISBN : 9782917718537
Prix : 9 €




Nicolas Soffray
19 novembre 2015







JPEG - 59.9 ko