YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Adieu Kharkov
Mylène Demongeot, Claire Bouilhac et Catel Muller
Dupuis

Paris 1985.
« Tu écriras ma vie, jure-le moi ». Sur son lit d’hôpital, la mère de Mylène Demongeot est en fin de vie. Elle entame le récit de sa vie très riche en événements. De son enfance difficile à Kharkov en Russie, en passant par son adolescence en Chine, en France,... Klavdia, beauté de glace, va gravir les échelons de la vie sociale avec une volonté de fer, sans faire de sentiments.



““Adieu Kharkov”” est l’adaptation graphique plutôt réussie du roman “Les lilas de Kharkov”, écrit par Mylène Demongeot en 1990.
L’histoire est divisée en trois grands chapitres : enfance, amours et accomplissement.
Cela permet au lecteur de se poser un peu entre les différentes périodes, toutes particulièrement denses en événements et en émotions.

PNG - 228 ko

J’ai aimé les deux ambiances graphiques totalement différentes de Catel Muller qui a dessiné les scènes avec Mylène Demongeot et de Claire Bouilhac qui s’est chargée de la vie de Klavdia. L’opposition des deux styles permet de se retrouver facilement dans les différents flashbacks. Les couleurs sont bien travaillées : sombres pour la vie de Klavdia et très vives, peut-être trop même, pour la vie de Micha, alias Mylène Demongeot. Pour ma part, je trouve les dessins de Claire Bouilhac plus aboutis et plus réalistes. Il est à noter que Catel Muller a déjà représenté Mylène Demongeot dans “Les Animaux de ma Vie”.

PNG - 311.9 ko

Cet album a été publié pour les 80 ans de Mylène Demongeot, comédienne reconnue qui a tourné dans 70 films (“Fantomas”,...) en 60 ans. Pierre Richard, son ami, a écrit une belle préface assez émouvante.

Le destin de Klavdia est captivant et très bien raconté. Cette femme forte a construit sa vie avec détermination et ambition. Par contre, “Adieu Kharkov” ne s’étend pas sur la vie de Mylène Demongeot. Les auteurs semblent considérer que les lecteurs connaissent toute sa biographie, ce qui n’est pas mon cas. Le récit de sa vie est superficiel, il manque un fil conducteur. A la fin de la BD, un livret photo et une biographie des deux femmes permettent de combler les lacunes éventuelles, encore faut-il avoir envie de lire ces passages plutôt denses.

Après “Kiki de Montparnasse”, “Olympe de Gouges”,“Rose Valland” et maintenant Klavdia Troubnikova et Mylène Demongeot, Catel Muller et Claire Bouilhac proposent avec “Adieu Kharkov” un nouveau portrait de femmes.

Ce livre est plaisant à lire, mais “Adieu Kharkov” aurait dû se concentrer uniquement sur le récit du destin de Klavdia qui s’est battue toute sa vie pour la liberté féminine.

La promesse d’écrire la vie de sa mère a bien été tenue. En lisant ce parcours de vie exceptionnel, il en ressort une belle leçon d’humilité.


Adieu Kharkov
- Scénario : Mylène Demongeot et Claire Bouilhac
- Dessins et couleurs : Claire Bouilhac et Catel Muller
- Éditeur : Dupuis
- Collection : Aire Libre
- Format : 17,7 x 3,1 x 24,3 cm
- Pagination : 232 pages couleur
- Dépôt légal : 28 août 2015
- Numéro ISBN : 9782800153759
- Prix public : 22,00 €


Illustrations © Claire Bouilhac, Catel Muller et Dupuis (2015)


Anne Schnebelen
20 octobre 2015






PNG - 164.6 ko



PNG - 129.6 ko



PNG - 152.3 ko



PNG - 114.4 ko



PNG - 129.2 ko



WebAnalytics