YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire




Présences d’Esprits n°83
Le zine des mondes de l’imaginaire
Fanzine, n°83, articles - critiques - entretiens - nouvelle, printemps 2015, 62 pages, 5€

À l’occasion de ce numéro 83 de « Présences d’Esprits », le club lance son nouveau logo à observer de près pour comprendre de quoi il s’agit. On ne peut pas dire qu’il parle vraiment au public, même si on y devine symbolisé la science-fiction, le fantastique et la fantasy. Quant à la fiole...
Comme pour « AOC », la police change, devenant un peu plus grande, ce qui se traduit par un plus grand nombre de pages.
De plus, le club Présences d’Esprits réfléchit à une refonte de ses deux fanzines pour, pourquoi pas, n’en faire plus qu’un seul. Les pistes d’évolution ne manquent pas. À suivre...



Comme l’indique la belle couverture de Mathieu Coudray, le gros morceau est consacré aux dragons. Le dossier consiste en une présentation générale et un article sur trois cycles leur faisant la part belle. Bizarrement, il n’est jamais fait mention du « Trône de Fer ». La présentation m’a clairement laissé sur ma faim. À partir du moment où la rédactrice s’attarde autant sur les jeux vidéos, il aurait été souhaitable qu’elle poursuive dans sa logique. Toutefois, à vouloir ratisser trop large sur le sujet, l’ensemble perd de son intérêt, alors que si elle ne s’était focalisée que sur la littérature et les illustrateurs, elle aurait pu rentrer davantage dans les détails et le propos n’en aurait été que renforcé.
C’est ce que fait Marthe Machorowski dans son article “Des dragons et des partenaires humains”. Elle décrypte le « Cycle de Pern » d’Anne McCaffrey, « Les dragons de Sa Majesté » de Naomi Novik et « Mystara » de Thorarinn Gunnarson, sans oublier quelques brefs apartés sur d’autres œuvres. C’est la partie la plus intéressante de ce dossier qui laisse tout de même le sentiment d’avoir uniquement effleuré le sujet.

La nouvelle livraison sur les revues anciennes m’a aussi laissé dubitatif. En deux pages, il est traité du magazine « Satellite Images », du bulletin périodique « Cellules grises » et pourrait-on croire de « Galaxie ». Cette dernière revue d’importance n’a droit qu’à quelques lignes ! Il doit y avoir un souci...
Autre maladresse, si l’on peut appeler cela ainsi, c’est d’avoir une sélection Beaux Livres aussi bien dans la partie Littérature que Cinéma. C’est redondant et on pense à une erreur, avant de saisir que l’on distingue les beaux livres suivant leur sujet.
La nouvelle “Enfer à classer” de Laurent Dolls se veut amusante, mais arrivé à la fin de ce dialogue entre extra-terrestres au sujet de la Terre, on se demande la finalité de l’ensemble. Le résultat s’avère peu enthousiasmant. D’ailleurs je m’étonne toujours du décalage entre les nouvelles figurant dans « AOC » et de temps à autres dans « PDE », car elles ne sont pas du même niveau.

Au rayon des réussites de ce « Présences d’Esprits n°83 » figure le focus sur L. L. Kloetzer. Remarquons que madame, Laure de son prénom, ne semble pas avoir voix au chapitre, Laurent Kloetzer ramenant un peu tout à sa personne. L’entretien s’avère des plus instructifs, montrant l’importance de la signature des ouvrages suivant qu’ils soient écrits par le couple (L. L. Kloetzer) ou par le seul Laurent (Laurent Kloetzer). Léo Henri donne aussi sa vision du couple d’écrivains au fil des rencontres, avant trois chroniques dont celles de « Cleer » et « Anamnèse de Lady Star », tous deux écrits à quatre mains.

Autre article intéressant, celui sur Rune Éditions, suivi de l’interview de son créateur, Stéphane Le Troëdec. Ce dernier veut rendre accessible des comics de l’âge d’or de la bande dessinée américaine. Deux recueils thématiques à son actif : « Frayeurs » et « Western ». Il n’y a pas à dire, cela donne envie. Toutefois, il s’agit d’impression à la demande et il est un peu dommage que l’éditeur a choisi de se décharger de la vente au profit de la plate-forme Lulu.com, dont les frais de port ont de quoi décourager d’éventuels acheteurs. Belle initiative tout de même.

La retranscription de la table ronde “Jean Ray / Harry Dickson : 50 ans déjà”, organisée aux rencontres de l’imaginaire de Sèvres en décembre 2014 s’avère aussi passionnante. Plusieurs intervenants reviennent sur ce personnage, quelques uns continuant à le faire vivre aujourd’hui. L’iconographie participe aussi à l’intérêt de cet échange et donne du relief aux propos de Nicollet qui s’est mis en scène sur les couvertures de l’intégrale en Néo. On peut aussi voir des nouvelles aventures du héros dans une présentation rappelant les débuts du détective américain, concurrent de Sherlock Holmes. Très belle idée d’article.

Même si la figure du dragon est à l’honneur sur la couverture, ce n’est pas forcément lui qui restera dans les mémoires, mais plutôt les les parties consacrées à L. L. Kloetzer, aux éditions Rune et à Harry Dickson. De plus, la maquette du fanzine « Présences d’Esprits » a changé et ce n’est peut-être pas la dernière fois...


Titre : Présences d’Esprits
Numéro : 83
Rédacteur en chef : Christian Hochet
Couverture : Mathieu Coudray
Type : fanzine
Genres : SF, articles, critiques, entretiens, etc.
Site Internet : le club Présences d’Esprits
Période : printemps 2015
Périodicité : trimestrielle
ISSN : 1291-2689
Dimensions (en cm) : 29,7 x 21
Pages : 62
Prix : 5 €



Pour écrire à l’auteur de cet article :
[email protected]


François Schnebelen
30 juillet 2015






JPEG - 28.7 ko



WebAnalytics