YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Marc Davis, Anatomie d’une légende
Ouvrage dirigé par Lella F. Smith
Urban Comics - Collection Urban Books

Walt Disney a créé un Empire du divertissement, à partir de dessins animés devenus des cultes modernes, il a incarné la réussite du fameux rêve américain. Véritable visionnaire et homme d’affaires avisé, provoquant la chance, parfois dans une totale démesure, il a toujours su s’entourer des créatifs les plus imaginatifs. Marc Davis fût sans aucun doute un des grands atouts de la marque Disney. “Marc Davis, anatomie d’une légende”, le mot est lâché : Légende !



Renaissance Man

Dans son introduction de l’ouvrage, John Canewaker utilise le terme de « Renaissance Man » pour le définir.
Un terme qui ouvre sur le grand savoir et les multiples compétences en de nombreux domaines de Marc Davis. « Maître de l’animation, character designer, illustrateur pour les grands classiques de Walt Disney, imaginer (personne ayant travaillé à la construction des parcs de la société Disney), il était aussi un remarquable peintre, un collectionneur d’art et, pour conclure, un bon vivant, un mari merveilleux et un professeur estimé. »
Impressionnante définition, n’est-ce-pas ?
Et ce livre explore, étape par étape, tous les qualificatifs enthousiastes annoncés ici.

JPEG - 110.8 ko

Celui qui fût assistant animateur pour “Blanche-Neige et les Sept Nains” (1937), character designer et dessinateur de story-boards sur “Bambi” (1942), (avec un remarquable travail sur la touche d’humanité qu’il insuffla aux animaux du célèbre faon), gagne ses galons d’animateur à part entière sur ce second dessin animé. Il donne alors vie à une série de personnages restés dans la mémoire collective. “Cendrillon” (1950), “Alice au Pays des Merveilles” (1951), Clochette dans le “Peter Pan” (1958) ou la formidable Maléfique dans “La Belle au bois dormant” (1959).

JPEG - 78.3 ko

Accédant à son chef-d’œuvre, en 1961, avec la formidable Cruella d’Enfer des “101 Dalmatiens” (1961).
C’est là, en 1962, que Walt Disney le transfère à l’Imagineering Department. Marc Davis va imaginer et concevoir les attractions de Disneyland ainsi que la Foire internationale de New-York de 1964-1965.
Walt Disney a trouvé son « Renaissance Man » et il le dit bien fort. Oui, Marc Davis est plus q’un animateur, c’est un créateur d’univers de divertissement.

« Le tout avec la créativité c’est qu’il y a toujours quelques chose de nouveau... Pourquoi ne pas essayer. » (Marc Davis)

JPEG - 190.1 ko

La création de Pirates des Caraïbes, it’s a small world ! La maison hantée ou Great Moments with Mr Lincoln, toutes ces attractions adulées par les grand public portent la patte géniale de Marc Davis.
Suivant le souhait d’Alice Davis, la compagne et complice de l’artiste, de consacrer un livre couvrant l’étendue des talents de son mari, Lella F. Smith a rencontré les illustres chercheurs de l’Animation Research Library afin d’exposer un projet réfléchi à Disney Publishing.

Construisant le livre par en chapitres qui seront de véritables essais écrits par des personnalités connaissant bien Marc Davis, elle livre un ouvrage d’une richesse incroyable au niveau des images (dessin, croquis, peintures) dans les domaines de l’animation, des recherches de personnages, des attractions et des travaux personnels de l’artiste (très bel essai de Don Hann intitulé Beaux-Arts).

Ce livre est un fort bel hommage sur cet homme qui savait faire rêver les autres. Il évoque d’un regard tendre et chaleureux ce père fondateur de l’univers de Disney, et nous offre le sentiment d’une vie heureuse passée à créer, à dessiner, à peindre, à imaginer...
Marc Davis, une légende qu’on aurait aimé rencontrer ! C’est en partie fait, et de splendide manière, grâce à ce livre !


Marc Davis, Anatomie d’une légende
- Production : Disney Enterprises, Inc
- Projet managé par : Lella F. Smith
- Éditeur : Urban Comics
- Collection : Urban Books
- Parution : 27 février 2015
- Pagination : 208 pages couleurs
- Numéro ISBN : 9782365776332
- Prix public : 29 €



Fabrice Leduc
13 août 2015






JPEG - 58.9 ko



WebAnalytics