YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Pourquoi Seiya Todoin, 16 ans, n’arrive pas à pécho ? (T1)
Shuya Uchino, Kanta Mogi
Tonkam

Seiya Todoin a vraiment tout pour lui : plutôt beau gosse, il est particulièrement intelligent, toujours le premier en toutes les matières, athlète de qualité et fils unique d’une riche famille. Il devrait être un véritable aimant à fille, avoir un aréopage de jeunes demoiselles à ses côtés, seulement Seiya est un zéro pointé quand il s’agit de parler à une fille. Il a même la réputation d’être distant, ne montrant aucun sentiment. Pourtant, il essaie de se trouver une petite amie, mais le moins que l’on puisse dire, c’et qu’il n’y connait rien en fille et n’arrive surtout pas à les comprendre. Quand on lui présente une nouvelle d’une autre classe pour l’aider dans leurs préparatifs pour la fête du lycée, Seiya pense qu’il va enfin avoir sa chance. Car Yuki est timide comme lui et étant nouvelle dans la région, cela doit permettre à Seiya de se mettre en valeur... Normalement. Toutefois malgré sa poisse, il parvient tout de même à l’inviter pour une sortie dans un parc d’attraction.



Seulement, quand il lui demande de sortir plus officiellement avec lui, Yuki refuse directement. Car elle est du genre à ne pas aimer les hommes entreprenant et préfère prendre les devants. Mais qu’a-t-il donc fait au bon dieu pour se prendre râteau sur râteau ? Décidément, l’amour fuit Seiya ou plutôt il craint l’amour. Pourtant il va se lancer un défi : avoir une petite amie avant la fin du lycée. Et plutôt que persister avec ses râteaux à l’école, Seiya décide de tenter la drague au travail. Bon, d’abord trouver un travail, dont il n’a pas besoin financièrement d’ailleurs. Contre tout attente il décroche un job de serveur et la chance ayant l’impression de s’être enfin tournée de son côté, il se retrouve en équipe avec une magnifique collègue. Bon, elle est plus vieille que lui mais elle parait s’intéresser à Seiya. Et si sa chance était avec des filles plus âgées ? Mais c’est sans compter l’incapacité de Seiya à comprendre tous les signaux d’alarme qui peuvent lui être envoyés et comme d’habitude, ce qu’il pense être sa chance de trouver l’amour finit en énorme déception.

JPEG - 37.8 ko

Première série de Shuya Uchino à nous arriver, “Pourquoi Seiya Todoin, 16 ans, n’arrive pas à pécho ?” nous dit à peu près tout dans son titre. Et la couverture nous explique pour beaucoup pourquoi ce pauvre Seiya est incapable de trouver une petite amie. Seiya est une caricature du loser amoureux : il a tout pour lui, il est riche mais il a une tête à faire peur. D’ailleurs, Kanta Mogi nous le représente souvent avec un regard de psychopathe quand Seiya cherche à sédire une demoiselle. La mécanique de la série est donc lancée et elle est un peu téléphonée. Nous allons avoir droit à une suite continue de rateaux pour le pauvre Seiya. Il va avoir droit à toutes les méprises et les excuses les plus foireuses au moment de se prendre l’un de sa collection de vents. Entre la fille déjà prise, celle qui veut prendre les devants et les filles qui, en fait, sont gentilles avec tout le monde, le mangaka nous aura fait tous les lieux communs possibles et imaginables dans le genre râteaux de base. Très vite, le lecteur comprend qui devrait être l’élu du cœur de Seiya, surtout que l’on sait bien qu’il suffit souvent de regarder autour de soi pour trouver la véritable âme sœur.

Kanta Mogi est aussi un petit nouveau. Son style graphique est classique dans le shonen et il va nous éviter les filles à fortes poitrines, pour nous dessiner des personnages un peu plus réalistes physiquement parlant. Il nous croque un Seiya repoussant non pas par une laideur physique mais des expressions du visage parfois effrayantes. De ce côté, le mangaka réalise une bonne prestation, ses personnages sont très expressifs, facile à reconnaître. Bon, d’un autre côté, hormis Seiya, les autres personnages et surtout les féminins ne durent pas longtemps et peu ont droit à plus d’un chapitre pour faire leur apparition. La seule qui sera récurrente est la petite domestique, qui est bien sûr aux petits soins pour son jeune maître... Oui je sais, c’est cliché... Mais c’est un peu le péché mignon de cette série. Les dessins lui permettent de sortir des shojo pour être classé en shonen, toutefois, même si le héros est un garçon et que la série est à priori destinée au jeune public masculin, il risque d’intéresser principalement les filles. Le problème avec ce genre de shonen est que le lecteur n’a pas envie de s’identifier à un loser qui ne leur ressemble pas du tout.

En ne surprenant pas son public, “Pourquoi Seiya Todoin, 16 ans, n’arrive pas à pécho ?” aura beaucoup de mal à garder un public masculin, qui lira le premier tome par curiosité mais risque de ne pas aller plus loin...


Pourquoi Seiya Todoin, 16 ans, n’arrive pas à pécho ? (T1)
- Scénario : Shuya Uchino
- Dessin : Kanta Mogi
- Traducteur  : Isabelle Eloy
- Éditeur français : Tonkam
- Collection : Shonen Manga
- Format : 112 x 170, noir et blanc - sens de lecture original
- Pagination  : 192 pages
- Date de parution : 26 août 2014
- Numéro ISBN  : 978-2-7560-7235-7
- Prix : 6,99 €


© Shuya UCHINO / Kanta MOGI / Kofansha Ltd.
© Edition Tonkam - Tous droits réservés


Frédéric Leray
14 septembre 2015






JPEG - 24.6 ko



JPEG - 32.1 ko



JPEG - 25.3 ko



JPEG - 26.6 ko



WebAnalytics