YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Accel World (T2)
Reki Kawahara, Hiroyuki Aigamo et Hima
Ototo

Devant les accusations de la princesse, Haru décide de prouver par lui-même que Chiyu n’est pas le mystérieux Cyan Pile qui tente de forcer le Black Lotus à combattre. Mais pour Haru, c’est aussi l’occasion de s’excuser pour les mots désobligeants qu’il a eu envers elle à cause de l’affaire des sandwichs. Bien sûr, la jeune fille accepte de le recevoir car elle veut, elle aussi, régler leur différent une bonne fois pour toute. Et quand il lui demande de se connecter avec elle, elle ne lui offre qu’un tout petit câble. Décidément, Haru ne s’attendait pas à une telle proximité, mais finalement, cela va les aider à ouvrir leur cœur et se dire leurs quatre vérités. Et alors que les deux amis se réconcilient, Haru découvre un programme espion dans le Neuro-linker de Chiyu. Voila la preuve qui l’innocente, mais cela ne répond pas à la vraie question : qui est réellement Cyan Pile ? Mais quand Haru s’apprête à tout raconter à Kuroyuki, celle-ci prend la mouche en découvrant que le jeune homme s’est connecté à une bien courte distance de Chiyu. Haru est perdu et quand les filles du club de journalisme prétendent que la princesse pourrait être amoureuse de lui, le jeune garçon décide de mettre cartes sur table avec Kuroyuki.



Kuroyuki ne s’attendait pas au discours que lui réservait Haru. Il faut dire que le garçon n’est pas bien dans sa peau et il est convaincu que la princesse joue avec ses sentiments. Pourtant, il ne lui en veut pas et de toute façon, il l’aurait suivie de toute façon, mais il voudrait que la jeune fille soit honnête avec lui et arrête de jouer l’amoureuse transie. Seulement, Haru est un imbécile, surtout quand il ’agit d’interpréter le comportement féminin, car Kuroyuki n’a jamais feint ses sentiments et il récolte une claque monumentale pour son speech irrévérencieux. Malheureusement pur lui, Haru n’aura pas le temps de se faire pardonner car une voiture déboule soudainement sur eux. Kuroyuki réagit immédiatement et déclenche un Burst Link. Si le moment présent est gelé, la vitesse de la voiture ne leur laisse que peu de temps pour réagir. Haru remarque que le conducteur n’est autre que son ancien tortionnaire, Araya. Rien ne semble capable d’empêcher la voiture de les percuter et pourtant, Kuroyuki possède un ultime pouvoir, mais qui consommera 99% de ses points. Et plutôt que sauver sa vie, la jeune femme décide de sauver celui qu’elle aime...

JPEG - 63.1 ko

Après un premier tome nous présentant l’univers connecté de “Accel World” et surtout ce monde réservé à un nombre réduit d’élus, l’Accelerated World, le deuxième volume va plus s’intéresser, dans un premier temps, à la psychologie des personnages et leur relation. Haru ne se sent pas bien dans sa peau et ne peut accepter qu’un fille aussi belle et intelligente que Kuroyuki puisse éprouver des sentiments pour lui. Haru est conscient de ses défauts. Avoir choisi comme héros un « petit gros » n’est pas aussi simple que cela parait et Reki Kawahara ne tombe pas dans le travers d’une série comme L’Académie des Ninjas. Le mangaka a choisi de rester réaliste dans le comportement de ses personnages. Haru n’est pas devenu sûr de lui uniquement par des victoires dans un monde virtuel. Toutefois, Haru se sous-estime fortement et surtout ne peut comprendre que les autres l’acceptent tel qu’il est alors que lui ne le peut pas. Difficile de ne pas avoir de la sympathie pour se personnage dépassé par un succès qu’il ne s’explique pas. Et pourtant, la jeune Kuroyuki est certainement celle qui est la plus honnête avec Haru, car ce dernier n’imagine pas qu’un de ses proches va le trahir...

La seconde partie du tome est introduite par un événement dramatique : l’accident de Kuroyuki. Il fallait un tel choc pour que Haru se libère enfin et laisse ses sentiments l’envahir. Haru se sent coupable de l’état dans lequel se retrouve sa princesse et il va trouver sa rédemption en la protégeant et surtout en affrontant Cyan Pile. Cette fois, Hiroyuki Aigamo ne lésine pas sur les moyens et nous offre un combat digne de la série. Il parvient à mener de front les assauts et les échanges entre les deux protagonistes. Il faut dire que l’identité de Cyan Pile sera un vrai choc pour Haru qui va cette fois se retrouver face à un proche lui assénant une myriade de reproches. Mais Haru va sortir grandi de cet affrontement et surtout il va découvrir quel est le véritable coup spécial de son avatar, Silver Crow. Toutefois, il va réellement souffrir durant ce duel, où il commence par se faire couper un bras. Car Cyan Pile a l’apparence d’un colosse pourvu d’un marteau-pilon gigantesque à la place du bras droit, un pieu capable de détruire n’importe quelle matière. Evidemment, Haru passera par bien des phases, même un brin d’abnégation, acceptant son sort. Mais ce sera la vision de sa princesse qui l’éveillera à son véritable pouvoir.

Ce tome 2 de “Accel World” possède tout pour séduire ceux qui ont aimé Sworld Art Online ainsi que ceux qui ont apprécié l’animé.


Accel World (T2)
- Scénario : Reki Kawahara
- Dessin : Hiroyuki Aigamo
- Character design : Hima
- Traducteur  : Nicolas Pujol
- Éditeur français : Ototo
- Format : 128 x 179, noir et blanc - sens de lecture original
- Pagination  : 180 pages
- Date de parution : 2 juillet 2015
- Numéro IBSN : 9782351809235
- Prix : 6,99 €


A lire sur la Yozone :
Accel World (T1)

Sword Art Online à l’honneur en 2014
Sword Art Online, intégrale arc 1 : Aincrad
Sword Art Online - Aincrad (T1 et 2)
Sword Art Online, intégrale arc 2 : Fairy Dance - Alfheim Online
Sword Art Online - Fairy Dance (T1)
Sword Art Online - Fairy Dance (T2)
Sword Art Online - Fairy Dance (T3)


ACCEL WORLD © REKI KAWAHARA /HIROYUKI AIGAMO Edited by ASCII MEDIA WORKS First published in Japan in by KADOKAWA CORPORATION, To
© Edition Ototo - Tous droits réservés


Frédéric Leray
15 août 2015






JPEG - 49.5 ko



JPEG - 25.7 ko



JPEG - 29.8 ko



JPEG - 28.8 ko



WebAnalytics