YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Revenge Classroom (T3)
Yamazaki Karasu et Kaname Ryu
Doki-Doki

La mort de Daisuke a jeté un froid dans la classe. Les esprits fertiles imaginent toute sortes de raisons et surtout, certains doutent fortement de l’hypothèse de l’accident. La rumeur d’une malédiction qui frapperait la classe se fait de plus en plus prégnante et la panique impose de trouver rapidement un bouc-émissaire pour pouvoir se défouler. Malheureusement, dans une crise de panique Shota laisse échapper que Ayama serait la cause de tous leurs soucis. C’est vrai, elle est un aimant à poisse et surtout avec ses airs hautains, elle exaspère au plus haut point Mao qui l’agresse devant toute la classe. Pourquoi se cacher d’ailleurs, tout le monde la déteste, la brutaliser ne choquera personne... Sauf que Yuya en a marre de leurs conneries et pour montrer son désaccord, il gifle violemment la jeune fille. Il est exaspéré de voir ces hypocrites qui utilisent le nom de son ami Ryo pour en rajouter sur Ayama. Mais cette fois, il ne les laissera pas faire. Il faut que les choses changent dans cette classe.



Mais qu’est-il passé par la tête de Shota ? Le garçon ne se rend pas compte dans quel pétrin il s’est mis, car Ayama ne peut laisser passer ce genre d’incartade, et avec le soutien de Ai, Ayama va lui faire payer son erreur : tuer ou être tué, voila ce qu’il lui reste. Shota doit s’occuper de Mai ou Ayama lui fera un lifting à coup de pied de biche. Le choix est plutôt réduit pour le garçon. Mais Ayama va lui donner un petit coup de pousse, elle a déjà prévu quelle sera la méthode qu’il devra utiliser pour s’occuper de cette grosse dondon qui l’a ignorée, préférant tourner le dos quand les autres la torturait. Elle va payer, ils vont tous payer mais Shota sera son bras vengeur. Des vis retirées, une petite poussette, et voila les rangements de la bibliothèque qui s’écroulent sur Mai et Misato. Elle n’avait qu’à pas être là, tant pis pour elle. Mais après ce nouvel accident, la direction du lycée décide de fermer la classe et de séparer les élèves en les envoyant dans plusieurs autres lycées. Mais ce n’est pas cela qui va stopper la vengeance de Ayama. Surtout que même sa mère en rajoute pour la rabaisser. Oui, la jeune fille va changer... Elle va changer bien des choses.

JPEG - 74 ko

Le premier mort a donc clos le deuxième tome de “Revenge Classroom”. Ce tournant va provoquer bien des changements, tout d’abord dans le comportement de ses camarades de classe. Finalement, certains vont enfin se rebeller contre la tyrannie des persécutrices. Mais Ayama reste dans sa logique. Toutefois, elle est surprise par ces prises de position clairement en sa faveur. Et Yuya n’ira pas par quatre chemins, il sera le premier à briser l’omerta et même à deux doigts de nous révéler quel est donc ce complot, ce plan qui a fait de Ayama une bouc-émissaire, une victime. Certes, le tome 2 nous donnait de nombreux éléments mais il reste encore à découvrir l’origine de ce flot de violence contre la jeune fille. Le tome 3 restera encore évasif, mais bien des choses changent. Alors que la jeune fille pourrait décider, elle aussi, de changer, il y a toujours un détail qui vient l’enfoncer un peu plus et la pousser à aller au bout de sa vengeance. Ce sera par ici Shota, par la sa mère. Sa maltraitance psychologique par ses parents n’est évoquée que dans quelques cases, mais elles sont toutes d’une rare vengeance.

Toutefois, même si Ayama continue son rythme de vengeance, elle n’est pas à l’abri d’un retour de boomerang et elle sera à deux doigts d’y passer à cause de Mao. Cette dernière a littéralement pété les plombs et on sent bien que ce sera la Némésis de notre anti-héroïne. Le conflit entre les deux jeunes filles prend des proportions qui nous prépare à un duel acharné ne pouvant que très mal se finir. Le personnage de Mari va s’avérer très intéressant car loin du manichéisme de Mao. La jeune fille ne regrette pas ses actions passées mais elle a décidé de sauver de la folie ses amies. Le passé de Mari est plus complexe qu’il n’y parait et va poser un cas de conscience pour Ayama. Car si sa vengeance n’a pas de limite, elle devra faire souffrir celle qui vient de la sauver. Le conflit intérieur d’Ayama peut devenir rapidement très intéressant. Tout comme l’évolution de Shota. Le trouillard est en train de passer doucement vers le côté obscur, et il va dépasser toutes les attentes de Ayama, au point que le lecteur est en droit de se demander à la fin de ce tome si la jeune fille n’a pas créé un monstre.

“Revenge Classroom” tourne de plus en plus dans le gore et surtout dans le sanglant, et difficile de stopper maintenant la spirale mortelle que vient de prendre la série.


Revenge Classroom (T3)
- Scénario : Yamazaki Karasu
- Dessin : Kaname Ryu
- Traducteur  : Olivier Huet
- Éditeur français : Doki-Doki
- Format : 127 x 180 mm, noir et blanc - sens de lecture original
- Pagination  : 192 pages
- Date de parution : 1er juillet 2015
- Numéro ISBN : 978-2-81893-373-2
- Prix : 7,50 €


A lire sur la Yozone :
Revenge Classroom (T1)
Revenge Classroom (T2)


© Edition Doki-Doki - Tous droits réservés


Frédéric Leray
16 septembre 2015






JPEG - 27.2 ko



JPEG - 20 ko



JPEG - 25.8 ko



JPEG - 32.6 ko



WebAnalytics