YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Arachnid (T2)
Shinya Murata, Shinsen Ifuji
Soleil Manga

Alice est de nouveau seule. L’Araignée s’est sacrifié pour l’éveiller à ses pouvoirs, et elle l’a tué pour l’en remercier. Mais maintenant, la jeune fille découvre que vivre sans salaire ni travail est mission impossible. Surtout qu’au Japon, une mineure ne peut prendre le moindre petit travail sans que ses parents aient donné leur accord. Alors quand votre seul parent par le sang a été tué par votre parent de pouvoir que vous avez vous-même exécuté, la solution de l’équation est rapide : Alice passe de refus en refus. Pourtant, un organisme va tenter de l’embaucher : le clan. Ceux qui ont tenté de la tuer veulent maintenant la prendre sous leurs ailes d’insectes. Mais quand elle décline leur offre, leur messager, la Mante religieuse, applique alors le plan B : écraser cette petite araignée qui se prend pour une mygale. Mais contraire à ce que croit la Mante, Alice n’est plus une gamine qui se prend pour adulte. Alice peut anticiper même une attaque de mante.



Alice n’a plus ni argent ni même de toit. Son seul dernier repère est l’école. Mais après avoir été menacée par celle qu’elles prenaient comme leur esclave, Yori, la cheffe de file des petites pestes, ne peut oublier la sensation d’une balle frôlant son oreille, mais surtout, elle ne comprend pas comment la petite fille si fragile est devenu si forte... pas assez pour résister à un passage en force au basket. En fait, Alice est sous-alimentée et les effets de sa mauvaise nutrition commencent à se faire sentir. Et voila Yori forcée de porter Alice jusqu’à l’infirmerie, ce qui lui laisse toutefois le temps de discuter avec la jeune fille. Mais Alice n’est gère bavarde et explique même à Yori que son ignorance est le seul moyen pour elle de la préserver des dangers qui la suivent à la trace. Seulement Alice ne pensait pas si bien dire car la gentille infirmière suppléante n’est pas aussi gentille qu’elle ne le laisse croire. Profitant de la faiblesse de la jeune fille, elle lui a injecté un poison qui l’immobilise totalement. Il faut dire qu’elle n’a pas le surnom du Scorpion pour rien. Et cette fois, la petite araignée ne s’en sortira pas vivante. Toutefois, le poison qu’elle lui a injecté n’est pas mortel, il lui donne simplement le temps de la torturer...

JPEG - 53.9 ko

Ce deuxième tome d’“Arachnid” commence par ramener Alice à la réalité. Il faut dire que les premières planches pouvaient quelque peu nous inquiéter sur la santé mentale de la jeune fille. Toutefois, elle va tenter de reprendre le dessus, mais une adolescente sans attache n’existe pas et surtout n’a accès à rien. Heureusement, Shinya Murata ne nous la joue pas “Sans famille”, bien au contraire, le mangaka va même nous trouver une alliée surprenante pour sa petite héroïne : sa pire ennemie. Oui, quand la bouc-émissaire s’allie à son bourreau, le résultat est surprenant. Et pourtant, le déroulement de ce changement d’attitude parait parfaitement logique. Mais Shinya Murata ne s’arrêtera pas à ce simple trait d’humour, il va entourer son héroïne de coéquipières totalement improbables. Il faut bien avouer que ce tome est particulièrement riche en rebondissements et en retournements de situation et de veste en tout genre. Yori ne sera pas la seule à changer radicalement de comportement au cours de ce volume, mais je vous laisse découvrir quelle ennemie mortelle d’Alice va se transformer en alliée surréaliste. Ce côté assez imprévisible du scénario lui donne un côté atypique plutôt intéressant.

Mais évidemment, le coeur de l’action et de l’attente du lecteur est formé des tueurs à gages du clan dont les capacités sont toutes liées à un insecte ou une autre espèce d’arachnide. Le premier à faire son apparition est la Mante religieuse. Et il faut avouer que Shinsen Ifuji a réalisé un design réellement impressionnant pour représenter le tueur sous sa forme d’insecte. Comme pour le premier tome, les caractéristiques du tueurs sont liées au mode de chasse de l’insecte en question. Pour la mante religieuse, on pourrait croire que nous n’allons pas apprendre grand chose et pourtant, les mangakas vont trouver des détails loin d’être connus de tous. Je ne serai pas aussi enthousiaste avec le Scorpion. En fait, l’infirmière psychopathe est plus présentée comme une folle alliée utlisant des poisons comme armes, ce qui est moins intéressant que pour la Mante ou encore le Cafard. C’est certainement l’insecte le plus inattendu pour incarner un tueur né. Mais cette fois, le lecteur va apprendre des détails très intéressants pour comprendre la capacité impressionnante de cette bestiole pour s’enfuir. Les deux mangakas vont même nous apprendre une technique infaillible pour exterminer les cafards. Bon une méthode impossible pour les arachnophobes comme votre serviteur.

Décidément, “Arachnid” se révèle plein de très bonnes surprises allant crescendo.


Arachnid (T2)
- Scénario : Shinya Murata
- Dessins : Shinsen Ifuji
- Traducteur  : Florent Gorges
- Éditeur : Soleil Manga
- Collection : Seinen
- Format : 120x182 mm
- Pagination : 210 pages
- Dépôt légal : 24 juin 2015
- Numéro ISBN : 978-2-302-04604-7
- Prix public : 7,99 €


A lire sur la Yozone
Arachnid (T1)


© Edition Soleil- Tous droits réservés


Frédéric Leray
6 août 2015






JPEG - 47.6 ko



JPEG - 24.8 ko



JPEG - 20.6 ko



JPEG - 26.4 ko



WebAnalytics