YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire


BD
Brèves
Albums
Comic-books
Mangas
Intégrales
Dossiers
Agenda
Archives
Cinéma
Annonces
Brèves
Critiques
Dossiers
Extraits
Interviews
Making of
Imagin'Arts
Brêves
Chronic'Arts
Archives
Littérature
Brèves
D&D
Critiques
Jeunesse
Dossiers
Télévision
Brèves
Séries TV
Dossiers
DVD
Cinéma
Séries TV
Japanimation
Game Zone
Brèves
Jeu vidéo
Jeu de Rôles
Figurines
Kiosque
Divers
Yo-Sphère
Rédaction
Liens
Partenaires

Contact
RSS - XML
Suivre yozoneFR sur Twitter



RSS XML
Add to Netvibes Add Google Add to Yahoo
Visiteurs

35 visiteurs en ce moment


YozoneBandes Dessinées Mangas

Ad Astra (T5)
Mihachi Kagano
Ki-oon Seinen

Finalement, la campagne de discrédit envers Fabius a porté ses fruits. Les Romains ont élu comme nouveau consul Varron le va-t’en-guerre, au côté de Aemilius. Si ce dernier est un fervent partisan d’une stratégie prudente concernant Hannibal, Varron ne pense qu’à marcher sur les troupes du Carthaginois. Il faut dire que l’armée romaine possède l’avantage du nombre sur son ennemi. Fort de 80 000 hommes, Varron est convaincu que les 50 000 guerriers d’Hannibal ne pourront tenir longtemps face à la pression du nombre. Et même si Aemilius ne souhaite pas risquer une nouvelle défaite contre les armées de Carthage et ses mercenaires, le consul sait qu’il doit partager le pouvoir avec Varron et qu’il ne fait que retarder l’inévitable. L’armée romaine prend donc le chemin de Cannes, un village sur les bords de la rivière Ofanto, en Italie Méridionale. La cité est un grenier qui pourrait servir à Hannibal pour calmer ses mercenaires.


L’armée romaine est impressionnante, installant son campement à peine arrivée. De quoi inquiéter même les généraux d’Hannibal qui ne voient pas comment ils pourraient vaincre des ennemis deux fois plus nombreux et parfaitement organisés. Mais Hannibal a toujours un coup d’avance sur ses adversaires. Et d’avoir face à lui deux consuls aux stratégies totalement différentes pourrait s’avérer être un atout des plus importants. L’armée romaine est partagée entre les partisans de la stratégie de Fabius qui laissait venir l’ennemi et pratiquait une guerre de sapes et ceux défendant la stratégie de Varron qui souhaite profiter de leur supériorité numérique pour fondre sur les troupes d’Hannibal. Et les petits échauffourées provoquées par les hommes du Carthaginois font plutôt pencher la balance du côté de Varron. Les convois de ravitaillement sont harcelés et les romains savent très bien que c’est le nerf de cette guerre. Mais Scipion est convaincu qu’Hannibal va encore vouloir profiter du terrain et les encercler. Mais fort de la connaissance des informations en la possession d’Aemilius, Varron choisit d’utiliser les points faibles des tactiques d’Hannibal pour les retourner contre lui.

JPEG - 63.8 ko

“Ad Astra” s’attaque cette fois à la bataille qui allait faire entrer le nom d’Hannibal définitivement dans l’Histoire avec un grand H. Cette bataille se déroula en 216 avant Jésus Christ dans la plaine de Cannes. Mihachi Kagano sait très bien qu’il touche au cœur du mythe d’Hannibal et le mangaka va prendre son temps pour développer cette terrible bataille qui verra le massacre de l’armée romaine. Pour que le lecteur ait une parfaite vision des enjeux et des tactiques des deux camps, le mangaka ne sera pas avare de graphiques montrant les positions des troupes pour que l’on comprenne l’intérêt de tel ou tel mouvement et à l’inverse les conséquences d’un autre. Mihachi Kagano détaille avec force d’éléments les raisonnements des consuls et d’Hannibal, nous permettant d’avoir une idée de ce que chaque camp imaginait sur le déroulement de la bataille. Le lecteur se sent réellement comme à la tête de l’une ou de l’autre des armées, s’il souhaite faire un choix, et peut se faire sa propre idée de l’ingéniosité du Carthaginois. Scipion, encore une fois, a un rôle ingrat. Pourtant, il va montrer à tous qu’il est capable d’entrer un instant dans la tête d’Hannibal, seulement Scipion est encore jeune et ne peut baser son raisonnement que sur les tactiques déjà utilisées par Hannibal pour prévoir son prochain coup.

Et contrairement à ce que l’on pourrait penser, la déroute des romains n’a pas été immédiate. Bien au contraire, les deux armées semblaient même être globalement à force égale, la supériorité de l’une sur un terrain était remise en cause par la percée de l’autre sur un autre champ de bataille. Si la cavalerie d’Hannibal ne laisse aucune chance à ses adversaires, les gaulois plient sous les assauts des fantassins romains. Seulement, qui pouvait imaginer qu’Hannibal sacrifierait délibérément ses alliés pour qu’ils lui offrent une ouverture et permettre à ses soldats de prendre encore une fois l’armée romaine dans ses tenailles. Il faut dire que les troupes gauloises n’étaient pas des alliés surs pour Hannibal et surtout elles étaient détestées des locaux, ce qui était un désavantage certain quand vous souhaitez bien au contraire récupérer la confiance des peuplades locales, loin d’être des plus fidèles à Rome. La carte des alliances italiennes pourrait s’avérer bien compliquée pour un novice et pourtant, Mihachi Kagano donne au contraire l’impression à ses lecteurs qu’ils deviennent peu à peu des experts en Rome antique. La deuxième guerre punique n’a plus aucun secret pour nous ! En tout cas, c’est tout le talent du mangaka de nous le faire croire. Mais avec les nombreux détails de sa série, le lecteur assidu sera certainement bien plus pointu qu’il ne le pense sur la vie du grand Hannibal Barca.

La bataille de Cannes prendra fin dans le tome 6. Rome se remettra-t-elle d’une telle défaite ?


Ad Astra, Scipion l’Africain & Hannibal Barca (T5)
- Auteur : Mihachi Kagano
- Traducteur : Sébastien Ludmann
- Éditeur français : Ki-oon
- Collection : Seinen
- Format : 130 x 180, noir et blanc - sens de lecture original
- Pagination : 178 pages
- Date de parution : 26 mars 2015
- Numéro ISBN  : 978-2-35592-797-3
- Prix : 7,90 €


A lire sur la Yozone :
Ad Astra, Scipion l’Africain & Hannibal Barca (T1)
Ad Astra, Scipion l’Africain & Hannibal Barca (T2)
Ad Astra, Scipion l’Africain & Hannibal Barca (T3)
Ad Astra, Scipion l’Africain & Hannibal Barca (T4)


AD ASTRA PUBLIUS CORNELIUS SCIPIO AFRICANUS MAJOR & HANNIBAL BARCA © 2011 by Mihachi Kagano / SHUEISHA Inc.
© Edition Ki-oon - Tous droits réservés



Frédéric Leray
23 août 2015







JPEG - 25 ko



JPEG - 19.7 ko



JPEG - 29.1 ko



JPEG - 33.9 ko