YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire


BD
Brèves
Albums
Comic-books
Mangas
Intégrales
Dossiers
Agenda
Archives
Cinéma
Annonces
Brèves
Critiques
Dossiers
Extraits
Interviews
Making of
Imagin'Arts
Brêves
Chronic'Arts
Archives
Littérature
Brèves
D&D
Critiques
Jeunesse
Dossiers
Télévision
Brèves
Séries TV
Dossiers
DVD
Cinéma
Séries TV
Japanimation
Game Zone
Brèves
Jeu vidéo
Jeu de Rôles
Figurines
Kiosque
Divers
Yo-Sphère
Rédaction
Liens
Partenaires

Contact
RSS - XML
Suivre yozoneFR sur Twitter



RSS XML
Add to Netvibes Add Google Add to Yahoo
Visiteurs

27 visiteurs en ce moment


YozoneLittérature Brèves

Port d’Âmes, retour dans l’univers d’Evanégyre
Lionel Davoust
Critic, jeudi 20 août 2015

Lionel Davoust, auteur de « La Volonté du Dragon » (Critic, 2010), puis de l’excellent recueil de nouvelles « La Route de la Conquête » (Critic, 2014), revient dans l’univers d’Evanégyre avec « Port d’Âmes », un roman un peu plus dense, qui sort ce jeudi 20 août, toujours chez l’éditeur rennais.


Lionel Davoust m’avait séduit dans « La Volonté du Dragon », second roman paru chez le jeune éditeur Critic, en 2010. L’auteur ouvrait un peu plus l’univers d’Evanégyre, à peine défriché avec la magnifique nouvelle “Bataille pour un souvenir” (Anthologie Identités, Glyphe, 2009).
Nicolas Soffray, dans sa critique pour la Yozone, disait :
« La Volonté du Dragon » est comme un cristal-vapeur : magnifique, explosif, regorgeant de puissance, et finement ciselé là où on le croirait brut.

Aujourd’hui, il vous livre la critique de « La Route de la Conquête », où l’exigence et le talent d’écriture de Lionel Davoust sont à la hauteur de cette magnifique nouvelle qu’est “Bataille pour un souvenir”, reprise dans ce volume.

Pour « Port d’Âmes », Lionel Davoust revient dans le monde d’Evanégyre avec les aventures de Rhuys ap Kaledàn :

« Un proverbe prétend qu’à Aniagrad, tout se monnaye, même l’usage des miroirs. »

Rhuys ap Kaledán est un héritier déchu.
Tout juste libéré de l’esclavage des galères, il rejoint la cité franche d’Aniagrad, où tout se vend et tout s’achète, pour reconquérir l’honneur de sa famille. L’occasion lui en est rapidement donnée : Edelcar Menziel, un ancien ami de son père, lui propose de travailler sur la conversion dranique, un procédé perdu depuis des siècles qui permettait de réaliser des machines magiques… Le jeune homme s’investit de tout son cœur dans le projet, résolu à tracer son chemin dans la haute société de la ville.

Mais bientôt, coincé entre des intrigues politiques et son amour pour Vibeka, une mystérieuse jeune femme qui vend des fragments de son âme pour survivre, Rhuys découvre que les profondeurs du passé recèlent des secrets bien sombres et tortueux. Entre ambition, loyauté, vérité et amour, il devra se montrer plus rusé que ses ennemis s’il veut espérer atteindre son but et ne pas perdre son âme…

On ne vous en dira pas plus aujourd’hui.
Allez à la rencontre de cet ouvrage, humez-le, laissez-vous happer par les effluves de la cité d’Aniagrad qui se dégagent de la couverture réalisée par François Baranger, et commencez à entrer dans le jeu d’un auteur subtil, Lionel Davoust.


A lire sur la Yozone :
- La Volonté du Dragon
- La Route de la Conquête (nouvelles)
- L’Importance de ton Regard


Port d’Âmes - Lionel Davoust - Éditions Critic
- 532 pages - 23 €



Fabrice Leduc
20 août 2015







JPEG - 46.6 ko



JPEG - 21.5 ko



JPEG - 26.9 ko