YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire


BD
Brèves
Albums
Comic-books
Mangas
Intégrales
Dossiers
Agenda
Archives
Cinéma
Annonces
Brèves
Critiques
Dossiers
Extraits
Interviews
Making of
Imagin'Arts
Brêves
Chronic'Arts
Archives
Littérature
Brèves
D&D
Critiques
Jeunesse
Dossiers
Télévision
Brèves
Séries TV
Dossiers
DVD
Cinéma
Séries TV
Japanimation
Game Zone
Brèves
Jeu vidéo
Jeu de Rôles
Figurines
Kiosque
Divers
Yo-Sphère
Rédaction
Liens
Partenaires

Contact
RSS - XML
Suivre yozoneFR sur Twitter



RSS XML
Add to Netvibes Add Google Add to Yahoo
Visiteurs

82 visiteurs en ce moment


YozoneLittérature Critiques

Sombre est mon cœur
Antti Tuomainen
Fleuve Noir, Thriller Policier, roman traduit du finnois, policier/noir, 296 pages, octobre 2015, 18,90€

Aleksi a perdu sa mère voilà 20 ans, il était alors âgé de 13 ans, mais il n’a jamais oublié cette disparition. Même si le corps n’a jamais été retrouvé, pour lui il s’agit d’un assassinat. D’ailleurs, il pense connaître le coupable : Henrik Saarinen, un riche financier pour qui sa mère travaillait.
Aleksi parvient à se faire embaucher comme gardien dans le manoir de Kalmela, une propriété de Saarinen, à une heure de route d’Helsinki. Il espère bien confondre le coupable et enfin révéler toute la vérité sur cette sinistre affaire.


L’atmosphère de « Sombre est mon cœur » est une réussite. Le lecteur est rapidement pris à la gorge, saisi par le froid ambiant aussi bien que par celui des personnages. Le tempérament finlandais n’est pas à l’effusion de sentiments, souvent les visages sont de marbre, ne laissent rien transparaître, ce qui permet d’autant mieux de cacher ses pensées. Les apparences sont trompeuses, il est difficile de cataloguer les personnages et de distinguer leur véritable personnalité.
C’est ainsi qu’Aleksi, pourtant investi d’une mission, dévie rapidement d’une voie toute tracée. Il tombe sous le charme vénéneux d’Amanda, la fille d’Henrik. Il sait qu’il ne devrait pas, pourtant il succombe. L’autre employée du domaine, Enni la cuisinière taciturne, l’avertit du danger, mais il a beau se morigéner, rien n’y fait.
Le manoir se situe dans la forêt au bord de la mer Baltique. Un endroit assez sinistre balayé par les vents, ce qui convient parfaitement à la tonalité d’une histoire noire.

Antti Tuomainen nous livre un roman diabolique à la construction imparable. La trame principale démarrant peu après la prise de fonction d’Aleksi est entrecoupée de nombreux courts épisodes du passé. Ceux-ci n’ont rien de chronologique, sans que ce soit gênant. Ce procédé permet ainsi de découvrir l’entourage d’Aleksi : sa mère, le policier suivant l’affaire depuis le début, la femme qu’il quitte pour se consacrer à la recherche du coupable. Ces apartés constituent autant d’intermèdes dans un récit à l’ambiance pesante qui recèle de nombreux chausse-trappes.
Les idées d’Aleksi sur Saarinen sont bien arrêtées, mais en le côtoyant, il ne peut s’empêcher d’être attiré, de l’apprécier d’une certaine façon. L’attitude du financier à son égard ne cesse de l’interpeller, car Saarinen lui porte de l’estime, discute avec lui de façon étrange, lui avouant qu’il le sent destiné à de grandes choses. Ce qu’il suggère alimente par certains côtés les soupçons, mais par d’autres, cela créé une relation de confiance.
Antti Tuomainen excelle dans les rapports humains, il se plaît à toujours conserver une certaine ambiguïté sur les personnages. Le lecteur ne peut qu’être pris dans les mailles du filet que l’auteur tisse lentement et avec adresse.

« Sombre est mon cœur » s’avère hautement addictif. Une fois qu’il est commencé, ses 300 pages ne font pas long feu. Le lecteur est animé d’une curiosité malsaine, il se transforme en voyeur au centre d’histoires de famille peu reluisantes comme la fin nous le prouvera. L’intrigue est parfaitement maîtrisée, l’intérêt brillamment alimenté par l’auteur ne faiblit jamais, la plupart des protagonistes se révèlent, la morale est mise à mal...

Ce second roman d’Antti Tuomainen à paraître en France chez Fleuve Noir s’avère d’une efficacité redoutable à tous les points de vues. Le talent d’Antti Tuomainen est indéniable et il ne faut pas hésiter à plonger en sa compagnie dans une Finlande froide et dangereuse. Magistral !


Titre : Sombre est mon cœur (Synkkä niin kuin sydämeni, 2013)
Auteur : Antti Tuomainen
Couverture : © Axel Mahé
Traduction du finnois : Alexandre André
Éditeur : Fleuve Noir
Collection : Thriller Policier
Site Internet : page roman (site éditeur)
Pages : 296
Format (en cm) : 14 x 22,5
Dépôt légal : octobre 2015
ISBN : 978-2-265-09866-4
Prix : 18,90 €
Chronique réalisée d’après les épreuves non corrigées de l’ouvrage.



Pour écrire à l’auteur de cet article :
[email protected]



François Schnebelen
8 octobre 2015







JPEG - 30.2 ko