YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire


BD
Brèves
Albums
Comic-books
Mangas
Intégrales
Dossiers
Agenda
Archives
Cinéma
Annonces
Brèves
Critiques
Dossiers
Extraits
Interviews
Making of
Imagin'Arts
Brêves
Chronic'Arts
Archives
Littérature
Brèves
D&D
Critiques
Jeunesse
Dossiers
Télévision
Brèves
Séries TV
Dossiers
DVD
Cinéma
Séries TV
Japanimation
Game Zone
Brèves
Jeu vidéo
Jeu de Rôles
Figurines
Kiosque
Divers
Yo-Sphère
Rédaction
Liens
Partenaires

Contact
RSS - XML
Suivre yozoneFR sur Twitter



RSS XML
Add to Netvibes Add Google Add to Yahoo
Visiteurs

43 visiteurs en ce moment


YozoneBandes Dessinées Mangas

Ultraman (T2)
Eiichi Shimizu, Tomohiro Shimoguchi
Kurokawa

Shinjiro a fini par revêtir l’armure d’Ultraman pour sauver son père. Malheureusement ce dernier n’a pas repris connaissance depuis le combat contre Bemular. En s’impliquant dans cette nouvelle guerre contre des extraterrestres, Shinjiro découvre que le monde qu’il connait n’est qu’une façade. De nombreux extra-terrestres vivent sur terre depuis l’apparition du premier Ultraman. Et d’anciens ennemis se sont mis du côté de la paix comme Edo, un alien Zetton, une race qui fut longtemps combattue par le père de Shinjiro. Mais depuis, un pacte interstellaire a été passé pour préserver la terre de toute nouvelle attaque d’une race extra-terrestre : l’alliance stellaire. Mais avec l’arrivée de Bemular, il semblerait que ce pacte soit remis en cause et Edo propose à Shinjiro de devenir le nouveau défenseur de la paix, de devenir le nouveau Ultraman. Mais le jeune homme hésite, ses pouvoirs l’ont déjà mis à part de ses camarades de classe qui le voient comme un fou dangereux, alors revêtir cette armure changerait-il sa vie en bien ?


Des meurtres horribles sont perpétués sans que la police ne comprenne comment et pourquoi. L’inspecteur Endo est sur la scène du dernier crime quand son enquête est soudain interrompue par un certain Moroboshi, se disant de la patrouille spéciale d’étude des singularités scientifiques. Endo ne pensait pas que cette cellule existait encore mais surtout, pour le vétéran qu’il est, cela ne signifie qu’une seule chose : les autorités pensent que ces meurtres peuvent être d’origines extra-terrestres. Pendant ce temps, Shinjiro a fini par accepter la proposition d’Edo en devenant le nouveau Ultraman, mais les premières missions qui lui sont confiées sont loin d’être aussi palpitantes qu’il pouvait le penser. Le voila envoyé sauver des chauffeurs bloqués dans leur véhicule suite à une collision et risquant de finir dans un brasier ou encore appréhender un preneur d’otages. Toutefois, si en apparence ces actes paraissent bien anodins, ils ont le mérite de faire une publicité très positive de ce héros en armure qui se dit être Ultraman. Et si certains doutent de cette identité, Shinjiro devient très populaire en tout incognito. Mais bientôt, il lui est confié une affaire bien plus sensible impliquant une espèce extra-terrestre.

JPEG - 64.3 ko

Après un premier tome de mise en bouche, Eiichi Shimizu passe clairement la vitesse supérieure avec ce deuxième volume. Tout d’abord, celui-ci est bien plus fourni au niveau du scénario mais aussi au niveau des personnages. Après avoir réintroduit le contexte général d’“Ultraman” et sa nouvelle incarnation avec Shinjiro, nous allons découvrir les personnages secondaires qui graviteront autour du héros, mais aussi qui vont le manipuler sans la moindre vergogne. Car très vite, le lecteur comprend que le pauvre Shinjiro est pris au piège dans un plan qui le dépasse et qui l’utilise comme un vulgaire outil. Cette ambiguïté fait d’ailleurs tout l’intérêt du manga et est incarnée par le personnage d’Edo. Utiliser un ancien ennemi d’Ultraman comme maître du jeu est une excellente idée car cela crée toujours une suspicion chez le lecteur qui ne sait à aucun moment si ce fameux plan mis au point par l’extra-terrestre a pour but de permettre à Ultraman de pouvoir lutter tranquillement contre la menace venant d’autres mondes ou si, au contraire, il cherche à se venger du super-héros et utilise Shinjiro dans ce but pervers.

Nous allons, en parallèle de la formation de Shinjiro, suivre une enquête policière. Nous sommes enore loin des combats démesurés avec des personnages plus grands qu’un building, en mode Godzilla. Les combats sont ici plus en mode « Avengers », très destructeurs mais à taille à peu près humaine. Les meurtres extra-terrestres sont impressionnants car plutôt gore, mais font plus penser à ceux d’un serial killer particulièrement violent et dangereux, ce qui est le cas avec l’alien Adacic. Ce dernier sera le premier vrai test pour Ultraman et il sera aussi à l’origine de révélation au grand public de l’existence sur terre d’extra-terrestres. Le lecteur est vraiment gâté avec les dessins de Tomohiro Shimoguchi particulièrement efficaces pour les scènes de combats mais aussi avec des personnages très expressifs et parfaitement reconnaissables. Certes, on n’échappera pas aux stéréotypes du flic vétéran avec Endo, du beau blond ténébreux avec Moroboshi ou encore de la lolita accroc du héros. Toutefois, le scénario est assez travaillé pour que cela passe sans la moindre difficulté car leur mise en scènes est très intéressante et surtout génère un bon suspense avec les rebondissements tombant au bon moment.

Comme pour le premier tome, les références à la série originale nous sont expliquées et détaillées par typologie de monstres. L’alien Adacic sera également regardé au microscope pour expliquer son design.

“Ultraman” s’avère particulièrement prenant et sait accrocher même les non initiés, ayant un scénario qui se comprend par lui-même et dont les finesses par rapport à l’original sont parfaitement expliquées pour approfondir la connaissance de la série. Un exemple à suivre.


Ultraman (T2)
- Scénario : Eiichi Shimizu
- Dessin : Tomohiro Shimoguchi
- Traducteur  : Fabien Vautrin
- Éditeur français : Kurokawa
- Format : 128 x 182, noir et blanc - sens de lecture original
- Pagination  : 208 pages
- Date de Parution  : 2 juillet 2015
- Numérotation ISBN : 9782-368-52143-7
- Prix public : 7,65 €


A lire sur la Yozone :
Ultraman (T1)


© Edition Kurokawa - Tous droits réservés



Frédéric Leray
27 juillet 2015







JPEG - 27.7 ko



JPEG - 27.7 ko



JPEG - 18.8 ko



JPEG - 26 ko