YOZONE
Le cyberespace de l'imaginaire


BD
Brèves
Albums
Comic-books
Mangas
Intégrales
Dossiers
Agenda
Archives
Cinéma
Annonces
Brèves
Critiques
Dossiers
Extraits
Interviews
Making of
Imagin'Arts
Brêves
Chronic'Arts
Archives
Littérature
Brèves
D&D
Critiques
Jeunesse
Dossiers
Télévision
Brèves
Séries TV
Dossiers
DVD
Cinéma
Séries TV
Japanimation
Game Zone
Brèves
Jeu vidéo
Jeu de Rôles
Figurines
Kiosque
Divers
Yo-Sphère
Rédaction
Liens
Partenaires

Contact
RSS - XML
Suivre yozoneFR sur Twitter



RSS XML
Add to Netvibes Add Google Add to Yahoo
Visiteurs

38 visiteurs en ce moment


YozoneBandes Dessinées Albums

Aéropostale, des pilotes de légende (L’) (T1) Guillaumet
Dumas, Bec et Saïto
Soleil

« Le plus important de tout, c’est de passer avec le courrier, de le porter, quels que soient les risques, les sacrifices ... et les deuils »
Telle est la devise des pilotes de l’Aéropostale ...


Henri Guillaumet, pilote confirmé de l’Aéropostale est affecté sur la plus belle ligne aérienne qui soit, la plus longue mais également la plus dangereuse : certains sommets de la Cordillère des Andes culminent à plus de 6 500 mètres.
Tout pilote ayant une panne au-dessus des Andes est considéré comme mort.

PNG - 427.1 ko

Le 12 Juin 1930, Guillaumet décolle de la base de Colina, la météo est mauvaise, les vents de 110 km/h sont trop forts. Il décide de faire demi tour.
Le lendemain, le temps semble s’être amélioré. Guillaumet part de la base pour effectuer sa mission. Bien vite, il n’a plus aucune visibilité, perd de l’altitude sans arriver à se redresser. Il tente un atterrissage de fortune au beau milieu des montagnes, mais son avion se crashe. Guillaumet en ressort indemne en se disant que quoi qu’il arrive, il sauvera sa peau. Il sort le courrier de l’avion pour le préserver.
Avec pour seules réserves une demi bouteille de rhum, une boîte de corned beef, des sardines et du lait, Guillaumet ne désespère pas de voir arriver Memoz ou Saint Exupéry qui doivent le rechercher.

Au bout du troisième jour, il se met en marche pour ne pas mourir sur place. Il écrira sur son avion « Je pars vers l’est. Adieu à tous ! Ma dernière pensée sera pour ma femme ». 70 km de marche dans des conditions d’enfer : neige, chutes vertigineuses...

Le septième jour, Guillaumet est à bout de force mais un ange gardien apparaît, enfin.

PNG - 134.3 ko

L’histoire vraie de Guillaumet est bien racontée, le scénario est bien ficelé. On découvre un personnage attachant même si on ne sait pas grand chose de sa vie.
Christophe Bec (auteur de “Royal Aubrac”, Carthago) relate bien l’histoire, avec tout de même un petit bémol : l’histoire de ce héros de l’Aéropostale est racontée au travers de deux épisodes qui ont terminé en crash. C’est un choix de sa part qui se discute.
J’aurai aimé le connaître plus, le voir piloter, amener son courrier, le voir dans son quotidien.

Quant aux dessins et couleurs... un pur chef d’œuvre. Il faut souligner le formidable travail de Patrick Dumas au dessin et Diogo Saïto aux couleurs : une parfaite osmose, on en oublie presque l’histoire.

Dans ce récit, la montagne est le personnage principal aux côtés de Guillaumet : on est englouti dans cette belle neige, les reliefs sont si réels ... on a l’impression d’y être.


L’Aéropostale, des pilotes de légendes (T1) Guillaumet
- Scénario : Christophe Bec
- Dessins : Patrick Dumas
- Couleurs : Diogo Saïto
- Éditeur : Soleil
- Collection : Soleil Aventure
- Format :23,4 x 32.3 cm
- Pagination : 54 pages couleur
- Dépôt légal : 12 juin 2013
- Numéro ISBN : 9782302024953
- Prix public : 14,50 €


Illustrations © Patrick Dumas et Éditions Soleil (2013)



Anne Schnebelen
8 juillet 2015







JPEG - 33.8 ko



PNG - 152.9 ko



JPEG - 88.6 ko



JPEG - 85.8 ko



JPEG - 88.7 ko